S'imaginer que / imaginer que : indicatif ou subjonctif ?

Le verbe dans le subordonnant de "s'imaginer que" et "imaginer que" doit être à quel mode ?

Merci de toute réponse.

S'imaginer que / imaginer que : indicatif ou subjonctif ?

1 Cela dépend d'abord de la signification : si l'on veut exprimer un fait bien réel, on aura l'indicatif ; si l'on veut exprimer une incertitude, on aura le subjonctif.
* J'imagine qu'après un tel affront il n'osera plus se montrer ici.
(= J'en suis pratiquement certain.)
* J'imagine qu'il reprenne contact. / Imaginons qu'il reprenne contact.
(= Supposition dont je ne suis pas sûr.)

2 Cela dépend aussi de la syntaxe : si la proposition principale est négative ou interrogative, on aura tendance (dans le langage soutenu) à employer le subjonctif.
* Je n'imaginais pas qu'après un tel affront il osât se montrer encore ici.
(Le langage courant utiliserait : il oserait.)
* Imaginez-vous qu'après un tel affront il vienne encore se montrer ici ?
(Le langage courant utiliserait : il viendrait.)

S'IMAGINER
Je n'ai trouvé pratiquement que des exemples avec l'indicatif.
* Il s'imagine qu'il a tous les droits.
* Il s'imagine qu'on le laissera(it) faire.
* Il s'imagine qu'on lui en veut.
* Elle s'est imaginé qu'on lui en voulait.
* Vous imaginez-vous que je vais tolérer cela ?
* N'allez pas vous imaginer qu'on vous en veut. (Ou : qu'on vous en veuille... Mais cela me semble bien précieux !)

S'imaginer que / imaginer que : indicatif ou subjonctif ?

Et, au quotidien, vous employez plus fréquemment l'indicatif pour tous les 2 cas ?

S'imaginer que / imaginer que : indicatif ou subjonctif ?

Plus fréquemment, l'indicatif.

S'imaginer que / imaginer que : indicatif ou subjonctif ?

bien apres des heures sur internet je n ai pas de solution: imagines que tu fasses des etudes, ou iras tu? ou imagines que tu fais des etudes etc...? indicatif ou subjonctif? help

S'imaginer que / imaginer que : indicatif ou subjonctif ?

Bonjour, Blou!

* Imagine que tu fais / que tu fasses des études.

Le choix du mode est lié à une petite nuance :
- l'indicatif s'emploie lorsque la supposition est proche de la réalité ;
- le subjonctif, lorsque la supposition est tout à fait irréelle.
En réalité, comme dit le Grevisse à propos de supposer, qui est proche d'imaginer, "il n'y a pas de nuance bien nette".

Prenons quand même un autre exemple :
* Imagine que tu es au soleil. (Eventualité possible.)
* Imagine que tu sois un Martien. (Eventualité très irréelle.)

Lorsque la phrase est négative ou interrogative, le langage soutenu préfère le subjonctif :
- la négation rejette l'énoncé dans le néant ;
* N'imagine pas que tu fasses des études.
- l'interrogation met l'énoncé dans l'incertitude.
* Imagines-tu que tu fasses des études ?