1

Diriez-vous que l'action de Phèdre consiste à faire quelque chose de rien ?

Bonjour à tous, 
J'ai un sujet de dissertation à traiter mais j'ai du mal à trouver mes parties :

"Diriez -vous que l'action de Phèdre consiste à faire quelque chose de rien?"

Mon prof nous a conseillé de faire 3 parties. En premier, je pense définir le "rien", puis énumérer les incidents de cette tragédie qui font que Phèdre n'est pas construit à partir de rien mais j'ai aucune idée pour ma dernière partie et surtout la manière dont je pourrai traiter ce sujet!!

Voici certaines questions que nous a donné le prof pour nous aider dans notre réflexion
- Quelle est la matière de la tragédie (Phèdre, bien sur!)?
- Est-ce qu'on peut dire que dans Phèdre il y a un grand nombre d'incidents?
- Qu'est ce que le rien?

Si quelqu'un pouvait m'apporter quelques pistes, ça m'aiderait énormément!
Merci d'avance!

Diriez-vous que l'action de Phèdre consiste à faire quelque chose de rien ?

A ta place, j'aurais choisi un plan dialectique (de type oui/non/mais...)
En effet, si tu fais un résumé de l'action, tu es hors sujet, si tu n'ébauches une définition du rein au travers de ta réponse, tu es hors sujet aussi, si tu te concentres sur la tragédie, tu ne traites pas toute la problématique...
La seule solution que je vois est donc de mener la réflexion ainsi:

I. L'action dans Phèdre.
II. Phèdre n'est cependant pas une pièce très "active"; place du rien.
III. En fait, il s'agit surtout d'une tragédie classique qui reprend la version antique, et vise ainsi à purger les passions + effet de mode (cf. mouvement) + notion de réécriture.

A travailler, mais si tu pars là-dessus, tu sais au moins que le plan tient la route (3 parties dans un plan dialectique s'entend, après je peux aussi me tromper mais bon), à toi de voir après pour étoffer les idées.

Diriez-vous que l'action de Phèdre consiste à faire quelque chose de rien ?

Pour moi, je te conseille de réfléchir à tout ce qui est parole et non-parole dans la pièce. Parole refusée, aveu, non-dit: il y a du rien pour exprimer finalement beaucoup, ce qui crée une tension latente permanente...

Je recommande aussi l'adaptation dispo en DVD avec Dominique Blanc absolument terrible dans le rôle de Phèdre. Elle a une manière incroyablement physique de jouer: là encore, l'action passe quasiment par une sorte de transe physique.

Séb

4

Diriez-vous que l'action de Phèdre consiste à faire quelque chose de rien ?

Un grand merci a tous les deux, ça m'éclaire énormément! Les deux plans me paraissent réalisables mais que pourrais-je mettre en 3eme partie si je travail sur la parole et non-parole dans Phèdre?
Autrement, qu'entends-tu (Oregann) par le notion de réécriture du III?

5

Diriez-vous que l'action de Phèdre consiste à faire quelque chose de rien ?

Bonsoir Bulle de rêves,

Je rejoins cette discussion sur le tard.

Qu'est-ce que Phèdre ? Le drame d'une conscience partagée entre faute et espoir, entre dissimulation et aveu…
Le rien est là : le peu d'événements, leur insignifiance apparente et leurs conséquences dévastatrices dans l'esprit de Phèdre.
En particulier, il y a cette disparition de Thésée qui autorise l'amour de la reine pour son beau-fils, puis la découverte de l'affection partagée d'Hippolyte et d'Aricie…

Un plan possible :
1 Une action réduite a minima mais aux conséquences incalculables
2 La mécanique infernale de la passion chez Phèdre : les transgressions
3 Les écartèlements d'une conscience qui sont finalement l'unique ressort dramatique de la tragédie : ce rien qui a produit le chef-d'œuvre de la tragédie classique.

Regarde cette page ici et celle-là.

Diriez-vous que l'action de Phèdre consiste à faire quelque chose de rien ?

Pense aux tragédies antiques et à l'histoire réelle de Phèdre, autant d'un point de vue mythique (à ce moment-là, fonction étiologique) que d'un point de vue historique.