Civilisation romaine

Les origines de Rome

Le problème de la périodisation de cette civilisation

La civilisation romaine est la dernière grande civilisation de l’Antiquité. Elle précède immédiatement le Moyen-Âge. Elle a donné naissance aux différentes nations et aux différentes langues de l’Europe. C’est aussi la plus tardive des grandes civilisations. Selon la tradition (légendaire), Rome est fondée en -753. En fait, Rome naît au cours du VIIIe siècle avant J.-C., si l’on prend en compte les fouilles archéologiques.

  • Situation au VIIIe siècle : d’autres civilisations sont en déclin sur un plan politique : l’Égypte par exemple. L’Orient domine la Méditerranée avec des civilisations très élaborées et organisées. Ainsi, l’Assyrie est le grand Empire du Moyen-Orient. D’autre part, la civilisation phénicienne est aussi très élaborée : elle colonise la Méditerranée avec d’autres peuples (grecs). La Grèce (au VIIIe siècle, on l’appelle la Grèce archaïque) est aussi très bien organisée et crée des colonies le long de la Méditerranée (Italie, Marseille).
  • Au IVe et Ve siècles après J.-C. : l’Empire romain est encore florissant mais connaît de très graves difficultés extérieures (invasions répétées). Traditionnellement, la fin politique de l’Empire romain d’Occident est en 476. Cependant, fin politique ne signifie pas fin de la civilisation : le latin survit ainsi que les idéaux politiques (l’idée d’un renouveau de l’Empire).

L’Italie avant Rome

On sait peu de choses sur l’avant-Rome. Tout commence avec l’arrivée en Italie de peuples indo-européens, qui véhiculent des langues à structures communes. Ces peuples sont arrivés autour des XIIe et XIIIe siècles avant J.-C. L’Italie va connaître alors une grande unité culturelle et linguistique. Les dialectes des Étrusques (qui se situent au centre-nord de l’Italie) et des Grecs (qui sont des indo-européens) ont des points communs. Les Étrusques sont sans doute un peuple plus ancien que les Indo-européens ; leur langue existait peut-être lorsque les Indo-européens sont arrivés. Les Étrusques et les Grecs sont deux peuples auxquels Rome doit beaucoup sur le plan de la religion, des arts (architecture, etc.), de l’alphabet.

La formation de Rome

  • Les Romains ont transmis une tradition concernant la « fondation » de Rome, tradition mise en forme par des textes littéraires. Les Romains présentaient ces textes comme un récit historique. Selon cette tradition, Rome aurait été fondée en -753 par Romulus et Remus, issus d’une grande famille royale de la ville d’Alba, beaucoup plus ancienne que le VIIIe siècle av. J.-C., et qui prétendait descendre d’Énée. Les récits inhérents à cette fondation sont :
    • des récits historiques en prose : Tite-Live
    • un poème : l’Énéide de Virgile (contemporain de Tite-Live)
  • Selon Tite-Live, Romulus régna longtemps, mourut de manière très mystérieuse. Après Romulus, six rois auraient régné dont trois (les trois derniers) d’origine étrusque. Rome se serait développée très rapidement : muraille, temples, etc. Tous ces éléments auraient pour origine la royauté, laquelle prend fin à la suite du viol (« viol de Lucrèce ») d’une femme romaine par le fils du roi étrusque de Rome (Tarquin), qui se serait vu chasser du royaume. La fin de la royauté, et cela a été attesté, correspond à la date de 510 av. J.-C.
  • Que garder de ces éléments (pseudo-)historiques ? D’après les recherches menées depuis le début du XIXe siècle, recherches portant sur les mythologies gréco-latines et sur les mythologies de l’Inde et de la Germanie, le récit de l’origine de Rome est une légende. En fait, le récit a des parallèles avec la mythologie. D’autre part, l’archéologie a donné des réponses sur l’origine romaine et seuls quelques faits ont pu être confirmés :
    • une bourgade se serait formée au cours du VIIIe s. av. n.è. ; en fait, le village se serait « associé » aux villages voisins ;
    • Rome a été conduite sous le régime de la royauté ;
    • l’influence étrusque sur Rome, notamment au VIe siècle av. J.-C. : les tombes fouillées aux environs de Rome sont très proches des tombes étrusques ;
    • la révolution de 510, mais elle n’a pas été une révolution véritable dans la mesure où ce sont les nobles qui l’ont menée contre le roi en raison de l’enrichissement des commerçants ;
    • 510 : la République est instaurée ; en fait, il s’agit plutôt d’un régime aristocratique (de type oligarchique = gouvernement de la noblesse).

Conseils de lecture

La civilisation romaine
P. Grimal, La civilisation romaine

Voir aussi