11

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

je vais m'inspiré de cela ! merci !
sais-tu à quel mouvement littéraire appartient Guillaume Apollinaire ?

12

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

C'est un surréaliste.
N'hésite pas si tu as un souci.

13

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

heuuu... quels sont les caractéristiques du  suréalisme  ?

14

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

Je pense que Google t'aidera davantage que moi...
J'y pense, as-tu consulté la fiche sur Poèmes à Lou disponible sur le site?

15

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

non  je l'es pas vu !! je vais y aller de suite .Mais ou est cette fiche ?

16

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

Ici.     

17

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

merci!

18

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

Oregann, désolée de te contredire, mais Apo n'est pas un surréaliste
Il est... lui, un phénomène, inclassable je crois

19

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

Bah, il a écrit des poèmes de toutes formes, de toutes sortes... Mais je l'ai toujours vu classé comme surréaliste, et c'est ainsi que je l'ai présenté au bac durant mon entretien... Je commence peut-être à comprendre alors où est-ce que j'ai pu perdre mes 4 points...

20

Apollinaire, Poèmes à Lou, sonnet XXI

C'est-à-dire que les surréalistes ont choisi ce nom en hommage à Guillaume (Premier manifeste du surréalisme)... qui je te l'accorde a souvent frôlé le genre ! on peut dire qu'il en fut l'avant-gardiste Et que Aragon a renoué après Apo avec l'octo ; qu'ils ont tous les deux porté à sa perfection chantante et envoûteuse (nan, nan, pas envoûtante, je mets envoûteuse exprès  )
Mais historico-littérairement parlant, le surréalisme, avec ses Manifestes et ses techniques particulières (rêves, écriture automatique, rapprochement de termes aussi éloignés que possible dans les images, à l'instar d'un Lautréamont, autre avant-gardiste) est né après la mort d'Apollinaire
La déf de Breton
Surréalisme. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.
Elle ne correspond pas parfaitement avec la poésie willemesque ! (ni, par la suite, avec celles d'Aragon ou d'Éluard)