1

Flaubert, Madame Bovary - L’incipit répond-il aux attentes du lecteur ?

Bonjour

Je dois répondre à la question suivante :

L'incipit de Madame Bovary répond-il aux attentes du lecteur ?
Axe 1 : pourquoi oui
Axe 2 : pourquoi non

Notre professeur nous a dit de faire comme un exposé mais à l'écrit en faisant un plan .

Dans mon intro dois-je présenter le registre et dire que le texte est un équilibre entre la description et le narratif ou est-ce superflu ?
Dois-je directement passer à la présentation des axes ou cela ne correspond pas à ce que l'on attend ?

Merci

Flaubert, Madame Bovary - L’incipit répond-il aux attentes du lecteur ?

L'intro que l'on attend de toi est plus ou moins l'intro d'une Dissertation ou d'un commentaire. Donc:
- Petite phrase annonçant le sujet
- Annonce de la problématique.
- Annonce du plan.

3

Flaubert, Madame Bovary - L’incipit répond-il aux attentes du lecteur ?

Merci !

Voici ce que j'ai fait

Dans cet incipit à la fois progressif , suspensif et statique de Madame Bovary publié en 1857, roman réaliste , Flaubert répond-il aux attentes du lecteur ?
L'intention de l'auteur est-il de nous étonner , de déconcerter ou bien de faire une analespse ?
La réponse apportée se divise en  2 axes : le fait que le narrateur met en place un contexte réaliste et l'autre le savoir-faire.
Le fait est que l'action se déroule dans un contexte scolaire est étonnant car on ne s'attend pas à prendre connaissance du personnage de Charles Bovary , futur époux en premier lieu mais bien d'Emma à part dans le roman de Jules Vallès "L'enfant".
Le narrateur employant "nous" , la question de la valeur du pronom se pose .
En effet , c'est un nous problématique. Ainsi , on ne peut faire que des hypothèses : le narrateur est peut être un camarade de classe de Charles ,
après l'empoisonnement de sa femme Charles a fait des confidences à un ancien camarade qui lui aurait fait le choix de raconter , le narrateur est omniscient.
Le narrateur met en place un réseau lexical afin de refléter la société dans lequel Charles évolue , comme l'a dit Stendhal : "Le roman est un mirroir
que l'on prommène le long du chemin".
Installer un cadre-spatio temporel donnant l'impression de réellement exister est un argument favorbale concernant le sentiment d'attente du lecteur.
Flaubert crée un  équilibre entre le narratif et le descriptif afin de ne pas trop pertuber le lectorat et distiller quelques informations pour nous donner des éléments de compréhension pour la suite.
Le narrateur est omnicient donc impliqué . Il souligne les mots ce qui se traduit par une écriture en italique , l'effet de réalité est là.
Nous constatons que c'est un portrait précis organiser du haut vers le bas , du général vers le détail , qui est réalisé :
ligne 9 " quinzaine d'années" ,  ligne 10 "cheveux coupés droit sur le front" , "épaules" ligne 11 , "poignets " et "jambes" ligne 12 .
.Le passage le plus célèbre est sans conteste celui de la description de la casquette : le registre dominant
de ce passage est le comique alors que pourtant on s'attend au registre du pathétique en lisant le résumé du livre.
L'idée est de montrer que l'objet reflète le propriétaire . Pour ce faire le narrateur emploi le champ lexical de la géométrie " forme d'ovoïde" , "circulaire" , "losanges"
"polygones" et le langage de l'archictecture " d'ordre composite" .
Au therme de notre conclusion nous pouvons donc affimer que Flaubert répond aux attentes du lecteur car d'emblée on note un décalage entre le titre et l'incipit ce qui constitue un effet de surprise et de suspens . De plus , on s'aperçoit que ce passage n'est pas si réaliste que ça notemment dans la description de la casquette .
Suciter l'envie n'est-il pas plutôt aventageux , voir capital ?

4

Flaubert, Madame Bovary - L’incipit répond-il aux attentes du lecteur ?

Moi je crois que cette histoire n'est pas insignifiante : ici on voit tout le caractère - ou plutôt tout le non-caractère- de charles bovary, et ça nous donne déjà de profondes indications pour la suite (son maraiage est programmé par le titre). Flaubert remonte à l'enfance pour justifier en quelque sorte le caractère de son personnage : cet incipit annonce son mariage malheureux. 

Fais-en ce que tu en veux c'est puet-être pas  important mais ça mérité d'être souligné.

Flaubert, Madame Bovary - L’incipit répond-il aux attentes du lecteur ?

son maraiage est programmé par le titre
Tiens Angelusia ! maintenant que tu mets le doigt dessus ça devient évident ; fine remarque 
Charles est en quelque sorte le faire-valoir de Emma ?

Queen-fan, cette phrase est mal construite en deux points
Le fait est que l'action se déroule dans un contexte scolaire est étonnant car on ne s'attend pas à prendre connaissance du personnage de Charles Bovary , futur époux en premier lieu mais bien d'Emma à part dans le roman de Jules Vallès "L'enfant".
Cette digression vers Vallès, soit telle que doit être supprimée ; soit le parallèle doit être mieux établi et développé (contexte scolaire ; tu as aussi bien sûr celui du Grand Meaulnes)

Au therme de notre conclusion : Au terme de notre conclusion

Flaubert, Madame Bovary - L’incipit répond-il aux attentes du lecteur ?

Évite les termes scolaires du type "axe", "partie", "problématique", etc. Au besoin, fais une recherche sur internet pour voir comment sont faites des introductions de commentaire ou de Dissertation, même si le sujet n'a rien à voir avec le tien, juste pour t'imprégner de certaines particularités qui, ne t'inquiète pas, deviennent des automatismes avec l'habitude...