1

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?

salut, alors pour la rentrée, j'ai un sujet de dissertation, enfin, ce n'est pas un devoir à rendre proprement parlé mais j'ai quand même envie de le faire sérieusement.

Alors à ce sujet: la conscience immédiate de soi est-elle connaissance de soi?

Il faut trouver 3 arguments

or je n'ait pas tellement d'idée.
Quelqu'un peut il me donner une piste ?

Mercisa y est j'ai trouvé plusieurs idées.

Mais, j'aurai une question de méthode à vous demander concernant la transition entre chaque parties.

A l'aide d'une transition, nous devons clore la partie et annoncer la partie qui suite, mais dans une dissertation philosophique, peut-on annoncer la partie qui suit à l'aide de différentes questions ou pas ?

Merci

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?

Bonjour, après le bac de français me voila de retour sur ce site pour un peu d'aide en philo!

mon sujet étant:
"la conscience de soi est-elle une connaissance?"

mon plan est un peu flou car j'hésite entre un plan en deux ou trois parties:
I) la conscience de soi est la connaissance de son existence

- je pense citer Descartes= avec le cogito " je pense, donc je suis"
et dire que le "moi" est assuré de son existence mais pas de son essence, autrement dit, on sait que l'on est mais pas ce que l'on est.

-puis Hegel= conscience de soi a travers nos actes et les marques que l'on laisse dans le monde.

-Husserl ( j'ai un peu plus de mal a comprendre) =
"toute conscience et conscience DE quelque chose", intentionnalité de la conscience (à définir)

II) La conscience productrice d'illusions

-Spinoza= on est conscient de ce que l'on fait mais pas de ce pourquoi on le fait : effets conscient causes inconscient

-Nietzsche= le corps a ses raisons que la raison ne connait pas: réactions du corps qui ne dépendent pas de la conscience

-Freud= manifestations qui échappent à la conscience => idée d'inconscient psychique

-Leibniz= idée de perception sans aperception (caractère inconscient) opposé à l'identité cartésienne

je ne sais pas si je dois séparer l'idée d'inconscient de la partie sur la conscience productrice d'illusions en fait j'ai du mal a définir cette idée de "productrice d'illusions"


J'ai déjà plus ou moins rédigé mon introduction mais je ne sais pas comment introduire le sujet par une phrase , pour l'instant, voici mon intro:

La conscience de soi peut être définie comme la connaissance qu'un sujet possède de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes. Elle peut être liée au cogito de Descartes qui admet avec certitude le "je pense donc je suis".
La conscience de soi c'est donc avoir conscience de sa conscience et avoir conscience de son existence.
Mais, peut on dire que la conscience de soi est une connaissance ? Cela revient à se demander si le fait d'avoir conscience de soi nous permet d'avoir connaissance de nous même?

(voila ensuite la problématique de mon prof, qui a un peu tendance a m'embrouiller je ne sais pas si je dois l'insérer dans mon intro ?)

Quand la conscience se saisit elle même, cette prise de conscience est incontestable mais en quoi consiste-t-elle exactement ?
Ne peut elle se révéler comme connaissance inadéquate? Le problème est de savoir si la conscience n'est pas productrice d'illusions formant autant d'obstacles à la connaissance de soi ?

Dans un premier temps, nous verrons que la conscience de soi est la connaissance de son existence puis, dans un second temps, nous observerons que la conscience de soi est productrice d'illusions.



je n'ai pas encore commencer le développement, j'espérai avoir quelques conseils et avis avant, si possible, sur mon plan et mon introduction. merci d'avance.

édit: j'ai beaucoup avancé depuis ma dernière visite, en fait j'ai séparé ma deuxième partie en deux avec l'inconscient d'un côté,  mais toujours pas de réponses, je voudrais juste avoir un avis sur mon départ pour être sur d'être sur la bonne voie..

3

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?

bonjour,
je dois faire une dissertation pour la rentrée sur le sujet: la conscience de soi est-elle une connaissance de soi?
j'ai commencé mais je bloque
pouvez-vous m'aider svp
voilà mon travail
Merci

La conscience c’est la capacité à ne pas répéter une erreur, à sélectionner les souvenirs passés. Par exemple : un oral se passe mal, l’action est l’instrument de la conscience, dans ce cas,  on a conscience qu’on a échoué l’oral donc action : on essaye de rectifie l’erreur que l’on a fait en essayant de se rappeler des inadvertances que l’on a pu faire. La conscience c’est se rappeler du passé pour mieux vivre le présent et construire un meilleur avenir. La conscience c’est le pouvoir de faire des choix. La conscience de soi c’est un retour sur soi (car on se rappelle des faits du passé), après son passage sur le monde, c’est-à-dire après avoir vécu des événements dont on voudrait améliorer certains moments.
La conscience fait de l’homme un sujet et non un objet, capable de penser le monde qui l’entoure. « L’Homme fait deux avec la nature » car il questionne, s’interroge sur la nature, et pour questionner il faut être deux
La connaissance de soi c’est un pur désir de savoir, c’est la détermination, on connait la nature d’une chose, c’est l’action d’appendre. C’est le fait d’avoir des compétences dans un domaine. L’état de celui qui connait. « Connais-toi toi-même », c’est la prise de conscience de ses propres actes , c’est qu’il faut apprendre à se connaître, qu’il faut avoir conscience de ses propres actes. La connaissance est un savoir, une idée claire.
PROBLEMATIQUE : Se penser, suffit t-il pour se connaître?
Est-ce que avoir une conscience de soi suffit il pour avoir une connaissance de soi ?
I la conscience de soi est la connaissance de son existence
« Je pense donc je suis »
Cela veut dire signifie qu’il suffit d’avoir une conscience, c'est-à-dire de se questionner pour être, c'est-à-dire  d’exister, d’être en tant qu’humain, on sait que l’on est mais pas ce que l’on est. Autrement dit, on sait qu’on est un humain mais on ne sait pas qu’on existe.    



II la conscience productrice d’illusions

4

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?

Poursuis à partir de l'excellent plan de blackpatate dont tu t'es déjà largement inspiré...

5

La conscience de soi est-elle une connaissance de soi ?

merci