1

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Mon Dieu jusqu'au dernier moment
Avec ce coeur débile et blême
Quand on est l'ombre de soi-même
Comment se pourrait-il comment
Comment se pourrait-il qu'on aime
Ou comment nommer ce tourment

Suffit-il donc que tu paraisses
De l'air que te fait rattachant
Tes cheveux ce geste touchant
Que je renaisse et reconnaisse
Un monde habité par le chant
Elsa mon amour ma jeunesse

O forte et douce comme un vin
Pareille au soleil des fenêtres
Tu me rends la caresse d'être
Tu me rends la soif et la faim
De vivre encore et de connaître
Notre histoire jusqu'à la fin

[…]

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t'ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m'as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au coeur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j'ai flambé comme un genièvre
A la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi
Aragon -

Bonjour à tous,
Le professeur de français nous a demandé de faire le commentaire de ce poème. Je pansais faire un partie sur l'éloge de la muse, et une deuxième sur le commencement, la naissance, en suivant les idées d'axe de mon professeur. Mais je ne parviens pas à relever énormément de choses servant la première partie, il y a très peu de procédés de l'éloge(pas de superlatifs, d'hyperboles,d'énumérations, de termes mélioratifs,,,) et tout converge vers l'idée qu'elle peut apporter la renaissance à l'auteur, ce n'est pas vraiment un éloge de la muse en elle même mais plutôt de ce qu'elle apporte. Pour ce qui est de la partie portant sur le commencement, effectivement, il emploi à multiiples reprises l'idée de naissance et de renaissance "je suis né de ta lèvre", "ma vie est à partir de toi" "ma vie commence" "ma jeunesse", "je renaisse","que la bonté seule ensemence"(peut-être) ou par extension "j'ai flambé comme un geniévre si l'on associe le genièvre à l'eau  de vie cela veut dire que sa vie est brulée mais j'en doute, en fait, je pense simplement que sa passion le brule, mais je ne trouve tellement pas d'indices que je suis amenée à faire des interprétations extravagantes, je dois être complètement passée à coté du texte, j'espère que vous avez des idées, je vous remercie d'avance,..NDBonjour à tous, après avoir demander des idées, sur le commentaire de" l'amour qui n'est pas un mot" de Louis Aragon […], je n'ai obtenu aucune réponse, aucune, je ne demande même pas une aide, simplement, une réponse quelconque, un soutien finalement, et j'aimerais savoir les raisons pour lesquelles vous ne voulez pas me répondre, j'aimerais comprendre pour être plus adroite, la prochaine fois. J'espère que cette fois, je serais entendue. Navrée de ses maladresses. MV

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Déjà, tu as posté un dimanche et ce jour-là pas mal de personnes sont en WE, en plus début de vacances pour plusieurs zones !
Ensuite, ce n'est pas un éloge de la Muse, mais de son épouse Elsa (qu'il confond avec la Muse) il ne faut donc pas faire deux parties distinctes
Enfin, l'analyse stylistique, l'octo si dansant et chantant d'Aragon, qui lui vient directement de son maître Apollinaire, mais que Aragon a porté à la perfection

3

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Mes excuses, en fait il ne veut pas que l'on fasse un commentaire avec tout le poème que je vous ai laissé, mais seulement avec les trois premières et les deux dernières strophes, normalement le reste du poème devrait nous être inconnu, ce qui rend la tâche plus difficile, je vais le faire, mais j'avoue être complètement bloquée, tampis au moins c'est  gentil de ne pas me laisser dans le silence.. Bonne soirée et bonnes vacances.. mais je crois que je viens de faire une rime riche, un vrai bohneur. Mv
PS: Il se serait donc inspirer d'Apollinaire, tu penses à "poèmes à Lou" ?, je voudrais reposer ma question dans les trois premières et les deux dernières strophes quelqu'un voit-il des procédés de l'éloge?
Merci d'avance.

