Leur / Leurs

Merci Henry,
Je raccroche.
R.

Leur / Leurs

Bonsoir à tous
Leur ou leurs – l’usage des déterminants possessifs « leur » et « leurs »
D’abord j’étais d’accord avec Henry - quand chacun d’un ensemble possède une chose on emploie le singulier.
-    Les alouettes font leur nid dans les blés.
-      Les locateurs apportent leur poubelle au rez-de-chaussée.
-     Les enfants arriveront avec leur mère.
e.g. chaque enfant a sa mère à lui. – ainsi - singulier.
Je me souviens bien de cet usage parce qu’en anglais c’est la contraire – on emploie le pluriel
-     Les enfants arriveront avec leur mère.
-    The children will arrive with their mothers (pluriel)
Si on emploie le singulier
-    The children will arrive with their mother (singulier)
Ça veut dire qu’il y a une seule mère et les enfants sont à elle (des frère et des sœurs).
Ici le forum joue un rôle utile – il me fait relire les grammaires française. Et j’ai trouvé que on peut employer le singulier « leur » ou le pluriel « leurs »
« Les alouettes font leur nid dans les blés. »  ou
« Les alouettes font leurs nids dans les blés. » 
Nouvelle Grammaire française – Grevisse- Goosse 1995
« Lorsque un nom désigne une réalité dont plusieurs possesseurs possèdent un exemplaire, ce nom et le possessif qui le détermine peuvent se mettre au singulier ou au pluriel (selon que l’on considère l’exemplaire de chacun des possesseurs ou l’ensemble des objets.))

Grammaire du français – Delphine Denis et Anne Sancier-Chateau
« Ils regagnèrent leur maison. » ou
« Ils regagnèrent leurs maisons. »
Dans le premier cas l’accord au singulier est source d’ambiguïté, deux interprétations s’avérant possible
Soit, il y a une seule maison et ils habitent la même maison.
ou bien l’interprétation est distributive. Chacun d’entre eux habite une maison différente.
Si je n’avais pas visité ce forum je croirais encore qu’il faut employer le singulier seulement.
Merci
Wyn

Leur / Leurs

Remerci Henry,
Merci Wyn.
R.

Leur / Leurs

Bonsoir Henry,
Toujours « leur » et « leurs »
J’ai écrit mon dernier message sans avoir remarqué le vôtre.

La règle de Grevisse- Goosse (1995) que j’ai trouvé et la règle de Grevisse que vous avez cité sont presque les mêmes
(1) Selon Grevisse – « si un nom désigne une réalité dont plusieurs possesseurs possèdent chacun UN exemplaire, on met le plus souvent  au PlURIEL; mais le singulier se rencontre aussi lorsqu’on considère l’exemplaire de chacun des possesseurs. »
(2) Selon la grammaire Grevisse-Goose 
« Lorsque un nom désigne une réalité dont plusieurs possesseurs possèdent UN exemplaire, ce nom et le possessif qui le détermine peuvent se mettre au singulier ou au pluriel (selon que l’on considère l’exemplaire de chacun des possesseurs ou l’ensemble des objets.) »
Citation (1) dit clairement qu’on utilise le pluriel plus souvent.
Toute les deux se rapportent à un ensemble où chacun d’entre eux possède UN exemplaire d’une chose.
Il ne s’agit pas d’un ensemble où chacun possède plus d’un exemplaire d’une chose.
Dans les deux exemples suivants
Les enfants ne doivent pas apporter leurs billes à l’école.
Les enfants arriveront avec leurs parents.
Il est probable que chaque enfant possède plusieurs billes à lui et que chaque enfant a deux parents.
Evidement on emploie le pluriel!
Mais les règles ci-dessus ne se rapportent pas à cet usage.
Dans le cas où chacun d’un ensemble possède UN exemplaire d’une chose – selon la règle on peut choisir entre le singulier ou le pluriel
(a) Les enfants étaient accompagnés de leur mère.(chaque enfant n’a qu’une mère)
(b) Les enfants étaient accompagnés de leurs mères.
Selon la règle tous les deux sont possible!
Selon Grevisse on emploie le pluriel plus souvent.
Dans l’exemple (a) l’accord au singulier est source d’ambiguïté, deux interprétations s’avérant possible :
Soit, il y a une seule mère qui a accompagné ses enfants.
ou bien, l’interprétation est distributive. Chaque enfant était accompagné de sa mère à lui. (votre interprétation)
Je sais bien que souvent le contexte résout la difficulté.
Question
Henry, dite moi, si les français préfère le singulier que le pluriel. Pour moi (en étranger) il me semble que le singulier est plus français.
Si chaque locateur possède une poubelle, selon la règle on peut dire
Les locateurs apportent leur poubelle au rez-de-chaussée.  ou
Les locateurs apportent leurs poubelles au rez-de-chaussée.
Parce que le singulier est différent que l’usage en anglais, il me semble que le singulier est plus français. Je ne sais pas !
Parce que j’ai trouvé plusieurs exemples de l’usage du singulier dans la littérature, j’avais pensé que le singulier est correct mais après avoir trouvé la règle je sais que on peut employer aussi le pluriel. .
Veuillez excuses mes fautes.
Merci Wyn

