1

De beaux enfants ou des beaux enfants ?

Pouvez vous m'aider?
Quelle affirmation est grammaticaement correcte?
-vous avez de beaux enfants?
ou bien
-vous avez des beaux enfants?

Je pense que la première est bonne mais je ne sais pas si la deuxième est soit maladroite mais acceptable, soit incorrecte?!

De beaux enfants ou des beaux enfants ?

Bonsoir !

* Vous avez DE beaux enfants.

Il s’agit de l’article INDÉFINI pluriel : UN, UNE → DES.

1 Dans la langue ÉCRITE et dans la langue PARLÉE SOIGNÉE, le pluriel DES est remplacé par DE, LORSQUE LE NOM EST PRÉCÉDÉ D’UNE ÉPITHÈTE. (Règle formulée par Vaugelas)
* DE jolies maisons. (Vigny)
* DE petits yeux. (France)
* DE pleines satisfactions. (Barrès)
* DE hautes clôtures. (Alain-Fournier)
* Avec DE fortes moustaches. (Sartre)
* DE plaisantes grimaces. (Pagnol)
* DE grands signes d’amitié. (Duras)
* DE petites fleurs. (Vercors)
* DE beaux enfants. (Arrivé)
* DE sérieux progrès. (Arrivé)
* DE beaux fruits. (Bonnard)
* DE grosses larmes. (Denis)
* D’autres rêves. (Tharaud)
MÊME lorsque le nom n’est qu’implicite.
* Mon père acheta des chrysanthèmes ; il y en avait DE neigeux… (E. Jaloux)
* Hochedé ne rejette pas la défaite sur D’autres que lui. (Saint-Exupéry)

2 Mais DES PRÉVAUT dans la langue PARLÉE ORDINAIRE (ou RELÂCHÉE) et se répand dans la langue ÉCRITE. Grevisse ne condamne pas, il CONSTATE.
* DES grosses larmes. (Sévigné) (Courant à l’époque classique)
* DES mauvaises industries. (Fénelon)
* DES vieilles chansons. (Nerval)
* DES petits rires muets. (A. Daudet)
* DES mauvaises gens (Barrès)
* DES petits yeux. (J. Romains)
* DES petits soldats. (Mac Orlan)
* DES grands capitaines. (Anouilh)
* DES fausses poteries. (Apollinaire)
* DES petits cris de rats. (Camus)

3 DES S’IMPOSE si l’adjectif forme avec le nom une LOCUTION NOMINALE, surtout s’ils sont unis par un TRAIT D’UNION.
* Dire DES bons mots. (Académie)
* DES petits pois. (Mauriac)
* DES petits fours. (Bonnard)
* DES grands-pères.
* DES belles-filles. (Mais → DE belles filles.)
On trouve cependant :
* DE nouveaux venus. (Alain-Fournier)
* DE grands hommes. (Duhamel)

Conclusion
1 Je conseille de ne pas s’écarter des principes énoncés sous 1 et 3.
Le 2 n’est pas fautif ; il est toléré depuis 1901.

2 Avec AUTRE, le 1 est plus contraignant.
* D’autres rêves. (Tharaud)
* Hochedé ne rejette pas la défaite sur D’autres que lui. (Saint-Exupéry)

3 Vous avez DE beaux enfants.
Mais : DES beaux-enfants.


Sources : Grevisse, Riegel, Robert des difficultés, Arrivé, Larousse, Wagner et Pinchon, Bonnard, Denis et Sancier.