9 691 (Modifié par Patrice Dumas 22/07/2019 à 00:09)

Cette phrase est-elle correcte ?

Bonsoir à tous et à toutes.

Pour être sincère, je viens d'installer Antidot (THE correcteur), et j'ai pris, si j'ose dire, un violent crochet dans le moral, et un solide uppercut dans ma conviction de n'être pas trop mauvais. L'arbitre a compté jusqu'à 9, j'ai frôlé le K.O., et le logiciel de la maison Druide a sérieusement ébranlé mes certitudes.

Entre soulignages et surlignages de couleurs variées, mon texte ressemble davantage à un feu d’artifice qu'à une œuvre littéraire ; du coup, je doute de tout, à commencer par ma ponctuation.

Pouvez-vous, s'il vous plaît, aider un terrien en détresse, en me disant ce que vous pensez de cette phrase :

L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches, et certainement, la victime était l’une d’elles.

Faudrait-il déplacer la virgule ?

L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches et, certainement, la victime était l’une d’elles.

Faudrait-il en mettre deux ?

L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches, et, certainement, la victime était l’une d’elles.

J'abuse en vous demandant aussi ce que vous pensez de la ponctuation de ces deux phrases :

Je connaissais bien Buck’s Row, j’y avais souvent patrouillé, jadis.

Le soir, Keira, la sœur de Sean Buchanan, invitée à admirer l’acquisition conquise de haute lutte décrite comme le bijou qui, en transfigurant le modeste logis d’Ewan McNamara, en ferait l’égal des palais princiers, apprécia davantage l’intérêt pratique de l’objet, que les ornements vantés par son fiancé : .../...

Merci pour vos avis.

9 692 (Modifié par paulang 22/07/2019 à 02:38)

Cette phrase est-elle correcte ?

La ponctuation n'est pas ma tasse de thé, mais je trouve la dernière phrase beaucoup trop torturée pour un roman policier (relue trois fois pour la saisir). Par ailleurs, je me demande quel peut être le coté pratique d'un bijou subitement rabaissé au rang d'objet si j'ai bien compris ?

9 693 (Modifié par Patrice Dumas 22/07/2019 à 09:01)

Cette phrase est-elle correcte ?

Bonjour,

Oui, pardon, j'ai oublié d'expliquer. Le "bijou" est un meuble acheté aux enchères, après une âpre bataille.

Bon, je vais revoir la phrase, même si j'essaye de donner du style à mes romans policiers, vous avez peut-être raison, elle est alambiquée.

9 694

Cette phrase est-elle correcte ?

Bonjour,

Je suis d'accord avec paulang, la seconde phrase est lourde et tarabiscotée. Peut-être faire deux phrases ?

Pour la première, j'écrirais :
L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches, et la victime était certainement l’une d’entre elles.

9 695

Cette phrase est-elle correcte ?

Merci.

Oui, on peut :

Le soir, Keira, la sœur de Sean Buchanan, fut invitée à admirer l’acquisition conquise de haute lutte qui, en transfigurant le modeste logis d’Ewan McNamara, en ferait l’égal des palais princiers. Peu attachée aux ornements vantés par son fiancé, elle apprécia davantage l’intérêt pratique de l’objet : .../...

9 696

Cette phrase est-elle correcte ?

oui, super !
"… peu sensible aux ornements…" ?

9 697

Cette phrase est-elle correcte ?

Oui, j'hésite entre les deux. La question reste pendante.

9 698 (Modifié par ricardo 22/07/2019 à 11:57)

Cette phrase est-elle correcte ?

Patrice Dumas a écrit :

Bonsoir à tous et à toutes.

...
Pouvez-vous, s'il vous plaît, aider un terrien en détresse, en me disant ce que vous pensez de cette phrase :

L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches, et certainement, la victime était l’une d’elles.

Faudrait-il déplacer la virgule ?

L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches et, certainement, la victime était l’une d’elles.

Faudrait-il en mettre deux ?

L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches, et, certainement, la victime était l’une d’elles.

J'abuse en vous demandant aussi ce que vous pensez de la ponctuation de ces deux phrases :

Je connaissais bien Buck’s Row, j’y avais souvent patrouillé, jadis.

Le soir, Keira, la sœur de Sean Buchanan, invitée à admirer l’acquisition conquise de haute lutte décrite comme le bijou qui, en transfigurant le modeste logis d’Ewan McNamara, en ferait l’égal des palais princiers, apprécia davantage l’intérêt pratique de l’objet, que les ornements vantés par son fiancé : .../...

Merci pour vos avis.

L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches, et, certainement, la victime était l’une d’elles.

Je déplacerais "certainement", avec une seule virgule :
L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches, et la victime était certainement  l’une d’elles.

ou un point :
L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches. La victime était certainement l’une d’elles.

Ma seconde proposition, en deux phrases, me semble plus percutante et elle a ma faveur.

9 699

Cette phrase est-elle correcte ?

Merci.

Oui, elle a aussi la mienne, mais il s'agit de la déduction d'un policier.

Voici le paragraphe complet, avec l'essai d'un point-virgule :

Je connaissais bien Buck’s Row, j’y avais souvent patrouillé jadis. L’endroit était réputé pour héberger des prostituées se livrant à leur commerce sous les porches ; la victime était certainement l’une d’elles.

9 700 (Modifié par ricardo 22/07/2019 à 15:26)

Cette phrase est-elle correcte ?

Oui, c'est bien aussi, mais, je ne suis pas trop point-virgule, et dans certains cas, je pratique plutôt les phrases courtes, voire très courtes.
Je regarde les autres demandes que tu fais et je réponds en édition si j'ai une remarque à faire.
Sinon, une question :
Tu publies des "policiers", je suppose. où peut-on les lire ? Je suis assez amateur.

EDIT 1 :
Je connaissais bien Buck’s Row, j’y avais souvent patrouillé, jadis.
Je supprimerais la seconde virgule, mais avec, ça ne me dérange pas.

EDIT 2 :
Le soir, Keira, la sœur de Sean Buchanan, invitée à admirer l’acquisition conquise de haute lutte décrite comme le bijou qui, en transfigurant le modeste logis d’Ewan McNamara, en ferait l’égal des palais princiers, apprécia davantage l’intérêt pratique de l’objet, que les ornements vantés par son fiancé : .../...

Assez indigeste quand même, je pense qu'on doit pouvoir scinder, pour alléger sans perdre le fil :
Je te propose :

Le soir, Keira, la sœur de Sean Buchanan, était invitée à admirer sa dernière  acquisition : Un bijou, conquis de haute lutte. Celui-ci devait transfigurer, selon ses dires (ou selon lui), le modeste logis d’Ewan McNamara, pour en faire l’égal des palais princiers, 
Elle apprécia  l’intérêt pratique de l’objet,  beaucoup plus que les ornements vantés par son fiancé : .../...

À prendre quand même sous réserves car ne connaissant pas le contexte, il doit y avoir des rectifications à opérer.