Le pluriel "zéro sucres"

Bonjour à tous,

Horripilée par une publicité sur le coca-cola étalée sur de grandes affiches défilantes dans ma ville, j'ai adressé un courrier à coca-cola.
J'expliquais dans cette lettre qu'à ma connaissance si leur boisson contenait zéro sucre, il n'y avait pas lieu de mettre un S à sucre comme ils l'avaient fait. J'ai alors reçu une réponse explicative d'un aplomb sidérant.dont je livre ici le contenu à vôtre sagacité:

Quand on parle de sucres avec un S, il s'agit de sucres simples. Les sucres simples sont: le glucose, le fructose, le saccharose et aucun d'entre eux n'est présent dans nôtre produit. Quand on parle de sucre sans S, il s'agit de saccharose uniquement.
Les autorités alimentaires de réglementation imposent d'appliquer à tous les produits alimentaires l'appellation sucres. Or coca-cola zéro ne contient aucun sucres simples, ce qui permet de communiquer: Le goût de coca-cola avec zéro sucres

Alors, convaincus ?
Merci à vous de me signaler si la règle du pluriel a évolué à ce point !
Cordialement
Doc

Le pluriel "zéro sucres"

Effectivement "Zéro sucres" est mal venue! Les autorités alimentaires ne sont nullement les arbitres de la sauvegarde du français et n'ont aucun pouvoir pour imposer quoique ce soit !  Il s'agit là d'une simple dérive destinée " à arranger leurs bidons" ! 

En revanche " Sans sucres" est tout à fait légitime si l'on veut exprimer le fait qu'il n'y a ni fructose ni glucose ni .... etc !

Bonne soirée !

3

Le pluriel "zéro sucres"

Qui sont ces autorités alimentaires ? Si elles imposent quoi que ce soit, il serait intéressant de lire le texte qui mentionne ce point. Coca-Cola l'a-t-il bien interprété ?
Ces mêmes autorités imposent-elles que l'on écrive : le glucose est un sucres ?

Le pluriel "zéro sucres"

Bonsoir !

Vous n’êtes pas sans savoir que le déterminant et l’adjectif prennent la forme du pluriel lorsque :
- le nom n’a pas de singulier : AUCUNES funérailles, NULLES intempéries ;
- le nom a un sens particulier au pluriel : AUCUNS aïeux, NULLES vacances.
La syntaxe l’emporte sur la logique.

En l’espèce, nous avons « DES SUCRES ».
Dans le TLFI, je lis en effet :
* Le glucose, le lévulose, le saccharose sont DES SUCRES.
(Je ne suis pas qualifié pour contredire sur le fond.)

Si aucun des sucres n’est présent, nous devrions pouvoir dire AUCUNS SUCRES ; ce n’est pas plus choquant que « AUCUNES funérailles » ni que « AUCUNS aïeux ».

Peut-on valablement extrapoler au déterminant numéral négatif ZÉRO ?
Déjà que « des sucres » pose problème, voilà que je mettrais un S à un déterminant / adjectif INVARIABLE ! ZÉROS SUCRES, quelle horreur !

Puis-je au moins, comme il est dit, écrire « ZÉRO SUCRES » ? Je m’y refuse, mais j’admettrais « AUCUNS SUCRES » là où Coca-Cola écrit « AUCUN sucres », tournure qui contrevient autant à la syntaxe que l'ineffable "aucun frais".

Comment conclure ?
Seules les tournures « AUCUNS SUCRES » et « SANS SUCRES » me semblent grammaticales.

Le pluriel "zéro sucres"

Cher Edy   !  Peut-être me trompé-je mais "Aucun" ne prend-il pas la marque du pluriel seulement et seulement si, il se réfère a un substantif dont l'emploi ne s'effectue qu"au PLURIEL  exemple: "- Aucuns frais inclus"  frais étant toujours pluriel  Voir le lien suivant

Cordialement !

Le pluriel "zéro sucres"

Bonjour, Warulf !

Aucun et nul ne s’emploient au pluriel que devant les noms qui SOIT n’ont pas de singulier (aucuns frais), SOIT ont un sens particulier au pluriel (aucuns gages).

La langue écrite, surtout littéraire, continue à utiliser le pluriel devant D’AUTRES NOMS :
* Aucuns fruits. (Code civil)
* Je ne réclamerai aucuns droits. (Dumas fils)
* Sans aucunes preuves. (Bordeaux)
* Aucuns scrupules. (Clemenceau)
* Aucuns royaumes. (Péguy)
* Aucunes choses ne méritent de détourner notre route. (Gide)
* On ne peut lui attribuer aucunes ombres intérieures. (Valéry)
Grevisse donne aussi quatre citations avec « nul » au pluriel.
Il rappelle que aucun et nul ont été employés couramment au pluriel jusqu’au XVIIIe siècle :
* Il ne garda aucunes mesures. (Bossuet)
* Sans avoir vu aucuns ennemis. (Sévigné)

Je me suis donc risqué à écrire « aucuns sucres » puisqu’il y en a plusieurs.
Il n’empêche qu’il vaut mieux n’utiliser le pluriel que dans les deux situations du premier alinéa, tant que nous ne serons pas des écrivains confirmés…
Je préfère « sans sucres » à « aucuns sucres ».

Source : Grevisse n°608c.

Le pluriel "zéro sucres"

Je suis perplexe.
Je croyais que le mot zéro n'était que nom ou nombre, non pas adjectif.
Le nombre zéro indiquant un vide, l'absence complète, je ne vois pas comment on peut convenablement compter ce qui n'est pas là!
Il me semble que zéro(s) sucres ne saura pas avoir un sens.

Le pluriel "zéro sucres"

Zéro est una djectif numéral cardinal, comme 1, 2 etc Tous sont invariables, sauf 20 dans quatre-vingts et cent
Par contre, milion, milliarrd, sont des noms et donc prennent normalement les marques du pluriel
Zéro est aussi un nom  : écrire un nombre avec 10 zéros
Les mathématiciens logiciens vous diront, que puisque zéro représente un ensemble vide, on ne peut mettre son contenu ni au singulier ni au pluriel, et que zéro sucre est aussi acceptable que zéro sucreS Là où il n'y a rien, ni le singulier ni le pluriel ne peuvent en rendre compte

Le pluriel "zéro sucres"

Merci, Léah.
Je ne l'ai pas lu dans mon Petit Robert 1990 mais effectivement elle est la première mention dans la lexicographie du CNRTL.

Je voudrais partager ce bijou que le CNRTL nous donne aussi
La prise de la Bastille, dit l'Histoire, ce fut proprement une fête, ce fut (...) pour ainsi dire déjà le premier anniversaire de la prise de la Bastille. Ou enfin le zéroième anniversaire (Péguy, Clio, 1914, p. 114).

Hein? 

Mathématiquement, on a du mal avec ce numéro.
Les deux premières choses qui me passent par l'esprit sont les valeurs de 1/0  et de  0!

10

Le pluriel "zéro sucres"

Zéroième, construit comme deuxième, trosième, millionième etc... En effet, la langue française autorise ce suffixage