Césure

La césure est la coupe Dans un vers, c’est la séparation entre deux mots qui marque la fin d’une mesure. placée dans un vers entre deux groupes rythmiques. La césure médiane est la coupe placée au milieu d’un vers. La césure joue un rôle de repère dans le décompte rythmé des syllabes.

Exemple :

L’alexandrin classique se partage en deux hémistiches (demi-vers, soulignés dans l’exemple ci-dessous) de six syllabes séparés par une césure :

Partout, / en Italie, // aux Gau/les, en Espagne, /
La fortu/ne le suit, // et l’amour / l’accompagn/e.


Corneille, La Mort de Pompée (1644).
/ coupe
// césure

Conseils de lecture

Figures de style Lexique des termes littéraires Lexique des figures de style

Liens Internet