Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

Bonjour à tous,
J'ai une dissert à rendre pour la rentrée, mais le problème c'est que je manque d'idée...

Il faut que je réponde à : un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages d'un roman ,ou au contraire, décrit totalement leurs caractères, leurs actions...?

Donc je dois faire un plan en 2 parties; répondre oui/non.
Je pense avoir une bonne amorce pour l'introduction, mais pour les exemples je n'ai pas tellement de lecture...
Je pensais mettre L'etranger de Camus, en disant que c'est un roman où le personnage est décrit tout au long du roman...

J'aimerais que vous m'oriente vers d'exemple peut-être meilleur...
Merci d'avance! 

2

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

salut a tous!!
j'ai une Dissertation a faire et j'ai vraiment aucunes piste :-s

le sujet c'est: pour quelle raison le lecteur peut il préféré qu'un roman laisse subsister une part d'ombre autour de ses personnages au lieu d'éclairer totalement leur caractères, leurs actions et leurs motivations?

je sais pa du tout quoi dire à ce sujet c'est pour ça que j'aimerai de l'aide svp..

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

bonjours,
voila moi j'ai la même dissertation à faire que akila :pour quelles raisons le lecteur peut-il préférer qu'un roman laisse subsister une part d'ombre autour de ses personnages au lieu d'éclairer totalement leur caractère, leurs actions et leurs motivations ?

j'ai cherché des axes qui n'ont pas abouti
j'aimerais, si c'est possible, que l'on m'aide à trouver des axes qui conviennent à cette problématique.
je sais sur quelles œuvres et textes je prendrais des exemples et arguments mai voila je ne trouve aucun axes.
je m'aiderais de Magnus de sylvie germain ou l'on découvre en meme temps que le personnages principales son identité et sa vie ainsi que l'étranger de Camus et d'autre lecture cursive

merci de bien vouloir maider pour ce devoir
j'attend votre réponse avec impatience

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

J'ai la même dissert et aucune idée, merci de m'aider...

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

Cela m'étonne qu'on ait si peu d'idées à ce sujet. Les premiers romans qu'on lit sont des romans d'aventure et ce qui pousse à poursuive sa lecture tient à ce qu'on se demande ce qui va se passer. Au début, on ne connait pas les personnages, on se demande quelles sont leurs intentions, on ne les découvre que peu à peu. Le suspense maintient l'intérêt et fait poursuivre la lecture.
Je crois que si, au lieu de chercher la réponse dans des livres, on interroge sa propre expérience, on doit trouver matière à répondre.

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

D'ailleurs, reformuler cette question te permettra de mieux la cerner.

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

Bonjour,
Je me permets de répondre parce qu'en réalité moi aussi j'ai le meme sujet de dissertation. En effet, on me demande " Pour quelles raisons le lecteur peut-il préférer qu'un roman laisse subsister une part d'ombre autour de ses personnages au lieu d'éclairer totalement leur caractère, leurs actions et leur motivations?"
Bénéficiant des études du roman de Marguerite Duras " Lol V. Stein" mais aussi d'un corpus de texte comprenant "La modification" de Burtos, "L'etranger " de Camus et "Moderato Cantabile" de Duras aussi, je voulais d'abord parler du fait que le suspense crée par l'inconnu et le manque d'information sur les personnages permettaient au lecteur d'avoir envie d'en savoir plus, de mener son enquête mais aussi qu'ainsi, le lecteur ne va s'intéresser qu'au coté psychologique du personnages et non au matériel. J'ai aussi pensé à la probable intervention du mouvement littéraire du nouveau Roman mais toutes ses idées sont assez flous et je ne sais comment les ordonner...
Alors c'est pour cela que je vous demande de m'aider!
En attendant une Rép, je vous remercie d'avance 

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

"La modification" de Butor

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

Naaan, Sushi incroyable toi aussi tu vas sur ce site pour ta dissert ?!
Lol on a les mêmes références...  Bon en fait je crois que je vais prendre l'écriture d'invention c'est plus aisé
bisouxxxx à demain (au fait c'est DarkDodo au cas où t'avais un doute)

10

Un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages... ?

Bonjour, je suis actuellement en 1èreScientifique.

