Ancien français

VAIR

Étymologie

Cet adjectif est issu du latin classique varius, signifiant d’abord « moucheté », « tacheté, bigarré », surtout en parlant de la peau ; l’adjectif qualifiait, dans la langue agricole, une « terre arrosée en surface ». Au sens moral, le mot s’employait au sens de « varié », « divers », « inconstant, irrésolu ».

Ancienne langue

  • Cet adjectif s’est d’abord employé en français pour qualifier des yeux d’une couleur indécise et ne pouvant s’inscrire dans la nette opposition bleu / marron. Il signifiait donc initialement « gris vert » ou « gris bleu ». Ce sens s’est conservé en moyen français.
  • La même idée de « varié », « non fixé » se retrouve dans les emplois de l’ancien français (XIIe siècle) où cet adjectif qualifiait une fourrure ou une étoffe (« bigarré, multicolore »), ou encore les reflets (« changeants ») de l’acier.
  • Par ailleurs, l’adjectif a conservé en ancien français son sens moral latin pour qualifier une personne : « variable, inconstante ».

Évolution jusqu’au français moderne

  • L’adjectif a disparu de la langue contemporaine.
  • En revanche, le substantif vair qui en est dérivé (XIIe siècle) se maintient en français moderne. Il désigne la « fourrure de petit-gris », ou bien une « matière fourrée de petit-gris ».
    Ce nom appartient également au vocabulaire de l’héraldique et désigne « l’une des couleurs des blasons, alternant des clochetons d’argent et d’azur ».

Adjectif dérivé : vairon.

La pantoufle de Cendrillon : de verre ou de vair ?

Conseils de lecture

Vocabulaire d’ancien français Fiches de vocabulaire
Vocabulaire d’ancien français
Fiches de vocabulaire
→ Bibliographie pour le Capes de lettres

Liens Internet