1

Écrire un article sur la poésie destiné au courrier des lecteurs

Bonjour à tous,

Je suis en Première S, j'ai une dissertation (enfin une écriture d'invention qui ressemble à une dissertation) à faire pour le Lundi. Voici le sujet :

Théophile Gautier écrit en 1834 dans la préface de Mademoiselle de Maupin : " Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid."
Vous réagissez à cette citation dans un article destiné au courrier des lecteurs de votre journal habituel. Votre réflexion portera sur la poésie et non sur l'art en général.


Je voudrais de l'aide sur le plan, sur les arguments et également quelques exemples.

Merci d'avance.

Écrire un article sur la poésie destiné au courrier des lecteurs

Bonjour à tous,

Je suis en Première S, j'ai une écriture d'invention à faire pour le Lundi.
Voici le sujet :

Théophile Gautier écrit en 1834 dans la préface de Mademoiselle de Maupin : " Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid."
Vous réagissez à cette citation dans un article destiné au courrier des lecteurs de votre journal habituel. Votre réfléxion portera sur la poésie et non sur l'art en général.

Voici mon plan pour l'instant:

Introduction
I) La poésie est esthétique
   A. Une fonction lyrique principalement
   B. La poésie, un langage qui prend ses distances par rapport à la réalité
   C. La poésie s'autosuffit
II) La poésie peut parfois être utile
   A. Elle peut être parfois engagée
   B. Elle peut unir les hommes
   C. Une notion d'utilité floue
Conclusion

Sauf que pour chaque partie, il me manque des exemples précis. J'aurais donc besion d'un peu d'aide de ce coté-là.
Et aussi, pour l'introduction, j'aimerais savoir comment introduire un article (faut-il une problématique, présenter le plan?).

Merci d'avance.

Écrire un article sur la poésie destiné au courrier des lecteurs

Je trouve assez intéressant ce que tu as fait.
Il ne faut pas que ce soit aussi "lourd" que la forme d'une dissertation. Un article, puisque c'est quand même une écriture d'invention, doit être agréable à lire. C'est toute la difficulté de l'écriture d'invention, tu dois allier la finesse de ta plume avec ta réflexion. Lis un article pour voir comment ça marche c'est l'unique conseil que je peux te donner.
Pour les exemples tu n'es peut être pas obligé d'en donner pour chacun si tu développes suffisamment les idées que tu veux défendre, mais pour la poésie lyrique pense à Lamartine, à Hugo ou à Louise Labé dans ses Sonnets que j'avais étudié l'an passé. Pour la poésie engagée il y a Aragon dans ses merveilleuses "Strophes pour se souvenir" entre autres. Dans ton B, il y a largement moyen de parler de Rimbaud, "l'Alchimie de verbe", bien qu'en général toute l'oeuvre de Rimbaud soit dans ce domaine assez significative.