11

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Avant 1990, seul fait restait invariable devant un infinitif, laissé suivait la règle commune :
Elle s'est fait mourir
Elle s'est laissée mourir
Vous vous êtes laissés aller

12

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Bonjour,
Dans le même site de grammaire cité par « Pier » lors de l’ouverture de ce fil de discussion en 2007, nous pouvons également lire à la suite :

« Lorsque le participe passé d'un verbe pronominal est placé directement devant un infinitif, la règle propre à la relation participe passé / infinitif s'applique. À noter que l'analyse est différente si l'infinitif est remplacé par un participe passé.

Exemples :
Ils se sont vus mourir lentement.
Ils se sont vu envahir par l'ennemi.
Ils se sont vus invités à la soirée.

Elle s'est senti attaquer par-derrière.
Elle s'est sentie attaquée par-derrière. »

Je dois avouer que je ne comprends pas la règle lorsque l’infinitif est remplacé par un participe passé ? Est-ce la même chose que dans l’exemple « Elle s’est crue trahie ».
Mon niveau en grammaire est faible bien que j’essaye de m’y remettre grâce à internet. Sur ce, si une âme charitable pouvait m’expliquer….
Merci pour vos explications,

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Quand le participe est suivi d'un autre participe passé, on peut considérer que ce second participe est attribut du COD s'...  Accord donc avec la personne représentée par s'.

Elle s'est crue (être) trahie.

Elle s'est vue (être) invitée.

14

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Merci infiniment Jehan, je comprends mieux dorénavant.
Les règles du participe passé sont tellement complexes pour un novice ...

15

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

En fait ça me parait assez simple :

Explication :

ex: Ils se sont vus mourir lentement

On se pose la question avec l'auxiliaire avoir : ils ont vu mourir qui ? eux (placé avant) donc accord vus

ex: Ils se sont vu envahir par l'ennemi

Idem mais petite différence : Ils ont vu envahir qui ? l'ennemi (sur eux-mêmes) placé après donc pas d'accord
En fait dans ce cas c'est l'ennemi qui fait l'action et non Ils

Je sais pas si j'ai été assez claire

cloclo68

16

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Bonjour à tous !

Je lis un roman dont les tournures de phrases me font sacrément douter de mes acquis en Français.

Est-ce juste d'après vous qu'on écrive :

- Elle s'était juré que plus aucun homme ne l'humilierait.

- Elle s'était étonné de le voir arriver de si bonne heure.

Vu que le sujet est au féminin, juré et étonné, ne méritent-ils pas un e muet : elle s'était jurée, elle s'était étonnée ? 

17 (Modifié par paulang 27/04/2015 à 17:59)

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Pour la première phrase, je ne mettrais pas de e. Elle avait juré à elle même (s) COI
Pour la seconde, j'hésite. A priori je mettrais le e car on pourrait tout simplement écrire : Elle était étonnée de le voir arriver de si bonne heure. Qui est étonné ?  elle

Voir d'autres avis.

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Elle s'était juré... Elle avait juré à elle-même.  Le "se" étant COI et non COD, le participe ne s'accorde pas. Ce n'est pas elle qui est jurée...
Elle s'était juré que plus aucun homme ne l'humilierait.

Elle s'était étonnée... C'est bien elle qui était étonnée :
Elle s'était étonnée de le voir arriver de si bonne heure.

19

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Ah mon Dieu. Tant de règles pour une si jolie langue. Pourquoi tant de règles, pourquoi tant de haine ? ô rage, ô désespoir, ô accords ennemis ! 

Merci à vous. Je m'arrache les cheveux avec cette histoire de participe passé. Oufff !

20 (Modifié par Jehan 27/04/2015 à 18:18)

Accord du participe passé d'un verbe pronominal placé devant un infinitif

Mais vous devriez au moins savoir cette règle incontestable : La France croule sous le poids des règles pour le seul plaisir de les contester et d'y contrevenir.