Langue française

Quelques règles de liaison

Qu’est-ce que faire une liaison ?

La liaison consiste à prononcer une syllabe composée de la consonne finale muette d’un mot et de la voyelle initiale du mot suivant.

Les modifications phonétiques. Dans les liaisons :

  • les lettres s et x se prononcent [z]
  • d se prononce [t] : un grand homme
  • f se prononce [v] : neuf heures
  • la voyelle nasale ɛ̃ se dénasalise. Ainsi, les adjectifs en -ain, -ein, -en sont prononcés commes s’ils étaient au féminin. [Voir tableau ci-dessous]

Liaisons obligatoires. On fait la liaison :

  • entre le déterminant et le nom : mes amis
  • entre le pronom et le verbe, entre le verbe et le pronom antéposé : ils étaient / étaient-ils
  • entre le verbe être et l’attribut du sujet : la Terre est une planète
  • entre les verbes avoir et être et le participe passé des formes verbales composées : ils ont agi avec méthode
  • entre l’adjectif antéposé et le nom : un petit homme / permier acte / petits enfants
  • entre la préposition et le syntagme nominal : dans un an
  • dans certaines locutions figées : de temps en temps

Liaisons facultatives :

La liaison est facultative dans les autres cas. Par exemple :

  • Il était en retard. / Nous allons à Marseille.

Liaisons fautives :

  • Après la conjonction de coordination et
  • Avec l’h aspiré : les hamsters / les hérons (disjonction)
  • Ils sont allés au zoo cet après-midi.
  • etc.
Exemples de liaisons

lwɛ̃tɛnami

lointain ami

plɛnaʀozwaʀ

plein arrosoir

mwajɛnaʒ

Moyen Âge

gʀɑ̃tɔm

grand homme

døzɔm

deux hommes

 

Le saviez-vous ?

Le pataquès (de « je ne sais pas-t-à qu’est-ce ») est une faute de liaison qui, selon le TLFi, consiste à « substituer un s à un t final, ou réciproquement, et plus généralement, à faire entendre une consonne qui n’existe pas à la finale du mot précédent ».
→ Lire des exemples.

Lectures suggérées

Grammaire  Phonétisme et prononciations du français
Grammaire, Le Robert & Nathan.
P. R. Léon, Phonétisme et prononciations du français, A. Colin.