Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

Je m'intéresse à la grammaire formelle du français pour une étude informatique.
Je doit reconstruire l'arbre syntaxique.

A ce que j'ai compris tout est syntagme. lequel est composé:
- d'un ou plusieurs noyaux qui peuvent être des syntagmes
- de satellites (également des syntagmes).

Le noyau a pour particularité de définir les accords des satellites.

Je ne comprends pas comment établir la relation sujet - verbe; ni celle du prédicat (en faite c'est quoi au juste le prédicat ?)

Selon la définition des accords j'aurais envie de dire que la phrase (proposition plutôt) à pour noyaux le sujet, et que le verbe est un satellite du sujet. Pourtant on parle du verbe comme noyaux de la phrase ?

Pouvez vous m'éclairer, merci.

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

Bonjour Alec,

Vous trouverez des explications dans cette page du site.

Consultez aussi les liens indiqués à chaque bas de page.

Muriel

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

* Le syntagme possède l'unité catégorielle et fonctionnelle du mot indivisible. Une analyse du syntagme s'opèrera donc en trois temps :

    - trouver son unité catégorielle (syntagme nominal, syntagme verbal, etc.) ;
    - trouver son unité fonctionnelle (de quelle unité supérieure il dépend, et quelle est sa fonction précise) ;
    - trouver ses constituants, à savoir, son noyau (qui hérite de sa nature et de sa fonction) et ses satellites (unités inférieures incluses dans lui).

Du texto from Wikipedia.

  Conclusion pour la phrase:  Alec mange sa soupe →

          " Alec" qui est sujet de la phrase et aussi Noyau de la phrase, et "Mange sa soupe", syntagme verbale et un satellite de "Alec" dont la fonction est d'étre son prédicat.

Je pense que Alec est le noyau car il dicte l'accord et la conjugaison du Verbe.

Ce qui pose un problème dans la définition c'est que la Phrase devrait hérité de la nature et la fonction du sujet...

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

Ce que je vais dire n'a peut-être riend e savant grammaticalement parlant ; mais il me semble qu'Alec est en effet le noyau de la phrase, car sans lui “mange sa soupe” est vide de sens ; il faut quelqu'un pour la manger, cette soupe 

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

Dans le genre le français c'est tout et son contraire je tombe sur ceci dans Wikipedia:

Cependant, si pour exister d'un point de vue sémantique, la phrase a besoin d'un sujet et d'un verbe, encore une fois, d'un point du vue strictement syntaxique, c'est le verbe, et lui seul, qui constitue le centre de celle-ci, car le sujet dépend du verbe (et ce, même si, du point de vue de la morphologie flexionnelle, le verbe s'accorde avec le sujet).

En résumé, abstraction faite des éléments hors syntaxe, une phrase est organisée autour du verbe (on l'appellera le noyau), et parmi les éléments qui dépendent de celui-ci (on appellera ces éléments, les satellites), le sujet a la primauté.

-------------------------

Je sais qu'il y a plusieurs grammaire, et que les grammairiens ne sont pas d'accord.

Je pense que ma logique du sujet comme noyaux de la phrase (proposition indépendante) et bien logique et va bien dans la définition de base du syntagme. Ce que je ne sais pas c'est les conséquences que ma logique va entrainer sur l'analyse de la phrase. Vais je tomber sur d'autres paradoxes ?

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

alec6 a écrit :

1. Dans le genre le français
2. c'est tout et son contraire
3. je tombe sur ceci dans Wikipedia:
4. Cependant, si pour exister d'un point de vue sémantique, la phrase a besoin d'un sujet et d'un verbe, encore une fois, d'un point du vue strictement syntaxique, c'est le verbe, et lui seul, qui constitue le centre de celle-ci, car le sujet dépend du verbe (et ce, même si, du point de vue de la morphologie flexionnelle, le verbe s'accorde avec le sujet).
5. En résumé, abstraction faite des éléments hors syntaxe, une phrase est organisée autour du verbe (on l'appellera le noyau), et parmi les éléments qui dépendent de celui-ci (on appellera ces éléments, les satellites), le sujet a la primauté.

