Initiation à la langue latine (page 5)

11. Les valeurs du génitif

Le génitif exprime :

  • la possession : liber Petri (« le livre de Pierre »)
  • ce qui est tiré d’un ensemble (génitif positif) : Sabinorum quietissimus (« le plus pacifique parmi les Sabins »)
  • la qualité : uir magnae prudentiae (« homme d’une grande sagesse »)
  • le complément de verbes ou d’adjectifs : auidos belli (« avides de faire la guerre »), peritus belli (« habile à la guerre »)
  • le génitif objectif / génitif subjectif : desiderio eius (« le regret qu’éprouve cet homme » ou, selon le contexte, « le regret qu’on a de cet homme »)

12. Les valeurs du datif

Le datif exprime la finalité : le but en vue duquel est accomplie l’action, et la personne ou la chose intéressée par l’action.

  • Le datif d’attribution indique à qui une chose est donnée (ou plus rarement enlevée) : Latinus filiam Romulo dedit.
  • Le datif d’intérêt indique dans l’intérêt de qui / de quoi la chose est faite : Romulus Romanis maxima gesserat.
  • Le datif de possession est dérivé du datif d’intérêt, il s’emploie avec sum : mihi est liber.
  • Les verbes et adjectifs suivis du datif :
    • les verbes exprimant l’attachement, la proximité, l’intérêt, le détriment.
    • Les adjectifs de même sens ont leur complément au datif.

13. Les valeurs de l’ablatif

Il marque le point de départ, l’origine et l’éloignement.

Ablatif originel :

  • le lieu d’où on s’éloigne : redeo ex urbe (« je reviens de la ville »)
  • complément d’agent : (quand il s’agit d’un animé)

Ablatif instrumental :

  • complément de moyen
  • complément du verbe passif (inanimé)
    • complément d’accompagnement et de manière :
      • accompagnement : cum + ablatif
      • manière : ablatif seul / cum + ablatif
    • complément de qualité
    • complément d’adjectif et de verbe marquant l’abondance : magno honore praeditus (« pourvu de beaucoup de considération »)

Ablatif héritant du locatif :

  • Complément circonstanciel de lieu sans mouvement : est in horto (« il est dans le jardin »).
  • Cet ablatif est en général accompagné d’une préposition.

14. Les pronoms

Il existe quatre grandes catégories de pronoms : les pronoms personnels, relatifs et interrogatifs, démonstratifs, possessifs. En latin, les pronoms se déclinent.

L’anaphorique is, ea, id est un terme qui sert à annoncer ou à rappeler. Il est rattaché aux démonstratifs.

  • Déclinaison
  SINGULIER PLURIEL
Masculin Féminin Neutre Masculin Féminin Neutre
Nominatif
Accusatif
Génitif
Datif
Ablatif
is
eum
eius
ei
eo
ea
eam
eius
ei
ea
id
id
eius
ei
eo
ei (ii)
eos
eorum
eis (iis)
eis (iis)
eae
eas
earum
eis (iis)
eis (iis)
ea
ea
eorum
eis (iis)
eis (iis)

 

Les pronoms personnels

  • Déclinaison
  Première personne Deuxième personne Troisième personne
Singulier Pluriel Singulier Pluriel Singulier et pluriel
Nominatif
Accusatif
Génitif
Datif
Ablatif
ego
me
mei
mihi
me
nos
nos
nostri / nostrum
nobis
nobis
tu
te
tui
tibi
te
uos
uos
uestri / uestrum
uobis
uobis

se
sui
sibi
se

 

  • Emploi
  • Le pronom personnel sujet n’est généralement pas exprimé. S’il l’est, c’est pour insister.
  • On distingue nostri et nostrum : nostri est utilisé quand il ne s’agit pas d’un génitif partitif (nostrum), c’est-à-dire un adjectif ou un verbe se construisant avec un génitif.
  • Le pronom réfléchi renvoie au sujet de la proposition dans laquelle il est employé. Il a une forme propre à la troisième personne uniquement : Populus sibi regum dat. (« Le peuple se donne pour roi »), Superbi se laudant. (« Les orgueilleux se louent. »)
  • Quand il ne s’agit pas d’un réfléchi, on traduira par is, ea, id.

15. La proposition infinitive

Elle complète un verbe principal conjugué, elle a la valeur d’une complétive. Son sujet est à l’accusatif et son verbe à l’infinitif. Elle se rencontre après des verbes d’affirmation, d’opinion, de connaissance. En latin, la proposition infinitive n’applique pas la concordance des temps : l’infinitif est au temps auquel il l’aurait été s’il s’agissait d’une proposition principale : Cicero narrauit Romulum deum factum esse (proposition infinitive) Cicero narrauit Romulus deus factus est (proposition principale).

Le pronom personnel sujet de la proposition infinitive est presque toujours exprimé :

  • À la troisième personne, le pronom sujet est réfléchi s’il représente le sujet du verbe introducteur :
    • Credit se esse beatum : Il croit qu’il est heureux / être heureux.
  • Mais l’anaphorique est employé pour renvoyer à un mot autre que le sujet du verbe introducteur :
    • Credo eum esse beatum : Je crois qu’il est heureux.

L’infinitif futur actif :

  • Formation : il est une forme composée du participe futur et de l’auxiliaire esse. Il est obtenu en remplaçant la terminaison -um du supin par la terminaison -urus. Cette forme se décline comme bonus. Ainsi, placo, as, are, aui, atum (« adoucir ») → placaturus, a, um. Le participe futur est de sens actif et signifie « qui est sur le point de ».

16. Les compléments de lieu

  • Ubi ? « où », sans changement de lieu
  • Quo ? « où », changement de lieu
  • Unde ? « d’où » comme « D’où viens-tu ? »
  • Qua ? « par où » comme dans « Par où passes-tu ? »
Question Intérieur du lieu Proximité
  D’ordinaire Noms de ville Dans tous les cas
ubi ? in + ablatif locatif / ablatif seul apud + accusatif / ad + accusatif
quo ? in + accusatif accusatif seul ad + accusatif
unde ? ex + ablatif ablatif seul ab + ablatif
qua ? per + accusatif / ablatif seul pour les routes et les portes.
  • L’accusatif indique :
  • le lieu à travers lequel on passe : per + accusatif
  • le terme d’un mouvement
  • L’ablatif indique :
  • l’origine, le point de départ d’un mouvement : e / ex, ab / a
  • la voie de communication empruntée
  • le lieu où se passe l’action : in
  • Le locatif indique le lieu où se passe l’action (emploi rare).

 

Conseils de lecture

Initiation à la langue latine et à son système  Grammaire latine
J. Beaujeu, J.-M. Vermander et S. Deléani, Initiation à la langue latine et à son système, Sedes.
A. Cart, P. Grimal, J. Lamaison et R. Noiville, Grammaire latine, Nathan.