Eugène Labiche (1815-1888)

Eugène LabicheEugène Labiche est célèbre pour avoir illustré le genre du vaudeville (comédie légère, avec des chansons, et généralement composée de nombreux rebondissements). Avant même la fin de ses études de droit, il publie des articles dans la Revue du théâtre où il porte un regard critique et amusé sur les travers de la petite bourgeoisie (milieu dont il est d’ailleurs lui-même issu).
Dès sa première pièce, La Cuvette d’eau, qui date de 1837, Labiche se fait remarquer par ses qualités de caricaturiste. Monsieur de Coislin (1838), sa deuxième pièce, remporte un vif succès. Cette même année, Labiche écrit son unique roman, La Clef des champs, et se consacre ensuite aux vaudevilles. Il publie une centaine d’ouvrages, parmi lesquels figurent des chefs-d’œuvre du théâtre comique : Embrassons-nous Folleville (1850), Un Chapeau de paille d’Italie (1851), La Perle de la Canebière (1855), pièce dans laquelle c’est le personnage pittoresque Théréson Marcasse (il s’agit d’une veuve marseillaise qui a hébergé Godefroid Beautendon, lequel s’est enfui dès ses premières avances) qui assure le caractère comique de la pièce. Certaines pièces de Labiche sont encore célèbres aujourd’hui : Le Voyage de Monsieur Perrichon (1860) et La Cagnotte (1864). Labiche a mis en évidence les conformismes et les aspects ridicules propres aux bourgeois.
Labiche est entré à l’Académie française en 1880.
Il est mort en 1888 à Paris.

Conseils de lecture

Le Voyage de Monsieur Perrichon
Labiche, Le Voyage de Monsieur Perrichon.

Voir aussi

Liens Internet