Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

bonjour ! j'ai vraiment besoin d'aide pour un devoir de français
je dois faire un commentaire composé , notre professeur nous a donné un parcours de lecture
montrez d'abord comment la description est insérée dans le récit
puis , présentez en quoi la casquette du nouvel élève est un objet indescriptible
je n'arrive pas à trouver une réponse complète ou alors bien trop courte
merci de m'aider au plus vite !

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

le texte est celui l'incipit madame bovary " nous avions l'habitude ... "
j'ai suivi le parcours , j'ai trouvé quelques éléments mais pas assez pour en faire un paragraphe de commentaire composé
par exemple pour montrez comment la description est insérée dans le récit j'ai trouvé que les descriptions sont introduites à l'aide de présentatif " c'était " ce qui est loin d'être suffisant je le sais bien .

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

Bonsoir Fraisi,

Voici ton texte, ici : https://fr.wikisource.org/wiki/Madame_B … 8re_partie.

Muriel

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

Nous avions l'habitude, en entrant en classe, de jeter nos casquettes par terre, afin d'avoir ensuite nos mains plus libres ; il fallait, dès le seuil de la porte, les lancer sous le banc, de façon à frapper contre la muraille en faisant beaucoup de poussière ; c'était là le genre.
      Mais, soit qu'il n'eût pas remarqué cette manoeuvre ou qu'il n'eût osé s'y soumettre, la prière était finie que le nouveau tenait encore sa casquette sur ses deux genoux. C'était une de ces coiffures d'ordre composite, où l'on retrouve les éléments du bonnet à poil, du chapska, du chapeau rond, de la casquette de loutre et du bonnet de coton, une de ces pauvres choses, enfin, dont la laideur muette a des profondeurs d'expression comme le visage d'un imbécile. Ovoïde et renflée de baleines, elle commençait par trois boudins circulaires ; puis s'alternaient, séparés par une bande rouge, des losanges de velours et de poils de lapin ; venait ensuite une façon de sac qui se terminait par un polygone cartonné, couvert d'une broderie en soutache compliquée, et d'où pendait, au bout d'un long cordon trop mince, un petit croisillon de fils d'or, en manière de gland. Elle était neuve ; la visière brillait.
      – Levez-vous, dit le professeur.
      Il se leva ; sa casquette tomba. Toute la classe se mit à rire.
      Il se baissa pour la reprendre. Un voisin la fit tomber d'un coup de coude, il la ramassa encore une fois.
      – Débarrassez-vous donc de votre casque, dit le professeur, qui était un homme d'esprit.
      Il y eut un rire éclatant des écoliers qui décontenança le pauvre garçon, si bien qu'il ne savait s'il fallait garder sa casquette à la main, la laisser par terre ou la mettre sur sa tête. Il se rassit et la posa sur ses genoux

voila nous avons uniquement cet extrait
merci por le site

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

en quoi la casquette du nouvel élève est un objet indescriptible

À partir du texte tu dois pouvoir répondre facilement à cette question !

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

oui j'ai répondu à cette question mais c'est assez court
la casquette est un objet indescriptible car elle est décrite avec des objets ici des chapeaux très différents les uns des autres , par exemple l'auteur décrit la casquette ayant les éléments "du chapska et du chapeaux rond " , la forme de la casquette est décrite avec le champ lexical de la géométrie , " trois boudins circulaires " , "polygone cartonné " ce qui rend la description d'une simple casquette complexe ,
cette description utilisé par l'auteur , Flaubert gustave , fait de cette casquette un objet irrationnel ( ps : je ne sais pas si ça se dit  ), qui ne peut pas être descriptible et difficilement imaginable



je ne sais pa vraiment quoi rajouter !
vous pensez que cela suffit ?

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

Oui ce n'est pas mal d'avoir trouvé le champ lexical de la géométrie adopté pour décrire une casquette ; ça peut entrer dans ton étude stylistique   
Objet irrationnel, non ; mais objet difficilement concevable
Le texte est court, il ne faut pas t'inquièter si tes commentaires le sont aussi 

Essaie maintenant de répondre à la première question de ton aprcours de lecture

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

dans le récit , la description est inséré à l'aide de présentatifs , par exemple "  C'était une ..." puis elle est introduit par " ensuite " , de verbe de perception " terminait "  , " d'ou pendait " .

voila  je n'arrive pas à développer cette question !

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

montrez comment la description est insérée dans le récit

En fait on te demande davantage qu'une suite de mots qui introduisent une description ; il s'agit de montrer que Flaubert a su mettre cette description comme un élément naturel dans son récit.

Flaubert, Madame Bovary, I, 1 - Nous avions l'habitude, en entrant en classe...

d'accord merci 
je voudrais savoir si cette question pour la problématique est bonne "en quoi la description de la casquette par l'auteur montre t-il le pathétique des humains ? "