J'ai à faire, durant ces vacances, outres nombres de devoirs maisons de Mathématiques, Physique, SVT, Histoire Géographie, une dissertation. (Je m'excuse auprès de ceux qui trouveront ma recherche trop longue, mais je tenais à montrer que je ne postais pas sans avoir regardé mon sujet en attendant qu'on me fasse mon travail, les mains dans les poches.)
Cette dissertation est la réponse organisée au sujet  :

Pour quelles raisons un lecteur peut-il préférer que l'auteur laisse une part d'ombre autour des personnages d'un roman, plutôt que de décrire totalement leurs actions, leurs motivations et leur caractère ?

J'ai déjà cherché autour de ce sujet, à partir des oeuvres que j'ai lues jusqu'à maintenant comme :

Voyage au bout de la nuit
Si c'est un homme ( qui est me semble-t-il inutilisable dans cette réponse )
Au Bonheur des Dames
Germinal
Une Vie
Madame Bovary
L'Etranger
Le Parfum ( L'Etranger et Le Parfum ont été étudiés cette année scolaire )

J'ai tout d'abord du mal à condenser cette problématique.
Mais j'ai quelques pistes :
-Tout d'abord, je pense qu'il faut un plan dialéctique, sans avoir I- Actions, II- Motivations III- Caractère.
-Je pensais reformuler sous la forme " Attend-on que le romancier fasse entièrement lumière sur le personnage? "


-Le roman a pour but de peindre au lecteur une vision du monde,  de réfléchir sur ce monde, de montrer des exemples de réussites sociales à travers des stéréotypes, d'exprimer les sentiments et la vision personnels de l'auteur, donc dans ces cas là, je pense que le personnage est un intermédiaire entre lecteur et auteur, et il n'est nécessaire d'être éclairé seulement sur l'aspect psychologique ou physique illustrant la pensée du romancier.

-Le roman a également pour but de distraire, d'être source de plaisir et d'évasion personnelle, et ne doit pas être "prise de tête" et endormant de par une description excessive et un soucis de détail sur chaque fait, geste, caractère, action, caractéristique physique, ou motivation du personnage, selon moi.
-Un autre but est d'analyser certaines réactions et certains sentiments, et cette dimension psychologique peut se priver largement de détails physiques peu influents psychologiquement.
-Le roman permet aussi de dénoncer, et pour les préjugés, les actions dénoncées, il n'y a pas besoin de trop éclairer.


-Dans L'Etranger, Meursault parle à la fin de "cris de haine". Il prend ainsi pour la première fois une dimensions psychologique, ce qui amène le lecteur à reconsidérer le roman dans son intégralité, sur un détail dont Camus ne donne pas la clef.

-Le portrait de Grenouille dans le Parfum est très complet. On le connait depuis sa naissance jusqu'à sa mort. Cependant des parts d'ombres surviennent au niveau de sa moralité ( il est en dépourvu ) et de sa psychologie.

-Bardamu, est tellement effacé par Céline, qu'on peut dire que Voyage au Bout de La Nuit est un roman sans héros ( sauf que Bardamu est héros car personnage central ). Céline arrive à plonger le lecteur en plein milieu du récit, à le faire voyager, à lui faire prendre la place de Bardamu.

-La part d'ombre permet au lecteur qui lit en premier des romans d'aventure d'être captivé par le " " suspens " "et de poursuivre la lecture.

-La part d'ombre permet au lecteur de s'identifier plus facilement au personnage car ce dernier ne parait pas comme quelqu'un de classable dans une catégorie très précise.



-La vérité, peut-être l'objet d'interrogations : > Vérité révélée par le romancier, mais aussi > Vérité à construire par le lecteur

-Ne pas oublier, que le plus grand personnage de tout roman se trouve être le lecteur, car c'est un personnage obscur et éclairé, à la fois. C'est d'ailleurs lui le phare qui éclaire l'obscurité romanesque, de par son imagination.


En fait, j'aimerais avoir votre avis, et être éclairé ( oui, sur le coup, une part d'ombre subsite en moi ) sur un idée de plan. Le mien ressemblerait globalement à I- Les réels buts du roman(cier). II- L'offre faite au lecteur avec la part d'ombre III- Est ce que vérité dans le roman rime avec "aucune osbcurité" ?


Je vous en remercie, cordialement.
Bonne continuation.

Bien à vous.



Antoine.