André Gide (1869-1951)

André Gide André Gide est né en novembre 1869 à Paris. Il est issu d’une famille appartenant à la haute bourgeoisie. Orphelin de père alors qu’il a onze ans, il se réfugie très vite dans la littérature : c’est ainsi qu’il commence son Journal dont il poursuivra la rédaction toute sa vie.
Il fréquente les cercles littéraires parisiens et rencontre Paul Valéry et admire Stéphane Mallarmé.
Après un voyage en Afrique du Nord (1893-1895), Gide publie Les Nourritures terrestres en 1897, L’Immoraliste en 1902, La Porte étroite en 1909, Les Caves du Vatican en 1914 et La Symphonie pastorale en 1919. Il participe par ailleurs à la création de la Nouvelle Revue française.
Les Faux-monnayeurs est un roman publié en 1926 : l’un des personnages, Édouard, est un romancier qui s’interroge sur ce que doit être le roman moderne, cette préoccupation étant aussi celle de Gide (mise en abyme).
André Gide reçoit le prix Nobel de littérature en 1947. Il meurt en 1951 à Paris.

Conseils de lecture

Les Faux-monnayeurs La Symphonie pastorale
Gide, Les Faux-monnayeurs (1926)
Gide, La Symphonie pastorale (1919)
Gide, Les Nourritures terrestres (1897)
Gide, Si le grain ne meurt (1925)

Voir aussi