Guillaume Apollinaire (1880-1918)

Poèmes à Lou (1947)

Cette page a été rédigée par Oregann.

L’auteur

Né le 26 août 1880, d’une mère polonaise et d’un père supposé officier italien qui n’a pas jugé bon de se faire connaître.
Après une enfance dans le sud de la France, il fait de nombreux voyages, a de nombreuses liaisons, notamment avec le peintre Marie Laurencin. En 1914, il s’engage volontairement dans les troupes françaises. Il fait la rencontre de Lou, avec qui il passe une semaine à Nîmes : passion autant brûlante qu’éphémère. Apollinaire idéalise la femme qu’il aime, lui écrit tous les jours des lettres et des poèmes. Fiancé à Madeleine Pagès, avec qui il entretient également une relation épistolaire, il poursuit ses échanges avec Lou. Envoyé au front en 1915, il est blessé à la tempe par un obus, il est trépané.
Mort le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole, quelques mois seulement après s’être marié avec Jacqueline Kolb. Il est un emblème de la poésie moderne. Les surréalistes ont reconnu dans Apollinaire un de leurs précurseurs. Il est à l’origine de nombreuses parutions. Deux recueils célèbres : Calligrammes et Alcools.

L’œuvre

  • Recueil constitué post mortem.
  • Ordre chronologique supposé.
  • Toutes les lettres, accompagnées des poèmes, se trouvent dans Lettres à Lou → correspondance de 1914 à 1916.
  • Toutes les formes poétiques, prose mise à part, y sont représentées.
  • L’amour et la guerre sont étroitement liés car ils sont alors l’essentiel de la vie du poète.

Thèmes principaux

  • Amour, érotisme, beauté de la femme.
  • Amour achevé, désespoir, colère, incompréhension, regret, douleur.
  • Guerre, front, armée, horreur des batailles, ambiance entre soldats.
  • Sublimation de la mort et de l’amour.

Liens Internet