"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Bonsoir,
Grande discussion au sein de la famille !... Qui peut me dire quelle est la formule correcte ?
merci d'avance

2

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Bonsoir Andcam,

A mon humble avis, seule la première formule serait correcte aujourd'hui à condition d'utiliser le trait d'union.
En effet faire est un verbe transitif, donc je peux dire "le faire", "me (à moi) le faire", "m'en (de cela = COD partitif) faire". "Y" ne peut donc désigner qu'un complément circonstanciel de lieu avec faire "y (en ce lieu) faire" ou "beaucoup y (en ce lieu = CC de lieu ou à, pour cela = CC de destination, de but) faire".
Lorsque y est complément d'un verbe à l'impératif, il y est joint par un trait d'union, et le verbe prend toujours un s : penses-y bien, regardes-y à deux fois, vas-y.
Remarque Dans va y faire un tour (= là-bas), y est complément de lieu de faire un tour.

Donc il faudrait dire "Fais-le moi" ou en ajoutant un CC de lieu "Fais-y le moi" que je me garderai bien d'énoncer en public ou le plus acceptable "Fais-y (en ce lieu) moi voir". Fais moi(-z-)y voir serait populaire et nécessite un z euphonique pour éviter le hiatus. Quant à la dernière, elle a peut-être existé dans des états antérieurs de la langue au XVIe ou XVIIe siècle, il faudrait vérifier.

Edy, qu'en pensez-vous ?

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Merci pour votre réponse !
En ce qui concernait notre discussion, il s'agissait de: fais-y moi penser.
Bonne journée!

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

andcam, il fallait que vous donniez le contexte, sans lequel on ne sais comment se débrouiller. Dans votre cas, je dirais "Fais-m'y penser".

Mais les autres auront quelque chose contre mon opinion. Attendez donc.

ip.

5

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Bonjour Andcam et Ip,

Mais c'est que tout change avec cette dernière précision !
Fais-y moi penser
Vous avez raison tous les deux… mais tout dépend de ce que vous voulez signifier.
Ip : "Fais-m'y penser" (faut-il un trait d'union ? sans doute) "Fais m'y penser" : "Fais-moi penser à cela", dans ce cas "y" est complément d'objet indirect de penser. "M'" est le complément d'attribution de faire.
Andcam : Fais-y moi penser : "y" reste le COI de penser ; moi, le "sujet" de penser. "Fais que je pense à cela". Ce qui change : l'insistance sur le destinataire qui utilise la forme tonique moi au lieu de me, et marque l'intérêt que prend celui qui donne un ordre à l'accomplissement de cette injonction. Remarquons alors que le trait d'union après fais est trompeur puisqu'il tendrait à lier ce verbe au complément qui le suit alors qu'il n'en est rien.

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Bonjour !
Question épineuse…
Elle cumule les difficultés : un impératif affirmatif + un infinitif + deux pronoms personnels compléments, dont l’un dépend de l’impératif et l’autre de l’infinitif.

Dans aucune de mes grammaires, je n’ai trouvé de réponse décisive.

J’ai quand même un commencement de réponse dans Grevisse :
« Si cet impératif et cet infinitif ont chacun un pronom personnel complément, on peut joindre les deux pronoms immédiatement après l’impératif, avec deux traits d’union (d’abord le pronom objet de l’infinitif le la les, puis le pronom complément de l’impératif moi toi lui nous vous leur).
* Ce livre laisse-le-moi lire.
* Ces livres, regardez-les-lui relier.
On peut AUSSI mettre immédiatement après l’impératif son pronom complément avec un trait d’union (moi, toi…) et placer le pronom objet de l’infinitif (me, te…) immédiatement devant cet infinitif.
* Ce livre, laisse-moi le lire.
* Ces livres, regardez-le les relier.
* Cette main, laisse-moi la poser sur ta joue.
* Voyez-la me caresser.
* Voyez-moi la caresser.
* Ce travail, regardez-moi l’achever. (Fin de citation)

De sorte que je proposerais :
* Fais-y-moi penser.
* Fais-moi y penser.
Mais j’hésite pour la première quand je lis que en et y doivent être postposés :
* Souviens-t’en.
* Laissons-l’y en paix.
J’aurais volontiers proposé aussi (c’était ma première réaction) :
* Fais-m’y penser.
Mais je lis qu’on doit éviter m’y et t’y…
Alors, je reste perplexe.
Finalement, c’est celle-ci qui me semble la meilleure :
* Fais-moi y penser.

Grammaticalement et cordialement vôtre,
Edy

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Merci beaucoup à tous pour vos réponses !!!
Pas facile, la langue française.........

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Elle n'est pas facile, c'est vrai ; j'ai près de quatre vingts ans et je me le dis tous les jours. Mais c'est cela aussi qui fait son charme (élistisme, diront certains).

Mais je vous assure que j'ai séché aussi dans ma lointaine jeunesse sur le grec, sur le latin et sur l'allemand ; l'anglais (non shakespearien) m'a semblé plus facile.

Traduire du grec ou du latin m'a toujours semblé être le décodage d'un code secret. Bon ! j'exagère. Mais quand même ! L'ordre des mots (surtout dans la poésie) faisait déjà problème, puisqu'il fallait trouver le verbe, trouver ensuite le sujet (grâce à la déclinaison et au sens) et ensuite le ou les compléments. Et je ne parle pas des phrases complexes (avec subordonnées).

Cela me rappelle la traduction d'un cancre :
* De minimis non curat praetor.
→ Le curé des minimes n'est pas un prêtre.
→ Le préteur ne s'occupe pas de broutilles (des plus petites choses).

Il est vrai que la question était épineuse.
Je vous conseille d'employer la forme la plus simple, d'ailleurs linéaire.
* Fais-moi y penser.

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

je dirais moi, mais je ne sais pas, je le ressens ainsi:
- "fais moi y penser"

10

"Fais y moi ", "fais moi s'y" ou "fais m'y" ?

Et "tu m'y feras penser" est-ce correct?

bonne journée!