Leur / Leurs

Bonsoir Wyn

Je ne sais ce que préfère le Français mais pour ma part je n’aime pas ces exceptions, ces différents sens qu’il faut évaluer au millimètre près.

Je m’en tiens à trois principes :

1 – Je consulte les règles de base, si besoin les exceptions pour rechercher un cas exceptionnel.

2 -  Pour les historiques et les remarques, je m’efforce de les oublier dès que j’ai terminé ma lecture, laquelle n’est qu’un élément de curiosité personnelle lorsqu’on aime une langue. Il n’est pas évident de toujours vouloir présenter les accords en faisant référence au sens de la phrase, surtout qu’on n’est pas dans la peau du scripteur.

3 – Et, je pense qu’au final la LOGIQUE doit être respectée, et voici quelques exemples :

Les enfants doivent du respect à leur père, à leur mère.
Supposons que je doute et je mets la phrase au singulier : L’enfant doit du respect à son père, et non > L’enfant doit du respect à ses pères. (Même si potentiellement ils étaient plusieurs à pouvoir être père !!! il n’y en a qu’un qui a réussi !!!).

Les enfants doivent du respect à leurs parents.
Je mets au singulier et > L’enfant doit du respect à ses parents. Car il n’est pas correct d’écrire > L’enfant doit du respect à son parent.

Et que dire des rivières qui sortent de leurs lits, comme si chacune d’elles avait plusieurs lits, ou à l’opposé > Les cerisiers ont perdu leurs feuilles. Car je ne vois pas très bien la phrase > Les cerisiers ont perdu leur feuille.

Et si un jour je vous dis que la famille Dupond qui se promenait avec leurs chiens a eu beaucoup de soucis lorsqu’elle a rencontré la famille Durand avec leur chienne.
Vous aurez de suite compris qu’il y avait plusieurs chiens et une seule chienne.

Bref, je suis pour l’abolition de toutes ces règles, même si notre langue se targue d’être une des plus nuancées au monde.

Mon cher Wyn, notez que je n’exprime que mon opinion et je ne cherche pas non plus à vous convaincre. Au final chacun juge à sa manière et c’est bien là que le bât blesse.
@

26

Leur / Leurs

Bonjour,

Je voudrais savoir quelle est la bonne orthographe pour "leur" dans la phrase suivante :

" Mes lézards me rendaient en amitié ce que je leur donnais en nourriture". Est ce "leur" ou "leurs" ?

Merci beaucoup
Raphael.

27

Leur / Leurs

leur
ne confonds pas "leur" pronom invariable (3ème personne du pluriel, masc ou fém) et "leur" possessif déclinable (leur œil leurs yeux)

Leur / Leurs

Bonjour !

Vous pouvez lever votre doute en mettant l'énoncé au singulier :

" Mon lézard me rendait en amitié ce que je LUI donnais en nourriture".
C'est donc bien un pronom personnel : lui → leur.

29

Leur / Leurs

Merci beaucoup !

Bonne journée

Leur / Leurs

Bonjour, j'ai fait une recherche sur le forum mais je n'ai pas trouver de

réponse à mon sujet.

Voila, j'ai un petit problème avec leur ou leurs, une règle qui parait

pourtant simple mais qui m'enlève toujours des points en rédaction.

Quand doit-on utiliser leur ?

Quand doit-on utiliser leurs ?

Je vous remercie d'avance