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Nan il ne s'est pas inspiré d'Apollinaire pour les idées ou les sentiments, mais pour le rythme de l'octosyllabe (lequel remonte à la poésie médiévale, mais était complètement éclipsé par l'alex depuis la Renaissance)

5

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Est-ce que le fait d'utiliser les octosyllabes est sujet à une interprétation, est-ce que cela donne un autre aspect au fond, aide moi à faire le lien entre le fond et la forme, j'ai beaucoup de mal, .. Merci(j'espère que me répondre ne te dérange pas)ah, oui je viens de voir l'effet en relisant un aspet chantant et dansant, il va falloir que j'associe ça avec mon fond.. à savoir l'éloge sacré de la femme aimée et le commencement, mais comment faire converger le fond et la forme?

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Bonjour , jai un commentaire a faire sur le poeme l'amour n'est pa un mot :

Mon Dieu jusqu'au dernier moment
Avec ce coeur débile et blême
Quand on est l'ombre de soi-même
Comment se pourrait-il comment
Comment se pourrait-il qu'on aime
Ou comment nommer ce tourment

Suffit-il donc que tu paraisses
De l'air que te fait rattachant
Tes cheveux ce geste touchant
Que je renaisse et reconnaisse
Un monde habité par le chant
Elsa mon amour ma jeunesse

O forte et douce comme un vin
Pareille au soleil des fenêtres
Tu me rends la caresse d'être
Tu me rends la soif et la faim
De vivre encore et de connaître
Notre histoire jusqu'à la fin

C'est miracle que d'être ensemble
Que la lumière sur ta joue
Qu'autour de toi le vent se joue
Toujours si je te vois je tremble
Comme à son premier rendez-vous
Un jeune homme qui me ressemble

M'habituer m'habituer
Si je ne le puis qu'on m'en blâme
Peut-on s'habituer aux flammes
Elles vous ont avant tué
Ah crevez-moi les yeux de l'âme
S'ils s'habituaient aux nuées

Pour la première fois ta bouche
Pour la première fois ta voix
D'une aile à la cime des bois
L'arbre frémit jusqu'à la souche
C'est toujours la première fois
Quand ta robe en passant me touche

Pour l'instant jai trouver cela
Pour ce coeur debile et bleme , jai compris qu'il souffrait , son coeur est affaibli mais je narrive pas bien a comprendre de quoi . Si il souffre de l'absence d'Elsa ou si il va mourrir , je suis un peu perdu
Apré jai trouver le champ lexical du corps " cheveux , joue , bouche " caraterise la femme aimée
Une antithese et une metaphore "O forte et douce" que je nest pas trés bien compris
Une alliteration "renaisse et reconnaisse" harmonie initiative
Metaphore "Elsa mon amour ma jeunesse" insiste sur les entiments du poete
Anaphore "Comment(...)Comment(...)" dans le premier paragraphe pour renforcé le miracle qui l'aime toujours .

C'est tous ce que jai compris . Pouvez vous me dire quoi sur ce que jai fait , car jai vraiment du mal


Si vous pouvez m'aider svp merci . Bonne journée

7

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Bonjour Max,

Aragon célèbre son amour pour Elsa à partir de quelques thèmes aisément identifiables :
- amour : joie et souffrance,
- mort loin d'Elsa, résurrection en sa présence,
- amour toujours neuf,
- amour entre idéalisation et érotisme...

A partir du titre, tu peux comprendre qu'Aragon veut renouveler un concept qui s'est banalisé dans les clichés. Aragon veut lui redonner toute sa force en nous montrant qu'il s'agit ici d'une affaire de vie et de mort, de néant ou d'existence pleine, de stérilité ou de lyrisme. L'amour n'est plus une idée, il s'incarne dans une personne, la muse du poète, Elsa.

Aragon, L'amour qui n'est pas un mot

Merci , Mais je ne comprend pas trés bien  le poeme . Parce que ma prof de francais nous a appris la methode OL R I c'est a dire Outil littéraire reference et interpretations . Mais c'est ce que jai du mal a faire . Merci encore . Si vous pouvez maider encore sa serait sympa merci