Le mystère du Mal dans deux romans de Bernanos

Bernanos, poète du Vendredi saint

Une étude de Jean-Luc. | Version pdf

L’étude suivante n’est qu’une mise en perspective d’une thématique fondamentale bernanosienne déjà esquissée dans deux précédentes publications, Sous le Soleil de Satan et Monsieur Ouine. Le lecteur exigeant voudra bien nous pardonner les inévitables reprises.

Pourquoi ce sujet ?

Georges Bernanos Bernanos est un écrivain qui ne peut laisser indifférent. Il a été en son temps encensé ou honni. Son statut de romancier à « soutanes » ou de journaliste pamphlétaire, son catholicisme intransigeant, dérangeant, exigeant ont beaucoup indisposé. Ses prises de position politiques, ses engagements ont fait jeter sur lui l’anathème. Bernanos a pris tous les risques de la fidélité. S’il a pu se tromper parfois, on ne peut mettre en cause sa sincérité. À la fureur des polémiques a peu à peu succédé un certain silence de l’oubli, du moins auprès du grand public.

L’année dernière [en 2008], nous avons célébré le soixantième anniversaire de sa mort, Sous le Soleil de Satan a été inscrit au programme de l’agrégation de Lettres. Seraient-ce les premiers signes d’un retour en grâces ? Bernanos reste un auteur difficile par ses sujets comme par son style. Est-il un auteur à réserver aux seuls chrétiens ? Que peut apporter la lecture de ses romans à un lecteur du XXIe siècle ?

Il apparaît que son inquiétude spirituelle dans la lignée de Pascal, sa réflexion métaphysique sur l’origine des cataclysmes majeurs qui ont mis en péril la civilisation européenne comme ses fondements judéo-chrétiens sont plus que jamais dignes d’intérêt. Cette méditation sur le Mal est riche d’enseignements pour l’esprit bien disposé et plus encore pour le chrétien dont le regard porté par la Foi ne saurait s’arrêter à la simple existence terrestre.

Bernanos nous livre des intuitions fulgurantes de romancier sur ce mystère du Mal qui n’en finit pas de heurter nos cœurs et nos intelligences. Pour mieux comprendre ce scandale du Mal qui parcourt toute l’œuvre de Bernanos, j’ai choisi son premier roman, Sous le Soleil de Satan, et son dernier, l’énigmatique Monsieur Ouine. En quelque sorte l’alpha et l’oméga de la méditation de toute une vie, d’un cri d’effroi, d’incompréhension, de souffrance, et d’un brûlant désir de salut.

Nous aurons d’abord besoin de replacer Bernanos dans l’histoire littéraire française, puis d’examiner comment il a peu à peu constitué son corpus personnel.

Télécharger le document (pdf)

Plan de l’étude

  • Pourquoi ce sujet ?
  • Quelques rappels d’histoire littéraire
    • Une tradition polémique
      • Édouard Drumont
      • Léon Bloy
    • Le refus des valeurs modernes
      • Villiers de l’Isle-Adam
      • Émile Zola
      • Lamennais
    • Le refus de la corruption
      • Anatole France
      • André Gide
    • Une tradition romantique ou idéaliste
      • Baudelaire
      • Rimbaud
      • Lautréamont
      • Barbey d’Aurevilly
      • Huysmans
    • Une tradition mystique
      • La Bible
      • St Jean de la Croix
      • Ste Thérèse de Lisieux
      • Jean-Marie Vianney
      • Ernest Hello
    • L’expérience de la guerre
  • Le monde du Mal
    • Différences
      • Sous le Soleil de Satan
        • Rappel de la trame du roman : un récit éclaté en trois parties…
        • Signification possible du titre
        • Le péché originel
        • L’inversion des valeurs
        • Satan
        • Le poète du Vendredi Saint
      • Monsieur Ouine
        • Rappel de la trame du roman
        • Le péché omniprésent, les sept péchés capitaux
          • La paresse
          • L’orgueil
          • La gourmandise
          • La luxure
          • L’avarice
          • La colère
          • L’envie
        • L’Antéchrist anonyme
    • Continuité
      • Les structures de péché
        • Les hommes inconsistants
        • Réalisme, scientisme, matérialisme, optimisme
        • Le psychologisme critiqué chez les médecins et dans l’Église moderne
        • Le conformisme gris
        • La révolte de la jeunesse
      • La faillite des élites
        • La noblesse dévoyée
        • Les médecins bornés
        • Le prêtre infidèle par immersion dans l’esprit du temps ou par défaitisme
        • Les intellectuels trompeurs et irresponsables
          • Saint-Marin
          • M. Ouine : la sagesse frelatée et la curiosité maligne
      • La montée inexorable des eaux
      • Un monde de boue
      • Les signes infernaux
        • Illusion et curiosité
          • Le manipulateur et le parasite démoniaque
          • Le refus de l’engagement
        • Confusion et désordre
      • Les conséquences du péché : solitude et désespoir
    • Dans ce monde délétère existe-t-il un salut possible ?
      • La communion des saints
      • La sainteté
      • Le combat de l’esprit d’enfance
  • Conclusion

Télécharger le document (pdf)

Conseils de lecture

Sous le Soleil de Satan Monsieur Ouine
Bernanos, Sous le Soleil de Satan
Bernanos, Monsieur Ouine

Liens Internet