Grammaire • L’article

  ARTICLE DÉFINI ARTICLE INDÉFINI ARTICLE PARTITIF
Masculin Féminin Masculin Féminin Masculin Féminin
Singulier le, l’, au, du la, l’, à la, de la un une du de la
Pluriel les, aux, des des des

L’article

L’article est le déterminant spécifique1 du substantif. Il permet au nom d’entrer dans un énoncé (texte oral ou écrit). Il n’y a pas de texte cohérent sans déterminant.

L’article défini

  • Formes simples : le, la, les, l’ (devant une voyelle).
  • Formes contractées (au masculin singulier et au pluriel) : au, du, aux, des.

L’article indéfini

  • Un, une, des

Le partitif

  • Du, de l’ (devant une voyelle), de la, des

Les catégories de mots

  • Les noms comptables : ils peuvent recevoir des articles définis ou indéfinis.
  • Les noms non comptables : on ne peut pas les compter, on prend une partie de l’élément concerné (→ partitif) : lait, eau, vin, etc.
  • Les noms abstraits : on utilise généralement l’article défini ou le partitif : la nature, la beauté, etc.

Emplois de l’article

L’article défini

  • Emplois généraux : l’article défini détermine un objet identifiable.
  • Emplois référentiels : l’article défini fait référence à un objet connu par le locuteur et l’interlocuteur.
  • Valeur d’extensité2 maximale : L’homme a marché sur la lune.3 (C’est-à-dire l’humanité, le genre humain.)
  • Pour les noms propres, on n’emploie pas l’article car le nom propre se suffit à lui-même pour sa signification. Cependant, on peut ajouter parfois un article défini : le vieux Paris, le Paris du XVe siècle.
  • Emplois tirés de l’italien : l’article défini se trouve devant des noms d’actrices, de chanteuses, etc. : la Callas.
  • Valeur possessive : J’ai mal à la tête. → On n’emploie pas le possessif car le rapport de possession est évident.

L’article indéfini

  • L’article indéfini permet la particularisation.
  • Extraction : Il reste des places de théâtre. J’en veux une.
  • Valeur emphatique : Il est d’un bête !
  • Synecdoque : C’est un vrai Napoléon ! Il possède des Balzac.

L’article partitif

  • Il s’emploie devant des noms « non comptables ».
  • Au pluriel, la forme partitive des est employée devant quelques noms qui s’emploient surtout au pluriel (exemples : des lentilles, des épinards, des décombres ou encore des rillettes).

Notes
1 Les déterminants spécifiques ne peuvent pas se combiner entre eux (*J’ai garé la ma voiture.). Les déterminants spécifiques sont les articles, les adjectifs démonstratifs, les adjectifs possessifs et l’interrogatif quel.
Les déterminants secondaires peuvent se combiner entre eux et avec les déterminants spécifiques. Il s’agit des adjectifs indéfinis et des adjectifs numéraux.
2 « L’extensité désigne la quantité d’êtres ou d’objets du monde auxquels on applique un terme […]. » (L. Rosier dans la Relation partie-tout, page 160.)
3 Exemple pris dans la Grammaire rénovée du français de M. Wilmet.

Conseils de lecture

Grammaire méthodique du français  Grammaire du français
M. Riegel, J.-C. Pellat et R. Rioul, Grammaire méthodique du français, P.U.F.
D. Denis et A. Sancier-Chateau, Grammaire du français, Le Livre de Poche.

Liens Internet

Références :
• M. Arrivé et al., La grammaire d’aujourd’hui
• D. Denis et A. Sancier-Chateau, Grammaire du français
• M. Riegel et al., Grammaire méthodique du français