1

Genre du mot "gens"

Bonsoir correcteurs préférés !

A propos de "tous les braves gens"

Je faisais l'accord naturellement mais j'ai l'impression d'avoir fait une trouvaille avec cette explication donnée par un site  :
"On considère parfois le nom gens comme féminin. Toutefois, lorsque ce nom est immédiatement précédé d'un adjectif qui a une forme identique au masculin et au féminin, gens est un nom masculin. C'est pourquoi tous est masculin pluriel, et non féminin pluriel, dans cette phrase."

On dit donc : "tous les jeunes gens" mais aussi "toutes les vieilles gens"  et "bonnes gens" ...!!!

Je me sens bien brave du coup !Voir aussi :

2

Genre du mot "gens"

Bonsoir Christineh,

Pour être complet sur les caprices de genre du mot gens, voilà quelques avis tirés du Larousse orthographique :

L'adjectif (ou le participe) s'accorde avec lui selon les règles suivantes.

1. Gens immédiatement précédé d'un adjectif épithète. Lorsque l'adjectif épithète précède immédiatement gens, il est au féminin : de vieilles gens, de bonnes gens.

2. Gens précédé d'un adjectif apposé. Lorsque l'adjectif qui précède gens en est séparé par une virgule, il est au masculin : confiants et naïfs, les gens le croient.

3. Gens précédé de deux adjectifs dont le second se termine aux deux genres par un e muet. Lorsque gens est précédé de deux adjectifs dont le second se termine aux deux genres par un e muet, le premier adjectif est au masculin : de vrais braves gens ; ces prétendus honnêtes gens nous ont trompés.

4. Gens suivi d'un adjectif. Lorsque l'adjectif suit gens, il est au masculin : des gens bruyants ; des gens intelligents.

5. Tous, toutes précédant gens. Lorsque gens désigne des personnes déterminées, il est précédé de tous au masculin : tous ces gens ; tous les gens sensés. En revanche, c'est toutes, au féminin, qui précède gens quand il en est séparé par un adjectif dont le masculin se distingue du féminin par l'absence d'e muet : toutes les bonnes gens qui nous ont aidés.

6. Gens de... L'adjectif est toujours au masculin avec les expressions gens de robe, gens d'Église, gens d'épée, gens de guerre, gens de lettres, gens de loi : il fréquente de brillants gens de lettres et d'ennuyeux gens de loi.

7. Jeunes gens. Toujours au masculin : de joyeux jeunes gens.

8. Gens au sens de « domestiques » ou de « partisans ». Toujours au masculin : nos gens sont sûrs et dévoués.

3

Genre du mot "gens"

Merci Jean-Luc pour ces renseignements approfondis, dignes de la citation de D. Lessing....

A mon humble avis, je trouve ces règles bien longues pour 1 mot :"gens"!

Si je comprends bien on doit écrire cela :
- des joyeuses gens
- des joyeux et braves gens
- des joyeuses et sensées gens
- des jeunes et sensées gens
  mais des sensés et jeunes gens

Seulement ce n'est pas euphonique "des sensées gens", il vaut mieux dire "des gens sensés". D'ailleurs tous les adjectifs ne finissant pas par le son e sont mieux placés après...me trompé-je?!

Cela m'amène à conclure que le mot gens, étant un mot difficile à faire précéder, les règles 1, 3 et 5 ont pour but de le faire préceder autant que possible par un adjectif finissant par le son "e". Si ce n'est pas possible au masculin, alors on met l'adjectif au féminin...

Sans être une féministe obsédée, je trouve que ça aurait été beaucoup plus simple de décider que le mot gens est féminin! Ah la la ! quels gens!

4

Genre du mot "gens"

Bonsoir Christineh,

Gens est le pluriel de gent (espèce, race) qui est féminin. De plus il a une origine féminine en latin, au sens de famille, il en reste quelque chose dans le français actuel.

Vos exemples sont justes, mais vous essayez des variations qui sentent le cas d'école. Il est sain de s'amuser un peu avec la langue pour découvrir que certaines combinaisons n'ont pas été retenues allez savoir pourquoi. L'euphonie ? Pourquoi pas ?

En ce qui concerne l'antéposition de l'adjectif, je dirais plutôt que c'est le sens ou l'intention qui comptent : d'une manière générale, l'adjectif postposé a une valeur descriptive alors que l'adjectif antéposé a une valeur affective (il devient l'équivalent d'un adverbe).

Ainsi un homme grand est un homme de grande taille, alors qu'un grand homme est un homme admirable, un homme qui fait grandement son métier d'homme. Le Général de Gaulle a pu porter les deux épithètes.

Pour notre ami Edy afin de soigner mon entregent :

Le monde est plein de braves gens qui ne voient partout que des gredins.
L'Amour, c'est beaucoup plus que l'amour
Jacques Chardonne

En voilà des sales types, les gens !
À se tordre
Alphonse Allais

Les gens simples vont tout droit leur chemin, à moins qu'il n'y ait une barricade qui les contraigne à faire un détour.
À se tordre
Alphonse Allais

Les gens de qualité savent tout sans avoir rien appris.
Les Précieuses ridicules
Molière

5

Genre du mot "gens"

Merci Jean-Luc!

