Jean de Sponde, Qui sont, qui sont ceux-là, dont le cœur idolâtre...

Salut,

La professeur de francais nous a demandé quel sens on donnait a l'opposition que creer Jean de Sponde entre lui et les autres dans son poeme :
"Qui sont, qui sont ceux-là, dont le coeur idolâtre"

Le probleme c'est que je ne vois pas trop quoi dire... 

Voici le texte:

Qui sont, qui sont ceux-là, dont le coeur idolâtre
Se jette aux pieds du Monde, et flatte ses honneurs,
Et qui sont ces valets, et qui sont ces Seigneurs,
Et ces âmes d'Ebène, et ces faces d'Albâtre ?

Ces masques déguisés, dont la troupe folâtre
S'amuse à caresser je ne sais quels donneurs
De fumées de Cour, et ces entrepreneurs
De vaincre encor le Ciel qu'ils ne peuvent combattre ?

Qui sont ces louvoyeurs qui s'éloignent du Port ?
Hommagers à la Vie, et félons à la Mort,
Dont l'étoile est leur Bien, le Vent leur fantaisie ?

Je vogue en même mer, et craindrais de périr
Si ce n'est que je sais que cette même vie
N'est rien que le fanal qui me guide au mourir.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

Jean de Sponde, Qui sont, qui sont ceux-là, dont le cœur idolâtre...

Bonjour,

Ceux-là sont les courtisans, les arrivistes, ceux qui ont placé leur confiance dans les biens de ce monde périssable...
Jean de Sponde, protestant converti au catholicisme, homme de grande foi, cultive d'autres valeurs pour ne pas avoir à rougir de sa vie.
Il met en oeuvre une dichotomie présente sans cesse dans les Evangiles : le monde et le royaume de Dieu. Il la traduit par cette belle antithèse entre ombre et lumière, voyageurs errants et pélerin sûr du port...

3

Jean de Sponde, Qui sont, qui sont ceux-là, dont le cœur idolâtre...

Salut!
Pour demain, je dois répondre a cette question, pouvez-vous m'aider svp?
Voici le texte:

Qui sont, qui sont ceux-là, dont le coeur idolâtre
Qui sont, qui sont ceux-là, dont le coeur idolâtre
Se jette aux pieds du Monde, et flatte ses honneurs,
Et qui sont ces valets, et qui sont ces Seigneurs,
Et ces âmes d'Ebène, et ces faces d'Albâtre ?

Ces masques déguisés, dont la troupe folâtre
S'amuse à caresser je ne sais quels donneurs
De fumées de Cour, et ces entrepreneurs
De vaincre encor le Ciel qu'ils ne peuvent combattre ?

Qui sont ces louvoyeurs qui s'éloignent du Port ?
Hommagers à la Vie, et félons à la Mort,
Dont l'étoile est leur Bien, le Vent leur fantaisie ?

Je vogue en même mer, et craindrais de périr
Si ce n'est que je sais que cette même vie
N'est rien que le fanal qui me guide au mourir.

Nous étudions le barique en ce moment
Voici la question: Quel sens donnez vous a l'opposition que crée Sponde entre lui et les autres hommes?
En 2 axes
Voila, svp, donnez moi quelque idées...

Comme axe j'ai mis:
1 Sponde accuse les autres hommes
2 L'inconstance des autres hommes

Est-ce que c'est bon?