21

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Cher JSC, Voltaire est loin d'être un Romantique !
L'engouement pour Shakespeare vient de Hugo, qui l'a magistralement traduit.

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Et bien pour soutenir mon inspiration je citerais Berlioz,

« Shakespeare, en tombant ainsi sur moi à l’improviste, me foudroya. Son éclair, en m’ouvrant le ciel de l’art avec un fracas sublime, m’en illumina les plus lointaines profondeurs. Je reconnus la vraie grandeur, la vraie beauté, la vraie vérité dramatiques. (Mémoires, chap. xviii).

Mais effectivement, il serait plus judicieux de préciser que Shakespeare a inspiré le Romantisme Français tout particulièrement, et dans une moindre mesure le Romantisme Anglais et Allemand (qui s'est développé bien plus tôt).

23

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Ce message, entièrement rédigé en anglais et adressé au seul JSC, est donc supprimé
Ebrolige, si tu veux t'adresser à JSC, tu lui écris en MP, ce forum n'est pas destiné aux règlements de compte entre membres

(Message édité.)

24

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Léah a écrit :

Cher JSC, Voltaire est loin d'être un Romantique !
L'engouement pour Shakespeare vient de Hugo, qui l'a magistralement traduit.

Chère Léah.
Je le sais!
V. est souvent cité en France comme un des précurseurs du romantisme. Je croyais que son opinion sur Shakespeare aurait pu influencé ses lecteurs (dont François-Victor Hugo):

"Quant aux Anglais, je ne peux vous savoir mauvais gré de vous être un peu moqué de Gilles Shakespear; c'était un sauvage qui avait de l'imagination; il a fait même quelques vers heureux, mais ses pièces ne peuvent plaire qu'à Londres, et au Canada.   Ce n'est pas bon signe pour le goût d'une nation quand ce qu'elle admire ne réussit que chez elle." Lettre de V. à Bernard Josephe Saurin 3 décembre 1765.

"Je suis bien loin assurément de justifier en tout la tragédie d' Hamlet: c'est une pièce grossière et barbare, qui ne serait pas supportée par la plus vile populace de la France et de l'Italie. […] On croirait que cet ouvrage est le fruit de l'imagination d'un sauvage ivre. Mais parmi ces irrégularités grossières, qui rendent encore aujourd'hui le théâtre anglais si absurde et barbare, on trouve dans Hamlet, par une bizarrerie encore plus grande, des traites sublimes, dignes des plus grands génies. Il semble que la nature se soit plue à rassembler dans la t ête de Shakespeare ce qu'on peut imaginer de plus fort et de plus grand, avec ce que la grossièreté sans esprit peut avoir de plus bas et de plus détestable."  V. sur HamletSource Voltaire-Shakespeare.

Traduire les œuvres je pourrais bien comprendre en tant qu'hommage, mais où est l'inspiration?

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Bonsoir JSC,

Hugo a manifestement traduit Roméo et Juliette en occultant certains aspects de l'oeuvre tel que la sexualité et en accentuant d'autres.
Ces modifications orientent la tragédie Shakespearienne dans une perspective plus romantique, ou dans tout les cas plus adaptée à la vision qu'a Hugo de la littérature.

De plus si Hugo a choisit de faire hommage à Shakespeare en traduisant son oeuvre dans sa langue maternelle, c'est visiblement parcequ'il éprouvait un certain respect, et une reconnaissance dans ces écrits.

26

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Canu a écrit :

1. Hugo a manifestement traduit Roméo et Juliette en occultant certains aspects de l'oeuvre tel que la sexualité et en accentuant d'autres.
2. Ces modifications orientent la tragédie Shakespearienne dans une perspective plus romantique,
3. ou dans tout les cas plus adaptée à la vision qu'a Hugo de la littérature.

1. Je me suis arrêté à l'ajout des didascalies et la difficulté de traduire tous les sens de l'anglais en français sans aller voir ce genre de détail. C'est très intéressant. As-tu trois exemples?
2. Peux-tu préciser en quoi ils rendent la pièce plus romantique?
3. Quelle vision? Je pense qu'il a écrit quelquechose dans un préface, mais je ne sais plus où.

27

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Ne serait-ce pas dans la préface de Cromwell ?

28

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?


Les personnages de l'ode sont des colosses : Adam, Caïn, Noé ; ceux de l'épopée sont des géants : Achille, Atrée, Oreste ; ceux du drame sont des hommes : Hamlet, Macbeth, Othello. L'ode vit de l'idéal, l'épopée du grandiose, le drame du réel. Enfin, cette triple poésie découle de trois grandes sources : la Bible, Homère, Shakespeare.

Le drame est la poésie complète. L'ode et l'épopée ne le contiennent qu'en germe ; il les contient l'une et l'autre en développement ; il les résume et les enserre toutes deux. Certes, celui qui a dit : les français n'ont pas la tête épique, a dit une chose juste et fine ; si même il eût dit les modernes, ce mot spirituel eût été un mot profond.

Beaumarchais était morose, Molière était sombre, Shakespeare mélancolique.

Source  Préface Cromwell: Hugo sur le Drame.

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Ma maîtrise de la langue anglaise étant trop insuffisante pour saisir les subtilités entre le texte de Shakespeare, et sa traduction par Hugo,
je suis dans l'incapacité de te donner des exemples précis quant à ces modifications.

Ceci pour le jeune Hugo, la fidélité aux idées l'oeuvre originale avait pour lui une importance capitale, plus que le respect du rythme (il choisit de passer du vers à la prose par exemple).

Comme le dit Gide :

François-Victor Hugo, le premier, se montre extraordinairement soucieux de fidélité ; et si parfois son désir de ne rien perdre du foisonnement des images l'entraîne à de fâcheux allongements de phrase, si, pour sauver l'exactitude, il sacrifie parfois mouvement, rythme et poésie, du moins sa traduction permet-elle de pénétrer au plus épais du taillis : elle développe le détail des phrases et nous permet une compréhension minutieuse du texte anglais. […]

On peut penser que par la traduction du texte Shakespearien, plus axée sur le respect du sens exact du texte donc, Hugo a mis en valeur les sentiments que transportent la pièce, sentiments qui ont inspirés la pensée romantique.
Ce n'est qu'une hypothèse que je conclue de mes recherches.

30

Roméo et Juliette, une œuvre intemporelle ?

Pour parler de Shakespeare, je chercherais d'abord dans ses textes.
Pour parler de *Victor Hugo 1802-85), je chercherais d'abord dans ses textes.
Pour parler de Gide, je chercherais d'abord dans ses textes.

Si je cite une critique, je donne sa source. On n'a aucune idée dans quel contexte Gide aurait écrit cela.

*"Jeune Hugo": 14 ans? Quand il commence à se faire publier? Quand il a écrit Cromwell (1828)? *Quand il a commencé à traduire Shakespeare?

La citation: j'y entends rien sur "les sentiments"!!
Gide me semble dire que Hugo a priviligié la compréhension du public plutôt qu'une traduction qui conserve la forme et structure de l'original.

*Je commence à croire à une confusion: Victor Hugo est le père de François-Victor (1828-73), traducteur de Shakespeare, n'est-ce pas?