Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Bonjour a tous , donc voilà j'ai des questions auquel il faut que je réponde sur le monologue de "Javert déraillé " , livre 4 , des Misérables d'Hugo . Je n'ai pas réussi à trouver le texte pour vous le transmettre et j'en suis désolé .Je ne suis pas sûr de mes réponses , pouvez-vous m'aider à mieux argumenter ?

Les questions sont :
1°) Montrez , en vous appuyant avec précision sur le texte , que le romancier alterne ici le point de vue omniscient et le point de vue interne au style indirect libre , pour restituer les pensées du personnage .
 
      J'ai cité "Ce qu'il venait de faire lui donnait le frisson " car un frisson est un phénomène que l'on reçoit qu'en soit .Et aussi " D'autres faits qu'il se rappelait et qu'il avait autrefois traités de mensonges et de folies , lui revenaient maintenant comme des réalités .

2°)Relevez les termes par lesquels Hugo décrit le trouble de Javert .

       J'ai relevé cela : "Jean Valjean le déconcertait "
                                 "Quelque chose lui barrait le chemin de ce côté-là "
                                 "Javert était contraint de s'avouer que ce monstre existait . "
                                 "Ce qu'il venait de faire lui donner des frissons "
                                 "Il avait beau se débattre , il en était réduit à confesser dans son for intérieur la sublimité de ce misérable ".
  Je n'ai rien trouver de plus .

3°)Javert est déchiré entre deux attitudes : lesquels ?
Pourquoi peut t-on parler de dilemme ?

           Les deux attitudes sont : _il veut retourner chez Jean Valjean pour le remettre en prison et j'ai cité se passage : " Une seule ressource lui rester : retourner en hâte rue de l'Homme-Armé , et faire écrouer Jean Valjean . "
                                                     _il veut laisser la liberté et j'ai cité : "Il avait , lui Javert , trouvé bon de décider , contre tous les règlements de police , contre toute l'organisation sociale et judiciaire , contre le code tout entier , une mise en liberté . "
  Mais je n'ai pas compris la question " pourquoi peut-on parler de dilemme ? "

4°)Expliquer l'emploi du terme " monstre " . Pourquoi est-il paradoxal ?

    Je suis désolé , je me suis pardonnez moi l'expression " cassé la tête " de dessus et je n'ai pas réussi à trouver , pouvez-vous m'aider ?

5°)Quel but poursuit Hugo en rédigeant ce monologue ? Que dénonce-t-il ?

  Je ne suis vraiment pas sûr de ma réponse mais j'ai mis qu'il dénoncé la censure et comme c'était un romantique , il dénonceait le classicisme et influencé les autres poètes aux romantisme . Enfin c'est ce que j'ai ressenti quand j'ai lu ce monologue .

Dans l'attente d'une réponse je vous pris d'agréer à mes meilleurs sentiments .Texte

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Montrez , en vous appuyant avec précision sur le texte , que le romancier alterne ici le point de vue omniscient et le point de vue interne au style indirect libre , pour restituer les pensées du personnage .

      J'ai cité "Ce qu'il venait de faire lui donnait le frisson " car un frisson est un phénomène que l'on reçoit qu'en soit .Et aussi " D'autres faits qu'il se rappelait et qu'il avait autrefois traités de mensonges et de folies , lui revenaient maintenant comme des réalités .
Tu n'as pas répondu à la question : alternance du point de vue omniscient et du point de vue interne
Revois déjà cette question !

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Merci de m'avoir averti mais pouvez-m'expliquer ce qu'on attend de cette question , je la comprend pas trop .

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Montrez , en vous appuyant avec précision sur le texte
ça je suppose que tu comprends ?
que le romancier alterne ici le point de vue omniscient et le point de vue interne au style indirect libre
Hugo passe d'un point de vue à lautre
Pourquoi ? : pour restituer les pensées du personnage .
C'est-à-dire que Javert est observé à la fois de l'intérieur (son point de vue) et avec du recul, du point de vue omniscient (en fait celui du romancier)
C'est une analyse stylistique qu'on te demande là

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Merci beaucoup vraiment et pourriez-vous me donner quelques informations sur les questions que je n'ai pas comprise s'il-vous plait .

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Pourquoi peut t-on parler de dilemme ?
Commence par troiuver la définition de ce mot, tu comprendras mieux la question 

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Merci à vous , je fais sa se soir et j'expose mon idée demain , bonne soirée à vous .

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Bonsoir Anarion,

Tu as écrit :
4°)Expliquer l'emploi du terme " monstre " . Pourquoi est-il paradoxal ?

    Je suis désolé , je me suis pardonnez moi l'expression " cassé la tête " de dessus et je n'ai pas réussi à trouver , pouvez-vous m'aider ?

Extrait de ton texte :
Un malfaiteur bienfaisant, un forçat compatissant, doux, secourable, clément, rendant le bien pour le mal, rendant le pardon pour la haine, préférant la pitié à la vengeance, aimant mieux se perdre que de perdre son ennemi, sauvant celui qui l’a frappé, agenouillé sur le haut de la vertu, plus voisin de l’ange que de l’homme ! Javert était contraint de s’avouer que ce monstre existait.

Analyse le champ lexical de la bonté dans ce passage, et vois ce qu'il a de paradoxal ave le terme monstre... Cela devrait te sauter aux yeux...

Relève aussi l'oxymore : un malfaiteur bienfaisant (faire le mal/faire le bien).

Muriel

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Bonjour Muriel et Léah

Voici la définition de dilemme :Situation qui donne à choisir impérativement entre deux partis , chacun entrainement des conséquences grave .

Donc on peut parler de dilemme car il est confronté à deux situation qui s'oppose , l'envie de retrouver Jean Valjean et de le laisser libre . Mais chacune de ses situations engendreraient de grave conséquences , si il va retrouver Jean Valjean , il lui retire la liberté et le fait enfermer et que si il le laisse libre , il s'en voudra au plus profond de lui de l'avoir laisser .

Merci de votre analyse Muriel , je comprend beaucoup mieux le texte et cette question mais pouvait me dire si sur la question 5 je me suis égaré ou je suis dans la bonne voix s'il-vous-plait .

10

Les Misérables de Victor Hugo, V, 4 : Javert déraillé

Question 5 : non Hugo ne fait pas une critique du classicisme ni un éloge du romantisme
Cette phrase
Il se disait que c’était donc vrai, qu’il y avait des exceptions, que l’autorité pouvait être décontenancée, que la règle pouvait rester court devant un fait, que tout ne s’encadrait pas dans le texte du code, que l’imprévu se faisait obéir, que la vertu d’un forçat pouvait tendre un piège à la vertu d’un fonctionnaire, que le monstrueux pouvait être divin, que la destinée avait de ces embuscades-là, et il songeait avec désespoir que lui-même n’avait pas été à l’abri d’une surprise.
devrait orienter ta réponse. C'est un point de vue très moderne.