1

Article Philosophe de César Dumarsais

Bonsoir,
J'étudie l'extrait "Les autres hommes sont déterminés (...)c'est un honnête homme qui veut plaire et se rendre utile" de l'article philosophie mais je ne trouve pas la mission du philosophe dans cet extrait.

Je sais aussi que : L'honnête homme est parent du courtisan, tous deux trouvent leur origine dans la réflexion sur la vie sociale qu'avait menée le XVIe s mais qu'est ce qu'un honnete homme au XVIIe s ?

Si quelqu'un a etudier cet extrait, merci de m'aider !Texte

2

Article Philosophe de César Dumarsais

Bonsoir Nastassia,

Tu as sans doute remarqué que chaque paragraphe développe une qualité du philosophe selon le siècle des Lumières.

Le philosophe cherche à connaître l'ordre du monde, l'enchaînement des causes par l'usage de la raison. (A noter que le principe de causalité est un des fondements de la démarche scientifique). La grâce est le don divin ; pour le chrétien, elle est la cause première. Personne créée par la toute-puissance et l'amour paternel divin, le chrétien agit par reconnaissance, le fondement de son action est l'amour de reconnaissance filial. Le philosophe veut se situer en dehors de cette vérité révélée et cherche la justification de ses actions dans l'usage de la raison. Il se démarque de la motivation chrétienne fidéiste et non démontrée. Mais en même temps et de manière paradoxale, pour affirmer toute la force de la raison, Dumarsais cherche à la sacraliser en la comparant à la grâce divine.
Cette même raison lui permet de ne pas être le jouet de ses passions.
Le philosophe n'admet aucun principe (ou loi) qui ne soit tiré de nombreuses observations. (Là encore nous avons à faire à un des fondements de la démarche scientifique). Ces principes ne sont pas utilisés en dehors de leur domaine d'application.
La vérité est un principe qui ne souffre aucune exception, elle est difficile à atteindre dans son essence.
Le doute est, pour le philosophe, préférable à un jugement imparfait. Le philosophe ne cherche pas à briller en jouant avec les concepts. Ce n'est pas un homme enfermé dans un système de pensée ; s'il rejette une théorie, c'est seulement en raison des erreurs qu'elle contient.
L'homme étant un « animal social » (selon la définition d'Aristote dans sa « politique »), le philosophe cultive les liens d'amitié ou de bon voisinage et cherche à se rendre utile dans son entourage.

Le philosophe du XVIIIe siècle partage avec l '« honnête homme », idéal de l'époque classique (XVIIe siècle), le culte de la raison. Cependant l '« honnête homme » du XVIIe, est celui qui, en toutes choses, se conduit avec mesure. L'usage de la raison n'est qu'un aspect de la mesure, c'est-à-dire un juste esprit critique, comme dans la fable de La Fontaine « un animal dans la Lune ».
En particulier, ce que Dumarsais ne relève pas dans sa définition du philosophe tel qu'il s'est montré au XVIIIe siècle, c'est qu'il est surtout devenu un homme « de combat » se livrant à la polémique, un intellectuel engagé qui intervient dans la société, un défenseur des droits de l'humanité, opposé au despotisme et au fanatisme. Bravant la censure, l'exil, il assume ses responsabilités de penseur engagé, mettant ses qualités et sa notoriété au service d'une littérature de contestation.
L'« honnête homme » du XVIIe siècle ne se serait pas livré à la critique de l'ordre établi avec autant de passion, mesure oblige.

3

Article Philosophe de César Dumarsais

Bonsoir! je suis élève en Première L et notre chère professeur de français nous a demandé de rédiger une invention sur la lettre philosophique de Dumarsais..
Je ne sais pas du tout comment m'y prendre car c'est ma première invention, donc, si quelqu'un pouvait m'aider ça serait GÉNIAL :)

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Article Philosophe de César Dumarsais

Bonjour,
L'article "Philosophe" de Dumarsais fait partie de mes documents complémentaires et j'aimerai savoir ce qu'il y a à retenir de tout cela svp
Si j'ai bien compris le philosophe voudrait être reconnu à la hauteur d'une divinité mais pas pour les mêmes raisons c'est à dire pas pour la grâce mais pour la raison ?

Article Philosophe de César Dumarsais

Bonjour.

J'ai un doute concernant l'article "Philosophe" de Dumarsais (issu de L'Encyclopédie).
On dit que cet article des Lumières et un manifeste d'une profession de foi humaniste.
Première, quel est le sens ici d'humanisme ? Est-ce le sens de l'humaniste du XVIème siècle ou est-ce celui qui met tout son savoir au service des autres hommes pour améliorer leur sort au quotidien ?

Article Philosophe de César Dumarsais

Il ne s'agit pas exactement de l'humanisme du XVIème siècle, (mouvement liée à la Renaissance), forcément.
Mais par extension, ce  terme est utilisé, et ce jusqu'à nos jours pour désigner une morale (indépendante de la religion) qui est fondée sur la capacité que l'on possède de distinguer le bien et le mal, sur la reconnaissance de la dignité et de la valeur de tous les individus, sur la volonté de progrès et de bien-être pour tous.

Article Philosophe de César Dumarsais

Oui, c'est ce que je me disais aussi.
Dans ce cas, peut-on y inclure la notion de critique du texte (avec la critique de la monarchie absolue, un peu de la religion) ?

Article Philosophe de César Dumarsais

-De la religion en ce qu'elle a d'irrationnel, sans doute.
La raison est à l'égard du philosophe ce que la grâce est à l'égard du chrétien. La grâce détermine le chrétien à agir; la raison détermine le philosophe.
-De la monarchie absolue en ce qu'elle ne renvoie pas l'image d'un homme éclairé.
Entez un souverain sur un philosophe d’une telle trempe, et vous aurez un souverain parfait.       

9 (Modifié par Leggy 26/06/2015 à 14:11)

Article Philosophe de César Dumarsais

La référence à la Raison qui joue un rôle surnaturel, le savoir qui permet d'aller vers le Bien... tout ça, c'est aussi au service de l'humanisme ?

Article Philosophe de César Dumarsais

La raison ne joue pas un rôle surnaturel. Elle est présente en l'homme. Encore faut-il qu'il s'en serve.