Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Bonsoir à tous,

J'ai un énorme problème à trouver des axes pour ce texte. J'aurai donc besoin de votre aide.

J'ai trouver que Victor Hugo était un écrivain engagé.
Le poème était une satire.Il ya des rimes plates.
Il utilise un registre lyrique car il évoque la nature.
Il évoque Napoléon III sous une vision méprisante: v.2 "bandit", v.13 "prince qu'aucun de ceux qui lui donnent leurs voix", v.22 "scélérat vivant"
Précence d'ironie: "ô sauveur, ô héros, vainqueur de crépuscule"

C'était en juin, j'étais à Bruxelles ; on me dit :
Savez-vous ce que fait maintenant ce bandit ?
Et l'on me raconta le meurtre juridique,
Charlet assassiné sur la place publique,
Cirasse, Cuisinier, tous ces infortunés
Que cet homme au supplice a lui-même traînés
Et qu'il a de ses mains liés sur la bascule.
Ô sauveur, ô héros, vainqueur de crépuscule,
César ! Dieu fait sortir de terre les moissons,
La vigne, l'eau courante abreuvant les buissons,
Les fruits vermeils, la rose où l'abeille butine,
Les chênes, les lauriers, et toi, la guillotine.
Prince qu'aucun de ceux qui lui donnent leurs voix
Ne voudrait rencontrer le soir au coin d'un bois !
J'avais le front brûlant : je sortis par la ville.
Tout m'y parut plein d'ombre et de guerre civile,
Les passants me semblaient des spectres effarés ;
Je m'enfuis dans les champs paisibles et dorés ;
Ô contre-coups du crime au fond de l'âme humaine !
La nature ne put me calmer. L'air, la plaine,
Les fleurs, tout m'irritait ; je frémissais devant
Ce monde où je sentais ce scélérat vivant.
Sans pouvoir m'apaiser, je fis plus d'une lieue.
Le soir triste monta sous la coupole bleue ;
Linceul frissonnant, l'ombre autour de moi s'accrut ;
Tout à coup la nuit vint, et la lune apparut
Sanglante, et dans les cieux, de deuil enveloppée,
Je regardai rouler cette tête coupée.

Ca seria super sympa de m'aider. Merci d'avance

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Le parallèle entre les faits historiques et la Nature est quand même saisissant ! c'est un axe évident

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Merci pour ta reponse mais je ne vois pas trop ce que je pourrais y mettre?

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

?
Tout simplement, ce qu'il y a dans le poème ! (et ça fait déjà beaucoup)

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Ah ok j'ai compris! merci mais que pourrais-je mettre dans un second axe?

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Ben......... je t''ai déjà donné le premier, à toi de jouer pour le second   

7

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Salut Illies, Je suis Maxime Je suis en première S et j'ai exactement le même problème que toi concernant Le commentaire sur Les Châtiments de Victor Hugo (VII, 5). J'vais trouver à peu près les mêmes idées que toi mais mon problable se sont les axes... As tu trouvé ces axes ? et si oui j'aimerai beaucoup que tu m'aide , merci beaucoup !

Maxime

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Salut Maxime,

J'ai fait l'introduction si tu veux:

Poète, romancier, dramaturge, critque, Victor Hugo est un auteur d'une stature incomparable et inégalée. Il a mouvementer le XiXeme siècle de ses créations poétiques. Mettant l'art au service d'idées sur lesquelles il cherche à éclairer l'opinion, Victoru Hugo s'engage. C'est ainsi que suite au coup d'état du 2 décembre 1851, trois prisonniers politiques: Cirasse, Charlet et Cuisinier sont guillotinés sous l'ordre de Napoléon III. Victor Hugo élabore ainsi le plus grand ouvrage satirique du XIXeme siecle intitulé Les Chatiments. Dans ce receueil vengeur, paru pour la premiere fois en 1853, Victor Hugo, éxilé après le coup d'état du 2 décembre 1851, donne libre cours à la haine qu'il voue à Napoléron III devenu pour lui le symbole même de la tyrannie.

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

bonsoir,
Je dois faire ce devoirsur cette partie des châtiments

C'était en juin, j'étais à Bruxelles, on me dit:
Savez-vous ce que fait maintenant ce bandit?
et l'on me raconta le meurtre juridique,
Charles assassiné sur la place publique,
Cirasse, cuisinier,tous ces infortunés
Que cet homme au supplice lui-même a traîné
Et qu'il a de ces mains liés sur la bascule.
O sauveur,,ô héros, vainqueur de crépuscule,
César! dieu fait sortir de terre les moissons,
La vigne,l'eau courante abreuvant les buissants, Les fruits vermeilles, la rose où l'abeille butine,
les chaînes, les lauriers, et le roi la guillotine.
Prince qu'aucun de ceux qui lui donnent leur voix
ne voudraient rencontrer le soir au coin d'un bois!
J'avais le front brûlant; je sortis par la ville.
Tout m'y parut plein d'ombre et de guerre civile;
les passants me semblaient des spectres éffarés;
Je m'enfuis dans les champs paisibles et dorés;
O contre-coups du crime au fond de l'âme humaine!

La nature ne put me calmer.L'air, la plaine,
les fleurs, tout m'irritait; je frémissais devant
ce monde où je sentais ce célérat vivant.
Sans pouvoir m'appaisait, je fis plus d'une lieue; le soir tyriste monta sous la coupole bleue;
Linceul frissonant, l'ombre autour de moi s'accrut;
Tout à coup, la nuit vint et la lune apparut
Sanglante, et dans les cieux, de deuil enveloppée,
Je regardais rouler cette tête coupée.

je dois en fait faire une lecture analytique dont la problématique est : montrer que ce poème a une visée argumentative.
Je sais que victor hugo a fait ce poème après le coup d'état de Napoléon III afin de dénoncer ses agissements et qu'il a fait preuve à cette occcasion d'un grand courage.
Je n'ai aucune idée de plan ni comment faire!
Merci d'avance pour votre aide!

10

Hugo, Les châtiments, VII, 5 - C’était en juin...

Quelques procédés, figures de style, registres? Non, rien?