Alec, en tant que britannique, je mange la soupe française depuis 25 ans et elle est assez bonne!
1. Attention à l'utilisation du mot "genre" au beau milieu d'un débat sur la grammaire
2. Tu exagères, mais beaucoup est autorisé. C'est déjà pas mal dans un pays où la plupart des Lois votées tous les jours INTERDISENT des choses.
3. Ce ne sont pas toutes les contributions sur Wikipédia qui vont valoir les réflexions publiées des grammairiens connus.....
4. Ton "si" est très signifiant. On est tombé sur cette citation hier dans un autre fil:
Toutes ces voix, toutes ces têtes aux fenêtres,
aux portes, aux grilles des boutiques, aux branches des lanternes;
ces spectateurs avides et cruels; cette foule où tous me connaissent
et où je ne connais personne; cette route pavée et murée de
visages humains.

5. Je sais que les termes en caractères noirs gras appartiennent à la grammaire. Par contre, concernant ceux en rouge, je ne saurais pas dire si ce sont des termes compris de tous les lecteurs sauf moi ou s'ils appartiennent plus au monde de la linguistique.
Personnellement, je trouve que l'analyse grammaticale encourage la création et la classification linguistique aurait plutôt tendance  à abrutir le développement du langage.

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

Évidemment, j'exagère en critiquant le Français (surtout que je n'ai pas le niveau pour le faire);
Je fais partie de ces gens qui on un malaise avec cette langue depuis l'enfance. Une dyslexie peut être.

Pour revenir à mon problème de noyaux je reste sur des incompréhensions. Mon but est de transformer une phrase, et un énoncé par la suite, en programme informatique. Pour cela je transforme la phrase en Arbre Syntaxique, car c'est une structure sur laquelle un ordinateur peut opérer. En informatique on a un langage formel nommé UML, qui permet de décrire les objets, ce que peut faire ces objets, les relations que ces derniers ont avec les autres objets etc...
Et, ce langage qui est encore proche du langage humain, est directement transcrit en code informatique. 

En somme l'Arbre Syntaxique et le programme de base, il doit être bien cohérent et formel pour que cela fonctionne. Le plus difficile pour moi c'est de construire l'AST.

En quoi je sujet dépend du verbe ? Les satellites sur ,un plan sémantique, complètent les noyaux si je ne me trompe (par exemple un complément de nom).  Le verbe complète le sujet, puisqu'il défini l'état de ce dernier. Soit à la façon d'un attribut (état statique), soit son état fonctionnel, dans le cas un verbe d'action (un process).

Si vous pouvez m'éclairer. Merci.

En faite, j'ai l'impression qu'il y a souvent confusion entre la fonction sémantique et syntaxique dans l'analyse grammaticale.

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

L'analyse grammaticale classique fait en effet du verbe le noyau de la phrase ; elle en fait dépendre tous les autres éléments, considérés comme des satellites de ce verbe
Il me semble que l'expression SUJET du verbe va dans ton sens ; c'est bien le sujet qui détermine l'action (il faut un sujet pour faire qq chose) ; ou qui possède une qualité attribuée par l'intermédiaire d'un verbe

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

Bonjour,
ton projet est assez fascinant, alec.

Je vois bien que tu as annoncé que ce fil concerne le français, mais je ne peux empêcher mes pensées latérales! Donc d'avance je demande pardon pour un petit Hors Sujet.

En latin, le verbe est clairement déterminant:
amo = j'aime {le verbe contient le sujet}
puellam amat  = il (, elle ou on) aime une/la fille {le verbe contient le sujet}
poeta puellam amat = un/le poète aime une/la fille

L'importance du verbe est soulignée par sa position en fin de syntagme (cf l'allemand) ce qui n'est pas le cas en anglais ou français.

10

Syntagme au niveau sujet - phrase et prédicat

Certes JSC ! dans la forme, mais cependant celle-ci varie bien en fonction du sujet ? il serait donc déterminant sur le verbe non ?