La dissertation littéraire

Quelques conseils de rédaction

Les liens logiques

  • Les mots de liaison servent à lier les articulations logiques d’un raisonnement.
  • Il faut en user mais pas en abuser.
  • Par exemple, ainsi introduit une comparaison ou une conséquence. S’il n’y a pas d’opposition dans un paragraphe de votre dissertation, il est illogique de le faire débuter par un mais ou un cependant. La multiplication des mots de liaison exprimant l’addition peut être préjudiciable : cela constitue souvent un indice de devoir où se juxtaposent les idées plutôt que la marque d’une dissertation organisée.

Les transitions

Elles servent à nuancer une idée que l’on vient de développer, à apporter un point de vue différent. Une transition trop abrupte qui annonce la « démolition » d’une thèse que vous venez de défendre (sans trop y croire) peut paraître déraisonnée.

La maîtrise de la langue

Il est nécessaire de rendre un devoir sans fautes. Pour ce faire, la relecture est une étape obligatoire. Il n’est pas inutile de rappeler que, dans le cadre d’un devoir en temps limité (au lycée, examen ou concours), il faut se laisser du temps pour se relire.

Le « nous » de modestie

  • Employer le « nous » de modestie dans la dissertation est impératif : le je est à bannir ! Ce « nous », selon Riegel, « estompe l’individualité derrière une entité collective ». Vous invitez ainsi le lecteur / correcteur à prendre part à votre raisonnement.
  • On évite de mêler un « on » et un « nous » dans la même phrase.

Références et citations

  • Il est impératif de donner le titre exact d’une œuvre si l’on en fait mention. Le nom propre et le prénom débutent par une majuscule. Pour l’orthographe des noms propres, on vous pardonnera plus facilement un « Nietche » (au lieu de Nietzsche) qu’un « Voletaire »…
  • Le titre d’une œuvre est souligné (en lettres italiques dans un texte imprimé).
  • Une citation doit être précise. On coupe une citation de la manière suivante :

« Je veux chercher si […] il peut y avoir quelque règle d’administration légitime et sûre, en prenant les hommes tels qu’ils sont, et les lois telles qu’elles peuvent être. » (Rousseau, Du Contrat social.)

  • Parfois, si l’on intègre une citation dans une phrase, il est nécessaire d’en modifier certains éléments. Cela se fait également au moyen des crochets (→ lire cette page).
  • On adjoint obligatoirement un commentaire à une citation.

Le vocabulaire et les expressions

  • On s’abstient d’employer les mots et expressions à la mode. Non pas par « snobisme », mais parce que la dissertation est un travail académique dont le style est préférablement conventionnel. C’est pourquoi l’on évitera des tours du type : une œuvre incontournable1, baser sur, une autre alternative, au niveau de2, réaliser (au sens de « comprendre »), solutionner, comme par exemple, voire même, etc.
  • Le recours aux clichés (« Voltaire, ce grand auteur… »), aux expressions toutes faites, n’est pas opportun.

1 À propos de cet adjectif, J.-P. Colin écrit, dans son Dictionnaire des difficultés du français : « Cet adjectif […] est bien formé et n’a rien en soi de répréhensible. C’est seulement son emploi trop fréquent, pour qualifier tout ce qu’on est obligé de traiter, d’affronter, etc., qui est quelque peu lassant […]. »
2 Écrire plutôt : « dans le domaine de », « en matière de », « dans », « en ce qui concerne », « pour » ou encore « à propos de ».

Testez vos connaissances !

Maîtrisez-vous la méthode de la dissertation ?

Lectures suggérées

La dissertation en français  Prépabac français   La dissertation littéraire
A. Lemeunier, La dissertation en français, Hatier.
Prépabac français, cours et entraînement.
A. Preiss, La dissertation littéraire, A. Colin.

Liens Internet