Marcel Proust (1871-1922)

Du côté de chez Swann (1913)

Description de la chambre de « Tante Léonie »

Marcel Proust[…] Avant que j’entrasse souhaiter le bonjour à ma tante, on me faisait attendre un instant dans la première pièce où le soleil, d’hiver encore, était venu se mettre au chaud devant le feu, déjà allumé entre les deux briques et qui badigeonnait toute la chambre d’une odeur de suie, en faisait comme un de ces grands « devants de four » de campagne, ou de ces manteaux de cheminée de châteaux, sous lesquels on souhaite que se déclarent dehors la pluie, la neige, même quelque catastrophe diluvienne pour ajouter au confort de la réclusion la poésie de l’hivernage ; je faisais quelques pas du prie-Dieu aux fauteuils en velours frappé, toujours revêtus d’un appui-tête au crochet ; et le feu cuisant comme une pâte les appétissantes odeurs dont l’air de la chambre était tout grumeleux et qu’avait déjà fait travailler et « lever » la fraîcheur humide et ensoleillée du matin, il les feuilletait, les dorait, les godait, les boursouflait, en faisant un invisible et palpable gâteau provincial, un immense « chausson » où, à peine goûtés les arômes plus croustillants, plus fins, plus réputés, mais plus secs aussi du placard, de la commode, du papier à ramages, je revenais toujours avec une convoitise inavouée m’engluer dans l’odeur médiane1, poisseuse2, fade, indigeste et fruitée du couvre-lit à fleurs.


1 Médiane : qui se tient au milieu ; un monde intermédiaire entre le monde de l’intérieur et de l’extérieur. L’épithète n’a pas de caractérisation en situation doxale. A priori, il s’agit d’un non-sens. La figure est évidente : l’odorat est lié à la digestion intérieure. Médiane jouit d’une caractérisation spéciale : l’odeur est dans l’ensemble de l’espace.
2 Poisseuse : monde du tactile.

Quelques pistes pour l’étude stylistique…

  • Métaphore filée de la nourriture, de l’univers de la bouche.
  • La description fonctionne par les adjectifs (par glissements). On part d’un plan du réel pour arriver à un autre plan du réel. La description a une dimension fortement symbolique chez Proust.
  • Précision du travail sémantique.

Conseils de lecture

Du côté de chez Swann  À l’ombre des jeunes filles en fleurs
Proust, Du côté de chez Swann.
Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs.

Liens Internet