Tragédies et comédies

Cette page a été rédigée par Oregann.

I. Les tragédies classiques

→ Cf. mythe, mythologie, catharsis, pathos.

1. La situation tragique

  • Situation sans issue.
  • Les personnages se comportent avec héroïsme en acceptant un destin fatal.
  • Plusieurs entités sont derrière la fatalité :
    • Intervention d’une divinité ou d’une puissance.
    • Emprise d’une passion.
    • Conscience, obligation morale.

2. Le héros tragique

  • Grandeur d’âme, sens des valeurs (vertu, honneur, devoir, respect, etc.).
  • Courage et témérité (ne craint pas d’affronter les dieux ou une hiérarchie quelle qu’elle soit).
  • Lucidité, devoir moral (mène un combat sans issue en toute conscience).

3. L’expression de la douleur

  • Registre tragique : angoisse, incompréhension, fatalité.
  • Registre pathétique : proximité avec le lecteur, suscite la compassion, l’attendrissement, la pitié.
  • Procédés divers :
    • Supplication (prière insistante à un être ou à une divinité).
    • Lamentation (tristesse, regrets, culpabilité).
    • Imprécation (appel à la colère divine contre quelqu’un ou quelque chose).

4. Les caractéristiques du tragique et du pathétique

  • Ponctuation expressive : série d’exclamations et d’interrogations exprimant le désarroi pour le tragique, le bouleversement et recherchant la pitié pour le pathétique.
  • Apostrophe : invocation, sollicitation.
  • Images et champ lexical : la mort, la fatalité, la douleur, le devoir, etc.

II. Les comédies

1. Les différents types de comédie

  • Comédie de mœurs.
  • Comédie de caractère.
  • Comédie d’intrigue.
  • Comédie de sentiments.

2. Les différents ressorts comiques

  • Comique de mots : niveaux de langue, lexique.
  • Comique de gestes : grimaces, vêtements, accessoires.
  • Comique de situation : quiproquos, cachettes, rebondissements inattendus, chutes.
  • Comique de répétition : répétition d’une action, d’une phrase, d’un geste.
  • Comique de caractère : caricature de traits moraux, vices tournés en ridicule car poussés à l’extrême.

3. Les nuances du comique

  • Le burlesque : extravagance des situations.
  • La farce : petite pièce dite « bouffonne ».
  • L’ironie : moquerie consistant à faire entendre le contraire de ce que l’on dit.
  • La satire : critique qui fait tourner en ridicule.
  • La parodie : imitation exagérée, moqueuse.

Testez vos connaissances sur les registres littéraires !

Conseils de lecture

La tragédie et la comédie  À la découverte des genres littéraires
La tragédie et la comédie, Hatier.
À la découverte des genres littéraires, Ellipses.