Rhétorique

Qu’est-ce que la rhétorique ?

La rhétorique est d’abord l’art de l’éloquence. Elle a d’abord concerné la communication orale. La rhétorique traditionnelle comportait cinq parties : l’inventio (invention ; art de trouver des arguments et des procédés pour convaincre), la dispositio (disposition ; art d’exposer des arguments de manière ordonnée et efficace), l’elocutio (élocution ; art de trouver des mots qui mettent en valeur les arguments → style), l’actio (diction, gestes de l’orateur, etc.) et la memoria (procédés pour mémoriser le discours). La rhétorique a ensuite concerné la communication écrite et a désigné un ensemble de règles (formes fixes) destinées au discours.
Au XXe siècle, la linguistique et l’analyse des textes littéraires ont relancé l’intérêt pour la rhétorique.

Diderot, Encyclopédie, « Rhétorique »

Rhétorique Art de parler sur quelque sujet que ce soit avec éloquence et avec force. D’autres la définissent l’art de bien parler, ars bene dicendi ; mais comme le remarque le Père Lami1 dans la préface de sa rhétorique, il suffit de la définir l’art de parler ; car le mot rhétorique n’a point d’autre idée dans la langue grecque d’où il est emprunté, sinon que c’est l’art de dire ou de parler. Il n’est pas nécessaire d’ajouter que c’est l’art de bien parler pour persuader ; il est vrai que nous ne parlons que pour faire entrer dans nos sentimens ceux qui nous écoutent ; mais puisqu’il ne faut point d’art pour mal faire, et que c’est toujours pour aller à ses fins qu’on l’emploie, le mot d’art dit suffisamment tout ce qu’on voudrait dire de plus. […]


1 Bernard Lamy, l’auteur de La Rhétorique ou l’art de parler (ouvrage paru en 1675).

Lectures suggérées

Introduction à la rhétorique  Rhétorique et argumentation
O. Reboul, Introduction à la rhétorique.
J.-J. Robrieux, Rhétorique et argumentation, A. Colin.
→ Consulter la bibliographie…

Voir aussi

Liens Internet