Grammaire • Le futur de l’indicatif

Le futur de l’indicatif donne du procès « Ce que le verbe peut affirmer du sujet (état, devenir, action) » (Le Petit Robert) « une image globale, synthétique, non décomposable (aspect global) »1. Il évoque l’avenir conçu à partir du moment de l’énonciation. Il existe une ressemblance morphologique entre le futur et le conditionnel (chanterai [e] / chanterais [Ɛ]). Le futur simple a pour origine cantare habeo (« j’ai à chanter ») et le conditionnel cantare habebam. Le futur simple est catégorique, c’est-à-dire non hypothétique. Il sert à situer un procès dans l’avenir, comme dans la phrase Je rentrerai chez moi tout à l’heure.
Il existe un type de futur qu’on appelle « futur proche » dont l’emploi est très courant : Je suis sur le point de manger. Je vais rentrer chez moi tout à l’heure. Il s’agit ici d’expressions périphrastiques.
Enfin, le futur simple est une forme simple, et il montre le procès sous un aspect inaccompli.

Valeurs d’emploi du futur de l’indicatif 

Valeurs temporelles :

  • Valeur de base : il situe un procès dans l’avenir au moment de l’énonciation. J’irai au théâtre ce soir.
  • Futur de répétition (peu fréquent) : Désormais, je ne boirai que du café. Dans ce cas, la valeur itérative Qui se répète. est liée au contexte.
  • Futur gnomique (emploi rare) : On ne fera jamais assez pour les siens.

Valeur stylistique :

  • Futur historique, « de narration » ou « de perspective » : « Louis XIV sera le monarque le plus puissant du monde en grande partie grâce à Colbert. Contrôlant les dépenses du ministère de la Guerre, il mécontentera Louvois, qui le dessert auprès de Louis XIV. » (Source : Histoire-en-ligne.com). On se réfère ici à un moment du passé et le fait est envisagé comme étant encore à venir.

Valeurs modales :

  • Futur jussif : Vous ferez cette dissertation pour la semaine prochaine.
  • Futur de politesse : Cela fera cinq euros.
  • Futur conjectural ou de supposition (emploi rare à l’oral) : On sonne, ce sera le facteur. Marie-Cécile n’est pas là, elle sera malade. Le fait présent est ici considéré comme étant probable.

1 D. Denis et A. Sancier-Chateau, Grammaire du français, p. 267, Le Livre de Poche.

Conseils de lecture

Questions de grammaire pour les concours (Capes et Agrégation de lettres)  Grammaire du français
F. Calas et N. Rossi, Questions de grammaire pour les concours, Ellipses.
D. Denis et A. Sancier, Grammaire du français, Le Livre de poche.