1

Confessions d'un manque de confiance en soi d'une Tle L...

Bonjour à tous

J'espère que des personnes se reocnnaîtront dans mon cas.

Bon, je suis en Terminale L et j'ai l'impression d'être submergée de travail. Je fais des efforts pour être aussi concentrée que possible et de pouvoir me divertir ensuite par le cinéma, la musiquet la littérature. Je me suis faite une liste de lecture cette année, et je commence par un cycle de littérature italienne. Malheureusement, entre les ouvrages données par les professeurs de philosophie et de lettres, je ne suis pas sûre d'arriver à terme de cette liste.

De plus, je souffre d'un manque constant de confiance en moi. Dans certains cours, je n'ose intervenir car j'ai l'impression de me répéter, ou de paraître inintéressante voir stupide par mes questions ou mes réponses, particulèrement en Philosophie et en Lettres. Je suis aussi dans une excellente classe de L, qui a un très bon niveau de culture générale, et je les envie tous. Je suis constamment en train de me comparer aux autres pour me sentir mieux, et je me pose beaucop trop de questions.

Une dernière chose aussi me tracasse. Je n'aime pas le cours de Philosophie, j'ai du mal à comprendre les textes donnés, je ne les trouve pas assez concrets et je n'arrive pas à en tirer une réflexion. Je ne suis qu'au mois de novembre, mais cette matière me paralyse. Pourtant, je n'arrête pas de réflechir, de me poser des questions sur l'actualité, l'histoire. J'essaie alors de compenser ce manque par des films du 7ème art, mes propres lectures et la musique.

J'ai l'impression d'être constamment lâche, fausse, hypocrite. Pourtant, je souhaite la meilleure mention, entrer à Sciences-Po. Est-ce normal de penser ainsi, d'être ainsi déprimée?

Pour me calmer et engager une réflexion, j'essaie d'écrire, selon les conseils de ma professeure de philosophie, mais je ne suis pas inpirée et je ne sais pas quoi écrire. Peut être une histoire fictive où je me mets en scène, je ne sais pas.

Si vous vous êtes sentis comme cela auparavant, si vous avez eu des doutes sur vous-même à ce moment-là, ou si vous pouvez me conseiller, mille fois merci.

Virginie

2

Confessions d'un manque de confiance en soi d'une Tle L...

T'en fais pas, moi aussi je suis larguée en philo. Moi aussi, je ne comprend rien au texte, au dernier contrôle, j'ai eu 7,5 alors tu vois y a pire que toi. Sinon, c'est bien que tu essaye de te cultiver, ça t'aidera je pense pour les concours.

3

Confessions d'un manque de confiance en soi d'une Tle L...

Bonjour frenchingénue,

Je pense que tu peux te réjouir d'être dans une telle classe, d'être ainsi poussée vers le haut par tes professeurs et tes camarades, même si c'est difficile à faire. Si tu vises une mention TB, ainsi que sciences po, ça ne pourra  t'être que bénéfique.
Si le travail que tes professeurs te  donnent est déjà conséquent, n'essaie de pas de te submerger par ailleurs par d'autres lectures forcées... ces lectures te seront bénéfiques que si tu y prends un réel plaisir.
Ne te compare pas aux autres, même s'ils ont l'air très cultivés et doués, le travail que tu fournis est pour toi-même est tu peux être fière de toi et avoir une grande estime si tu te rends compte que tu as progressé (par progrès je n'entends pas forcément surpassement des autres...). Tu n'es pas dans une excellente classe de L par hasard, je pense, et tu as l'air de te soucier de ta culture générale ce qui est une très bonne chose qu'on ne peut qu'envier.

Je pense vraiment qu'être dans une classe comme ça et une  chance.. même si c'es très dur, parfois, et qu'il est normal d'avoir envie de baisser les bras. Toutes les classes de L ne sont pas ainsi, personnellement je manque beaucoup d'émulation et de motivation dans la mienne, car on ne nous pousse pas vers le haut et on nous demande uniquement le strict minimum pour avoir 10 au bac.
Sache que n'importe quelle lecture, film ou oeuvre d'art peut t'être bénéfique pour ta culture est ce que tu souhaites atteindre post-bac, l'avantage du travail demandé en L est qu'il n'est ni borné ni obligatoire donc profites-en pour lire et visionner ce qu'il te plaît sans trop t'en imposer

Confessions d'un manque de confiance en soi d'une Tle L...

Bonsoir frenchingénue...

Ton message m'a particulièrement touchée, je ne sais pas si je suis dans un cas en tout point similaire au tien mais dans le fond...
je suis actuellement en Term L, j'ai changé mon orientation en cours de route, avant j'étais en 1ere S. C'est pas le genre de renseignement super capital pour le sujet Mais bien que passionnée par les sciences, la littérature et le monde de la culture m'ont toujours fascinée, et j'ai choisi un peu à mes risques et périls de passer en L... choix que je ne regrette absolument pas. Ce que j'essaie de te dire, c'est qu'en partant de mon ancienne section je croyais sortir d'un monde de compétition et de "bourrage de crane", procédé largement utilisé par mes anciens profs... et au final, je me rends compte que le monde des lettres est lui aussi rempli de prétention et de de beaucoup de dédain chez certaines personnes... ça peut paraitre stupide, mais il m'est déjà arrivé de me disputer avec une amie, qui, comme argument final, m'a balancé qu'elle avait lu tout Zola à l'âge de 12 ans, et que face à la sienne ma culture n'était rien... tu dois certainement être consciente que, si l'apprentissage passe par beaucoup de lecture, de travail scolaire et personnel, il y a certaines choses que tu ne peux tirer que de toi-même. En première, j'étais HYPER angoissée, mal dans ma tête, je doutais de tout, je me dévalorisais sans arrêt, je me comparais... je fais encore tout cela, mais j'ai tiré aussi énormément de conclusions de cet état, qui a beaucoup joué sur mes décisions et mes résultats scolaires... parce que l'opportunité qu'offre la L, j'en ai l'impression du moins, c'est de pouvoir utiliser toutes tes réflexions personnelles et les canaliser. Je me pose beaucoup trop de questions aussi, ça frise l'obsession parfois Et ça ne m'empeche pas de vraiment réussir en philo, bien au contraire. Ce qui se passe dans ta tête et que tu juges mauvais peut t'apporter une expérience et un point de vue sur les choses dont tu n'aurais pas soupçonné l'existence... ça peut paraitre un peu psychédélique mais c'est empirique
Tu doutes ? Utilise-le, si tu t'en sers a bon escient ta réflexion pourra être portée beaucoup plus loin. Pour ce qui est de la comparaison, j'ai le même problème, mais je suppose que c'est une question de temps, de confiance en soi, de volonté et surtout, il faut relativiser.

J'espère avoir pu t'être utile.
Keep smiling !