Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Bonjour à tous!

voilà je suis en 1er L et j'ai une dissertation à faire pour la rentrée.
Le sujet est " Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître?"

Cela fait 1 semaine que j'y suis et je bloque sur la 2e et 3e partie. J'ai fait un plan dialectique avec comme thèse: "Certes raconter ses expériences facilitent la connaissance de soi" et j'ai cité les auteurs suivants:
Rousseau (Confessions), Montaigne et Pascal Jardin.

Pour la 2e partie j'avais pensé à " Cependant l'autobiographe ne cherche t-il pas plutôt, en racontant ses expériences, à se justifier sur lui même, ses actes, son attitude." avec 1)Difficultés à la connaissance de soi
                       2) Une description personnelle
                       3) En réalité justification propre à sa personne
                     

Et pour la 3e je ne sais pas comment la tourner, ni par quoi commencer.
Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider s'il vous plaît?

2

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Bonsoir Lachica,

L'autobiographe peut aussi faire part de ses expériences à d'autres fins que la connaissance de soi :
- Retrouver un bonheur enfui comme Rousseau,
- Faire œuvre d'historien (Chateaubriand) ou de sociologue ou de moraliste ou de philosophe (Montaigne),
- Passer à la postérité, lutter contre l'oubli, effectuer un travail artistique
- dresser un monument à autrui (Juliet dans Lambeaux)...

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Bonjour Jean-Luc,

merci pour votre réponse néanmoins je reste un peu bloquée sur la 3e partie, en utilisant votre aide je pourrais mettre dans ma 3e partie les autres enjeux des auteurs en faisant part de leurs expériences?
Ou cela fait partie de la 2nd partie?

Sinon votre réponse m'a ouvert certaines idées quand même.

Et pour ma 1er et 2e partie vous trouvez que ça concorde avec mon libellé ou pas?

4

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Bonjour Lachica,

Définis d'abord une problématique : par ex. "les récits inspirés de sa propre vie ont-ils pour finalité la connaissance de soi ?" En effet le sujet (raconter) ne se résume pas à la seule autobiographie.

Voilà alors un plan possible :

1 - oui le récit de ses propres expériences a souvent pour finalité une meilleure connaissance de soi-même.
2 - mais ces récits peuvent répondre à d'autres ambitions déclarées ou non.
3 - Pourtant même lorsqu'ils ne visent pas principalement cette connaissance de soi, ces récits nous apprennent toujours quelque chose sur la personnalité de leurs auteurs.

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Ah c'est nikel Jean-luc merci beaucoup, j'ai bien analysé votre plan et il me paraît tout à fait correct, j'avoue que je n'aurais pas pensé à ça!

En revanche moi j'avais quand même un bon nombre d'information concernant les difficultés à la connaissance de soi, notamment en illustrant Rousseau, selon vous je pourrais l'intégrer dans une de mes parties? J'avais pensé à la 1er, en 3e sous-partie pour partir ensuite sur l'antithèse comme çela ça aurait été progressif qu'en pensez-vous?

6

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Ce que tu souhaites faire répond à une autre problématique que la mienne.

Si tu définis ta problématique ainsi : "les récits inspirés de sa propre vie sont-ils efficaces pour se connaître soi-même ?"
Tu aurais
1 - oui parce que…
2 - non parce que…
3 - Pourtant même lorsqu'ils ne semblent pas apparemment favoriser cette connaissance de soi, ces récits nous apprennent toujours indirectement quelque chose sur la personnalité de leurs auteurs.

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

ah oui d'accord je vois ce que vous voulez dire.
Et bien dans ce cas je vais plutôt suivre le 2e plan pour moi, mais je vais montrer les 2 choix possible à ma prof à la rentrée et on verra ce qu'elle me dira.

Donc dans la 2e partie je mettrais :

1)Difficultés à la connaissance de soi

2)Ce qui ammène plutôt à une description personnelle, un récit introspectif

3)Cette description ammènera alors l'auteur à se justifier au lieu de se comprendre et de se connaître

Et pour la 3e partie, en revanche je comprends le sujet mais je n'arrive pas à trouver des exemples, j'ai dans mon corpus un extrait d'Enfance de Nathalie Sarraute, Si le grain ne lmeurt d'André Gide et Le Premier Homme d'Albert Camus, j'ai pensé que je pourrais m'en servir en sachant que les 3 extraits portent sur le thème de l'école, dans ce cas à travers leur façon d'écrire leurs souvenirs on pourrait deviner leur caractère et donc apprendre à les connaître.


Que pensez vous de ma 2e et 3e partie?

En tout cas merci pour votre aide elle m'est trés favorable!

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

ah oui d'accord je vois ce que vous voulez dire.
Et bien dans ce cas je vais plutôt suivre le 2e plan pour moi, mais je vais montrer les 2 choix possible à ma prof à la rentrée et on verra ce qu'elle me dira.

Donc dans la 2e partie je mettrais :

1)Difficultés à la connaissance de soi

2)Ce qui ammène plutôt à une description personnelle, un récit introspectif

3)Cette description ammènera alors l'auteur à se justifier au lieu de se comprendre et de se connaître

Et pour la 3e partie, en revanche je comprends le sujet mais je n'arrive pas à trouver des exemples, j'ai dans mon corpus un extrait d'Enfance de Nathalie Sarraute,Si le grain ne meurt d'André Gide et Le Premier Homme d'Albert Camus, j'ai pensé que je pourrais m'en servir en sachant que les 3 extraits portent sur le thème de l'école, dans ce cas à travers leur façon d'écrire leurs souvenirs on pourrait deviner leur caractère et donc apprendre à les connaître.


Que pensez vous de ma 2e et 3e partie?

En tout cas merci pour votre aide elle m'est trés favorable!

9

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Bonsoir Lachica,


2) Ce qui amène plutôt à une description personnelle, un récit introspectif

Cette formulation ne convient pas : l'introspection est un voyage intérieur donc dans la droite ligne d'une connaissance de soi.
Je pense que tu vises plutôt ces écrivains qui cherchent à jouir de leur propre fréquentation. Ils ne cherchent pas tant à se comprendre qu'à se montrer indulgents et narcissiques ce que tu abordes dans ton 3.

3) Cette description amènera alors l'auteur à se justifier au lieu de se comprendre et de se connaître

Tu pourrais alors aborder la mise en scène d'un personnage, d'un masque, d'une personnalité rêvée plus que réelle. Vois chez Chateaubriand.

Valéry : « En littérature, le vrai n'est pas concevable », ou encore : « Qui se confesse ment et fuit le véritable vrai, lequel est informe, et, en général, indistinct » (Tel quel).

Pour ta 3e partie, tu pourrais chercher dans les aspects psychanalytiques (les angoisses de Baudelaire, la révolte contre sa mère dans les Fleurs du mal) ou dans la fonction cathartique de l'autofiction (Vallès et Jacques Vingtras, Daudet et Le Petit chose, Céline et le Voyage au bout de la nuit)

10

Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?

Bonsoir.
Raconter ses expériences permet-il de mieux se connaître ?
Comme d'hab je ne m'occupe pas des "plans"!
Quelques réflexions:
- Je crois que la réponse est oui pour ceux qui consultent régulièrement un psy ou raconte tout et n'importe quoi à ceux qui veulent bien entendre ET répondre.
- Tu ne peux pas mieux te connaître si tu ne t'écoutes pas toi-même, ou si tu n'écoutes pas ce que les autres disent à ton sujet après avoir raconté tes expériences. Il faudrait toujour l'étape d'analyse/synthèse afin de mieux se connaître.