J'ajoute un peu de poésie:

En écoutant parler les gens de ce pays
on dirait que le vent s'est pris dans une harpe
et qu'il en gardé toutes les harmonies

La langue de chez nous
Y. Duteil

Genre du mot "gens"

Bonsoir !

Merci à vous deux pour les citations et pour la poésie.

Grevisse admet que la règle n'est pas simple ; il ajoute que les auteurs, assez souvent, y font des accrocs.
Il cite, entre autres, Gide :
* QUELS gens on rencontre dans les rues !

Christineh est en bonne compagnie, mais la solution est :
* QUELLES gens !

En effet, voilà un déterminant (que Larousse a oublié) dont le féminin a une terminaison différente de celle du singulier.

Pour le reste, je connais les acrobaties que l'on fait régulièrement, comme par jeu, et qui aboutissent à des solutions ahurissantes ; par exemple :
*C'étaient deux vieilles gens, très fins. (Tharaud)
* Mes amis étaient de vieilles bonnes gens pleins de saveur antique et fruste. (E. Henriot)
* Qu'est-ce qu'ils diraient toutes ces bonnes gens.... ? (Proust)

Je recopierai bientôt la règle énoncée par Grevisse : elle me paraît plus simple.

Cordialement vôtre,
Edy

7

Genre du mot "gens"

impayables vos citations Edy!

mais je câle sur celle de Proust : "Qu'est-ce qu'ils diraient toutes ces bonnes gens.... ?" pourquoi ils et non pas elles?

Je veux bien la règle du Grévisse, en attendant de finir par aller l'acheter!  merci d'avance!

Genre du mot "gens"

Bonjour,

Je suggère un petit cours de Bernard Cerquiglini :par ici

Bonne écoute !

ip.

9

Genre du mot "gens"

très sympa! merci!

Genre du mot "gens"

Bonjour, braves GENS !

Comme promis, voici la règle, telle que Grevisse la formule.
Je mets ses exemples à part.
Exerçons-nous à les justifier d’après la règle.

Gens, nom pluriel,… est ordinairement du MASCULIN.

CEPENDANT, s’il est PRECEDE IMMEDIATEMENT
d’une épithète OU d’un déterminant
ayant une terminaison DIFFERENTE pour chaque genre,
on met au féminin cette épithète ET ce déterminant
AINSI QUE toute épithète ATTACHEE
OU tout déterminant ou pronom (x) placés avant gens et faisant partie du même syntagme.

(x) Je ne vois pas d'exemple avec un pronom. Et je n'en trouve pas.

Mais on laisse au masculin tous les autres mots dont gens commande l’accord :
- épithètes DETACHEES,
- pronoms redondants,
- adjectifs, participe et pronoms placés APRES gens.

* Quoique déchus de leurs honneurs et de leur fortune, ces gens paraissent heureux. (Académie)
* Quels sont ces gens ? (Romains)
* Quels que soient ces gens-là, il faut les secourir.
* Tous les gens âgés que j’ai connus.
* Ignorants et ravis, ces pauvres gens avaient repeint leurs isbas. (Weiss)
* Si j’avais eu devant moi un de ces jeunes gens. (Montherlant)

* Quelles honnêtes et bonnes gens !
* Quels bons et honnêtes gens !
* Ce sont les meilleures gens que j’ai(e) connus.
* Quelles que soient ces vieilles gens, secourons-les.
* Toutes les vieilles gens. (Académie)
* Il s’accommode de toutes gens. (Académie)
* L’assemblée unique de toutes les petites gens qu’il avait célébrés. (Bordeaux)
* J’écris pour ces petites gens d’entre lesquels je suis sorti. (Duhamel)
* C’étaient deux vieilles gens très fins. (Tharaud)
* Mes amis étaient de vieilles bonnes gens pleins de saveur antique et fruste. (Henriot)
* Instruits par l’expérience, les vieilles gens sont soupçonneux. (Académie)
* Qu’est-ce qu’ils diraient toutes ces bonnes gens de ne pas me voir revenir ? (Proust)

Je ne reproduit pas les exemples qui constituent des « accrocs ». Il y a déjà assez pour avoir le tournis…

Grevisse ajoute trois remarques, que je résume :

1 TOUS reste d’ordinaire au masculin lorsqu’il précède DIRECTEMENT gens SUIVI d’une épithète ou d’un complément.
* Tous gens bien connus. (Académie)
* Tous gens d’esprit et de mérite. (Académie)
* Tous gens de même farine. (Bernanos)
A contrario : voyez ci-dessus.

2 Lorsque gens est suivi de la préposition DE ET d’un nom désignant une profession, une qualité ou un état quelconque, il veut (sic) toujours au masculin les mots variables qui s’y rapportent.
* De nombreux gens de lettres. (Académie)
* Certains gens d’affaires. (Académie)
* Les vrais gens de cinéma. (Cesbron)

3 GenT est un nom féminin SINGULIER signifiant race, nation.
* La gent canine. (Colette)
* La gent diplomatique. (Edgar Faure)
* La gens masculine / féminine.

Voilà ! C’est plus long que je (ne) l’avais pensé. La faute en est aux exemples, qui sont indispensables pour une bonne compréhension.

Bon remue-méninges ! (Dans Le Petit Robert 2007)