Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Bonjour,

Je dois rendre une dissertation pour jeudi et là, je suis un peu perdue au niveau du plan.
J'ai une question à vous poser:
Faut-il dans un sujet avec "Pourquoi" ( " Pourquoi vouloir le vrai ? " ) donner une définition de la notion ( vérité ) en première partie, ou serait-ce un hors-sujet ?

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Personnellement (mais ça n'engage que moi), je définirais brièvement la Vérité dans l'intro, en quelques lignes. Ceci dit, je ne suis pas une pro en philo (loin de là) donc je ne m'avance pas trop.

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Merci Oregann
Moi non plus je ne suis pas une pro en philo, je n'ai fais qu'une dissertation que je pensais avoir réussie et j'ai eu 9...

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Pour ma part, je ne pense pas que définir la vérité dans la première partie soit un hors-sujet, au contraire. Par contre fais attention : c'est sur le vrai et non sur la vérité qu'on te demande de t'interroger. Alors, tu pourrais peut-être étudier la différence entre les deux dans ta première partie... Enfin,je ne suis pas très bonne en philo, donc je me trompe sûrement.
Par contre, je peux te conseiller un texte (et te l'envoyer si tu ne le trouves pas) : c'est sur le mensonge dnas Le peite livre du philosophe de Nietzsche.
Bon courage !

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Je pense que je mettrai la définition de la vérité, et de "vouloir" en introduction. Je ne pense pas que Vrai et Vérité soient différents...Ici on étudie surement la vérité philosophique plutôt que la vérité en opposition au mensonge...Je me trompe surement...

J'ai plusieurs idées en désordre, pouvez-vous me dire comment les organiser ?
- La vérité est libératrice : elle libère l'esprit des opinions, des mensonges, des illusions
- Les hommes recherchent la vérité par instinct
- La vérité ne nous parait pas toujours bonne, faut-il pour autant se conforter dans nos illusions?
- Est-il vraiment possible d'atteindre la vérité ? Thèse des Sceptiques, et des Dogmatistes
- Sans vérité, pas de connaissance
- La vérité dans la morale, la justice, la politique
- La vérité est-elle à elle-même sa propre fin ? Thèse de Platon sur le Bien

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Quand je parlai du mensonge, je faisais référence aux suites de la vérité dont parle Nietzsche : peu importe la vérité ou le mensonge, ce sont leurs conséquence qu'on convoite.
Effectivement, vrai et vérité sont proches, mais pourquoi avoir choisi "vrai" plutôt que "vérité", il est dangereux de ne pas soulever la question, meême si tu y réponds en disant que c'est la même chose.

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Junon a écrit :

Je pense que je mettrai la définition de la vérité, et de "vouloir" en introduction. Je ne pense pas que Vrai et Vérité soient différents...Ici on étudie surement la vérité philosophique plutôt que la vérité en opposition au mensonge...Je me trompe surement...

J'ai plusieurs idées en désordre, pouvez-vous me dire comment les organiser ?
- La vérité est libératrice : elle libère l'esprit des opinions, des mensonges, des illusions
- Les hommes recherchent la vérité par instinct
- La vérité ne nous parait pas toujours bonne, faut-il pour autant se conforter dans nos illusions?
- Est-il vraiment possible d'atteindre la vérité ? Thèse des Sceptiques, et des Dogmatistes
- Sans vérité, pas de connaissance
- La vérité dans la morale, la justice, la politique
- La vérité est-elle à elle-même sa propre fin ? Thèse de Platon sur le Bien

1. Si! Et d'après des différents philosophes chacun des termes a des sens différents!! Le problème qui s'attache à l'utilisation de 'Vérité' est que sa définition courante prendra trop de place dans ton interprétation par rapport à ce que je dis plus loin.
2. TLM dit ça dans ce fil
3. Non, je ne peux pas mettre de l'ordre, mais peut-être un peu de clarté:
Le VRAI (Petit Robert): (1) La vérité uniquement dans le sens "Ce à quoi l'esprit peut et doit donner son assentiment (par suite d'un rapport de conformité avec l'objet de pensée, d'une cohérence interne de la pensée); connaissance à laquelle on attribue la plus grande valeur." 'distinguer le vrai d'avec le faux' (DESCARTES).
(2) La réalité. 'Jamais l'imagination n'approchera des invraisemblances et des antithèses du vrai' (GONCOURT).
{On est assez loin de la notion de vérité proposée par Kant, par exemple.}
N'y a-t-il point de vrai dans les opinions et les illusions?

Les hommes cherchent le vrai par curiosité, dirais-je. Peut-être la curiosité est l'un de nos instincts, mais pas plus fort que celui de la survie ou la reproduction de l'espèce.

Peut-on attacher un jugement moral au vrai? des vrais 'bons' et des vrais 'mauvais'?

Si tu insistes sur la Vérité, Kant (en quelque sorte 'moraliste systématisé') la voulait: ce qui est nécessairement universel et universellement nécessaire. Il ne dit pas 'absolue'. Pragmatiste, il se contentait bien avec une opinion majorité pour confirmer ou infirmer la véracité des jugements et des propos.

Pourquoi vouloir le vrai?
Pourquoi pas vouloir le vrai?

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

"Pourquoi" invite à une recherche de causes ou une recherche de buts, de motivations.
Qu'est-ce qui nous pousse vers le vrai ? Qu'est-ce qui nous attire dans le vrai ? Pourquoi la vérite est-elle une valeur ? pourquoi considérons-nous qu'elle vaut mieux que le faux et l'illusion ? Cette préférence est-elle elle-même fondée sur une vérité ou, au contraire, sur un préjugé arbitraire (paradoxe d'une préférence pour le vrai qui reposerait sur une décision arbitraire !) ? Devrions-nous remettre en cause notre habituelle préférence pour le vrai ? Pourquoi ? Le vrai est-il vraiment cet idéal de contact adéquat et désintéressé avec le réel ? Notre préférence pour le vrai ne cache-t-elle pas autre chose. L'attirance pour le vrai ne témoigne-t-elle pas d'une paresse, d'une lâcheté intellectuelle : le souci, pour la pensée, de trouver des moments de repos, des idées "momifiées", ne montre-t-il pas son incapacité ou son effroi devant le devenir, devant la radicale mobilité du réel ?

Méthodologie de la dissertation répondant au "pourquoi"

Merci, merci beaucoup à tous 
Vos explications m'ont beaucoup éclairé !
Bonne soirée