Étude d’un extrait du roman Thérèse Desqueyroux de Mauriac

Cette page a été rédigée par Jean-Luc.

MauriacArgelouse est réellement une extrémité de la terre ; un de ces lieux au-delà desquels il est impossible d’avancer, ce qu’on appelle ici un quartier : quelques métairies sans église, ni mairie, ni cimetière, disséminées autour d’un champ de seigle, à dix kilomètres du bourg de Saint-Clair, auquel les relie une seule route défoncée. Ce chemin plein d’ornières et de trous se mue, au-delà d’Argelouse, en sentiers sablonneux ; et jusqu’à l’Océan il n’y a plus rien que quatre-vingts kilomètres de marécages, de lagunes, de pins grêles, de landes où à la fin de l’hiver les brebis ont la couleur de cendre. Les meilleures familles de Saint-Clair sont issues de ce quartier perdu. Vers le milieu du dernier siècle, alors que la résine et le bois commencèrent d’ajouter aux maigres ressources qu’ils tiraient de leurs troupeaux, les grands-pères de ceux qui vivent aujourd’hui s’établirent à Saint-Clair, et leurs logis d’Argelouse devinrent des métairies. Les poutres sculptés de l’auvent, parfois une cheminée en marbre, témoignent de leur ancienne dignité. Elles se tassent un peu plus chaque année et la grande aile fatiguée d’un de leurs toits touche presque à terre.


(Chapitre III)

Pour l’étude du texte…

D’après la géographie mauriacienne, le bourg de Saint-Clair serait Saint-Symphorien et Argelouse, le hameau de Jouanhaut, hameau du canton de Sore. Le roman se déroule donc dans le Sud-Gironde aux confins de la lande girondine et du département des Landes, autant dire presque nulle part, en tout cas, dans un lieu reculé et difficilement accessible.

Thérèse Desqueyroux, jeune femme rebelle à son milieu, a voulu empoisonner son mari pour échapper à l’emprise de sa famille. Bénéficiant d’un non-lieu (pour éviter le scandale), elle va néanmoins être condamnée à une réclusion privée par ses proches qui veulent mater ses velléités d’émancipation.
L’extrait est un texte descriptif et impressif, qui caractérise le lieu où va se dérouler le roman.

Un lieu perdu dans la lande girondine

  • Un cul de sac
  • Un groupe de fermes défini par l’absence (négation) de services
  • Une voie qui se dissout
  • Une terre inhospitalière

Les habitants

  • Une bourgeoisie rurale considérée
  • L’origine de leur aisance : le pin
  • Le déménagement vers le village, l’abandon du hameau, l’oubli des origines simples

Argelouse est donc une prison parfaite pour Thérèse : un lieu isolé choisi par des propriétaires durs et orgueilleux.

Conseils de lecture

Thérèse Desqueyroux  Le Nœud de vipères
Mauriac, Thérèse Desqueyroux.
Mauriac, Le Nœud de vipères.