Pourquoi l'éducation ?

Bonjour ! J’aurais besoin d’aides pour une dissertation de philo’ dont le sujet est "pourquoi l’éducation ? ". J’aimerai juste quelques idées..pour pouvoir compléter et modifier mon plan. Merci

Voici mes idées, un peu en vrac mais je ne sais pas trop comment organiser mon plan :

Le but de l’éducation est d’abord d’instruire, ensuite d’adapter socialement et enfin de former un jugement libre et personnel.

* la technique :
- pour survivre nous transformons la matière, de ce fait nous apprenons à la connaitre, à la dominer. Par la technique, l’homme se rend "comme maitre et possesseur de la nature" selon la formule de Descartes

-la civilisation morderne requiert aujourd’hui des spécialistes et donne une instruction de plus en plus technique et partielle,seule une éducation générale et humaniste peut former des ourvriers et des techniques aptes à se reconvertir, au fur et à mesure des progrès incessants de la technique et des transformations du monde moderne.

* L’Histoire
- importante dans l’éducation du fait que l’on en tire des leçons
- l’Histoire est une science, une connaissance du passé. De plus elle fait la différence entre l’humanité et l’animalité car seule l’humanité à une histoire au sens strict. L’homme reçoit un héritage culturel. Et à cet héritagen la génération nouvelle ajoute des innovations, des découvertes, des progrès.

*
l’éducation vise à assurer le développement de capacités d’un individu.

Je pensais également parler des acteurs dans l’éducation, tel que l’école qui par exemple inculque l’histoire, les médias qui lui (l’individu) de développer son propre avis, et de ce fait d’évoluer, et la famille qui est la première actrice dans l’éducation mais en faisant quoi ?
Et donc je ne vois pas trop comment organiser mon plan si je dois faire, trois parties avec chaque acteurs dans l’éducation et ce qu’il "fait" ou par exemple une première partie avec ces différents acteurs et ce qu’il "font" et en seconde partie quels sont les buts de l’éducation mais dans ce cas je ne répond au sujet qu’en seconde partie..et je ne sais pas trop quoi dire..

Pourquoi l'éducation ?

En l'état, tu traites plus des buts de l'éducation que des causes qui la rendent nécessaire.

D'autre part, tu promènes un regard uniquement optimiste sur l'éducation ... N'est-elle pas la voisine de palier du dressage ou de l'embrigadement ? Qu'est-ce qui la distingue de telles dérives ? Même dans le paysage contemporain, alors que les républicains sont très attachés à l'idée d'une "éducation du citoyen", les libéraux sont très réservés sur cette idée, précisément pour ses risques de dérives possibles ...

Attention enfin à l'idée de "leçons à tirer de l'Histoire" : les philosophes, échaudés par le spectacle récent de l'Histoire, ont forcément en tête ce fameux texte de Hegel dans lequel l'auteur dit qu'on ne peut tirer de leçons générales de l'histoire, précisément parce que ce qui définit un événement historique, c'est l'infinie particularité de son contexte, et donc son caractère non reproductible à l'identique.

Pourquoi l'éducation ?

pourquoi l'éducation? pour former nos jeunes esprits et nous préparer à vivre au sein d'une cité.

Pourquoi l'éducation ?

Quelques idées:
- à l'époque de Platon quel pourcentage de la population bénéficiait d'une éducation? Et en 1870?
- étudier l'entymologie du mot
- ne pas confondre IN-struction et E-ducation
- est-ce qu'il y a une tranche d'âge spécifiquement apte pour l'éducation?
- est-ce que tous les élèves PEUVENT atteindre les buts de l'éducation?
- l'éducation se fait en quels lieux et par qui?
- apprendre à et apprendre de.....
- qui décide le contenu d'une éducation
- est-ce que tout le contenu est "utile", "pratique", "épanouissant"?

ENS, le sens du mot liberal ne m'est pas clair que "exception française", "pensée unique", "mouvement social" (= immobilisme antisocial.)
Je ne sais pas si nos jeunes lecteurs ont ce genre de difficulté.....

Pourquoi l'éducation ?

Bonsoir ! Merci, j’ai cependant fini  ma dissertation et j’ai bien intégrée
les causes qui rendent nécessaire l’éducation. Maintenant il n’y a plus  qu’a
attendre le résultat.. C’est  ma première dissertation  de philo
j’espère  ne pas m’en être trop mal sortie .

@ +

Pourquoi l'éducation ?

Pourtant le libéralisme - politique - définit une position très bien balisée par de très grands auteurs (de John Locke à John Rawls, en passant par Montesquieu). J'entends par libéralisme politique cet ensemble de doctrines qui placent la volonté de l'individu au fondement du lien social et politique, l'Etat n'étant là que pour garantir la property de chaque individu (c'est-à-dire la sécurité de sa personne et de ses biens, la garantie de ses droits, intérêts et libertés). Pour le libéralisme politique, toute incursion de l'Etat hors de ces bornes est liberticide. Le libéralisme est donc une pensée de la limitation par la société civile. On voit bien que tout est une question de positionnement de curseur, et qu'il peut y avoir des compréhensions plus ou moins strictes des limites du rôle de l'Etat. Certains philosophes contemporains (cf. Robert Nozick, Murray Rothbard) sont allés très loin dans la théorie de l'Etat-minimal.

Pourquoi l'éducation ?

Donc un État liberal est un État non interventionniste dans les affaires du peuple? Un État peut se permettre de considérer que l'éducation de ces jeunes (les citoyens de l'avenir) n'est pas une priorité? Et tu crois qu'actuellement on va dans ce sens?

Pourquoi l'éducation ?

Deux modèles s'affrontent face à la problématique que tu poses, d'une grande complexité.
- Un modèle républicain hérité de Rousseau, qui a eu son heure de gloire sous la IIIème République, mais qui reste très présent dans les mentalités françaises (cf. Chevènement, cf. les syndicats enseignants, cf. aussi la droite républicaine et souverainiste) pose qu'il faut éduquer les citoyens à une forme de vertu républicaine, à un amour du bien commun. Eduquer, ce serait apprendre le citoyen à devenir membre du souverain, à préférer la volonté générale à sa volonté particulière.
- Un modèle libéral consisterait plutôt à dire que toute éducation du citoyen à une forme de vertu civique tend à être liberticide, et qu'il suffit que l'individu s'éveille à la perception de son intérêt bien compris, ce ressort étant suffisant pour vivre ensemble.
Il est vrai que les formes d'éducation à la vertu civique trouvent leurs limites dans nos sociétés contemporaines complexes et diverses, dans la mesure où elles peuvent apparaître, par exemple, comme une forme de pression de la majorité sur les minorités.

Pourquoi l'éducation ?

Puisque je considère la notion de la Liberté un peu moins virtuelle que sa réalité, "liberticide" n'est qu'un mot à faire peur.
La liberté réelle est déjà 'réduite' à une capacité d'exercer certains choix.
Le système éducatif, comme il est actuellement conçu (l'est-il vraiment?) est très peu productif et encore moins efficace à répondre aux besoins du pays. L'encouragement donné à 87% de bacheliers généraux à croire qu'ils ont des capacités universitaires est, pour le moins, très mythique.
Le nombre de diplômés qui ont encore et toujours besoin de stages et autres cours prépa est inouï! À croire que l'on n'est jamais formé, ou que la formation nous laisse comme un passeoir que l'on veut utiliser pour traverser le grand fleuve de la vie.