Faut-il des règles en poésie ?

Bonjour à tous et à toutes,
J'ai une dissertation à faire sur ce sujet là : Faut-il des règles en poésie ?
Vu qu'il s'agit d'une question fermée, je me suis dit qu'il fallait un plan dialectique : thèse, antithèse et synthèse.
Voici mon début de plan :

I - Thèse : Certes, on a besoin de règles en poésie...

a) en effet, afin de garder le poème comme une haute expression de la littérature, il faut que celui-ci ait des caractérisques propres (forme fixe, vers, rimes...)
exemple 1 : "Sonnets" de Louis Labé => "Ô nuit à moi heureuse"
=> forme fixe => quatrain
=> rimes embrassées, croisées "prendre, rendre", "amoureux, heureux".
exemple 2 : "Sagesse" de Verlaine => 4 quatrains, vers pairs, structure croisées pour les paragraphes (8-4-8-4) => linéarité du poème qui lui donne un côté symbolique.
b) de plus, l'influence du classicisme a poussé les poètes de l'époque à suivre de nouvelles règles strices : les règles de la poésie classique
je peux citer en exemple 1 ou 2 poèmes classiques...et leurs caractéristiques (bienséance...)

II - Antithèse : ...mais, on peut également jouer avec ces règles.
a) en effet, pour se détourner des règles, certains poètes se libérent. Plus de versification, plus de forme fixe. Il s'agit du poème en prose.
exemple 1 : "Contre" de Michaux issue de "La nuit remue" => strophe de 6 vers, 14 vers, les rimes disparaissent pour laisser le fond prendre le dessus. Les idées dépassent tout.
exemple 2 : "Rien" de Reverdy issue de "Sources du vent" => plus de strophes pour montrer la continuité ininterrompue, agencement originale pour decomplexer le poème et le rendre plus vivant mais les rimes restent => rimes qui sortent de l'ordinaire (ni embrassées, ni croisées, ni suivies). Cela donne au poème un côté "extraverti".


III - Synthèse : Après tout, libre est à chacun de faire ce qu'il veut... (la synthèse m'est toujours un peu confuse)

Le problème c'est que je n'arrive pas à trouver des idées novatrices puisque tout ce que je trouve ensuite c'est de la paraphrase...c'est ennuyant.
Par ailleurs, je tiens à préciser que notre professeur ne nous a pas donné de corpus, en fait on devait pendant une heure (très court) tirer des exemples à partir de manuels de 1ere (méthode que je trouve assez bizarre).

Voila, j'aurai besoin d'un petit coup de pouce.
Cordialement, Juned.

2

Faut-il des règles en poésie ?

Bonsoir Juned,

Je relève quelques erreurs, l'absence de règles dans la métrique s'appelle vers libre, l'absence de versification s'appelle la prose poétique.

Je te propose quelques pistes
En 1 - je réfléchirais à la nécessité ou à l'existence de règles dues aux origines orales, musicales et religieuses de la poésie : mémorisation, structuration, rythmes, incantation…
Puis à la pratique cultivée et culturelle de la poésie : un jeu intellectuel et sensible en quelque sorte.

En 2 - je regarderais les risques encourus par une poésie enserrée dans des règles étroites et sclérosantes en examinant les grands tournants ou les grandes ruptures : romantisme, Baudelaire, Rimbaud et les réponses qu'ils ont apportées…

Le 3 pourrait déboucher sur l'équilibre entre inspiration (éducation du regard, de la sensibilité) et travail d'artisan qui porte notamment sur une utilisation particulière et personnelle de la langue pour lui faire quitter les rivages utilitaires à destination d'une signification et d'une densité nouvelles… ou les aspects autotéliques de la langue poétique.

Ainsi la poésie nécessite toujours des règles qui ne sont pas forcément écrites ou codifiées. Ces règles ne doivent pas être formelles, détachées d'un projet ambitieux, vides de tout souffle. Mais ces règles s'imposent pour que la langue ordinaire puisse devenir un chant intérieur.

Faut-il des règles en poésie ?

Merci beaucoup Jean-Luc, j'y reflechirai demain à tête reposée.
Bonne nuit à tout le monde.

Faut-il des règles en poésie ?

Bonsoir,
Parlez vous de sous parties pour la thèse ou bien alors de grandes parties dans le cadre d'un plan analytique ?
Par ailleurs, est-ce un travail que pourrait produire un élève de Première ?
Cordialement, Juned.

Faut-il des règles en poésie ?

Tu peux te servir d'un plan dialectique, mais tu peux aussi aborder la question de la manière suivante:

I. Les règles de versification (quelques mots sur le pourquoi du comment, à quoi servent-elles, qui les a utilisées pour exprimer quoi).

II. Toutefois (mais sans te contredire), il est AUSSI possible de faire de la poésie sans règles (et donc là tu présentes quelques idées, tu peux éventuellement parler du surréalisme, mais ne te contredis pas).

III. Finalement, les 2 ne sont pas complètement antagonistes, l'essentiel n'étant pas de savoir appliquer des règles mais de transmettre au choix un message, une émotion (et là tu peux donner les avantages et les inconvénients de chaque thèse, puis en conclure que toutes 2 peuvent être motrices de certaines idées différentes, mais qu'on peut aussi les mélanger pour donner une nouvelle dimension à la poésie [ Apollinaire a souvent fait cela, tu pourras puiser tes exemples dans ses poèmes]).

C'est peut -être un peu confus, si j'ai de nouvelles idées j'éditerai mon message...

6

Faut-il des règles en poésie ?

Bonsoir Juned,

Je faisais allusion à un parcours possible, mais je reconnais qu'en première, une telle expérience de la poésie est plutôt rare.

Sur le fond, ce sujet t'invite à voir dans la poésie autre chose que des règles formelles et à mesurer que le vrai poète est celui qui a du souffle, du génie, de l'inspiration mais aussi et en même temps celui qui a du métier. Le poète est un "manieur" de langue portant un regard neuf sur notre monde familier...

Faut-il des règles en poésie ?

Bonsoir Juned,
Je me souviens avoir vu ce sujet lorsque je révisais mon EAF l'an dernier, et si  je me souviens bien il fallait faire un plan du type
I] La poésie doit être établie sur des codes
Tu peux dire que la poésie codifiée à pendant longtemps était la seule acceptée. Tu peux citer les poètes de la Pléiade, la versification et que justement les codes favorisent l'imagination.
En limite tu peux dire que les codes (jusqu'à l'apparition du Romantisme) sont stricts et comme tous les genres la poésie doit sans cesse évoluer.

II] La poésie peut s'affranchir de codes
Depuis le Romantisme les codes ont évolués et la poésie est plus ouverte. Tu peux citer en effet les surréalistes.
Enfin les limites. L'absence de code peut rendre l'écrit difficile, absence de structure pour le poème.
Même si les codes ne sont pas apparents on retrouve certaines bases, par exemple peindre le beau.

III] L'ouverture du sujet: Les enjeux de la poésie
Tu peux traiter des objectifs de la poésie,  des poètes engagés etc etc.

PS: Je ne suis pas sur pour le Romantisme car je ne me rappelle plus très bien de ce sujet
PS2: Évites de faire un plan du type I] idée A, II] idée B et III] limites de A et B et ouverture car on te reprocheras sûrement que ton plan est bancale (du moins moi c'est ce que l'on m'a reproché aux bacs blancs

Faut-il des règles en poésie ?

Merci pour tout !
Juste un petit hic, que signifie "peindre le beau" et dans quelles circonstances s'aligne-t-il dans la litterature ?
Même si je sais que c'est pas la quantité qui compte, combien de pages à peu près pour une première dissertation ?
Cordialement, Juned.

EDIT : Est-ce une contradiction de dire que la poésie doit être établie sur des règles puis qu'elle peut s'en affranchir ? J'ai un petit doute...Comment puis-je utiliser Victor Hugo, emblème de la poésie classique comme exemple ? Les Contemplations sont-ils un bon exemple ? Je suis dubitatif, puisque paraît il il commença a s'affranchir des règles classiques à travers cet oeuvre...
Merci d'avance.

Faut-il des règles en poésie ?

Simplement parce que Hugo n'EST PAS l'emblème de la poésie classique !
Ronsard, les Parnassiens, oui

Faut-il des règles en poésie ?

C'est bien de cela que je me doutais !
Merci Léah.