Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Bonsoir !

Accord du verbe et des autres receveurs dans une coordination avec ou

PREMIÈRE APPROCHE :
1 Le SINGULIER si la coordination est DISJONCTIVE (un seul choix possible, les termes étant EXCLUSIFS l’un de l’autre).
2 Le PLURIEL si la coordination est INCLUSIVE (les sujets formant un ensemble).

REMARQUES :
1 L’arrêté (français) du 28 décembre 1976 dit, en substance : l’usage admet, selon L’INTENTION, l’accord au pluriel OU au singulier ; on admettra (tolérance) l’un et l’autre accord dans TOUS les cas.
2 Il n’y a pas de difficulté si les sujets OU l’un d’eux sont au pluriel ; le problème n’existe que SI LES SUJETS SONT AU SINGULIER.

RÈGLE GÉNÉRALE : lorsque les donneurs d’accord sont coordonnés par OU, la règle est d’accorder le verbe AVEC L’ENSEMBLE ; le ou les receveurs se mettent au PLURIEL.
* La peur OU la misère ONT fait commettre bien des fautes. (Académie)
* Le temps OU la mort SONT nos remèdes. (Rousseau)
* Un homme de génie OU un intrigant SEULS se DISENT : « J’ai eu tort ». (Balzac)
* Je ne serais pas étonné que son père OU sa mère FUSSENT ALCOOLIQUES. (Barrès)
* Un rêve né de la vue d’un visage OU d’un corps que Swann avait TROUVÉS CHARMANTS. (Proust)
* Jusqu’à la prochaine catastrophe que DÉCHAÎNERONT un nouveau peintre OU un nouvel écrivain ORIGINAUX. (Proust)
* Boulant se dit d’un terrain OU d’un sable qui S’EFFONDRENT. (Larousse encyclopédique)
* Papa ne la troublait pas plus que ne FAISAIENT le bœuf OU le chien. (Mauriac)
* Leur malchance OU leur maladresse les FAISAIENT rentrer bredouilles. (Hanse)
* On doit voir un rouge OU un violet plus INTENSES. (Taine)
* Quand le mistral OU la tramontane ne SOUFFLAIENT plus. (A. Daudet)
* Une chute OU un choc PEUVENT lui rendre la mémoire. (Le Robert)

REMARQUE
Si l’un des sujets est AU PLURIEL, on le place de préférence PRÈS DU VERBE.
* Je ne sais si c’est votre titre OU VOS RECOMMANDATIONS qui m’ONT le plus impressionné. (Hanse)
* Un OU DEUX EXEMPLES SUFFIRONT. (Hanse)

EXCEPTIONS
1 COORDINATION DIFFÉRÉE
* La pluie VENAIT les interrompre, OU une connaissance qui passait. (Flaubert)

2 INVERSION SUJETS-VERBE (cf. ci-dessus, en sens contraire)
* A quoi TENAIT cette certitude, OU cette illusion ? (Lavedan)

3 DONNEURS NEUTRES (ceci, cela, infinitifs, propositions conjonctives)
Je n’ai trouvé que des exemples avec ET ; je vais en forger un avec OU.
Motif : si avec ET le singulier est régulier, a fortiori avec OU.
* Se chercher OU se fuir EST également INSENSÉ. (D’après Malraux, qui utilise ET)

4 RÉALITÉ UNIQUE
* Je crus qu’un être OU qu’une force INVISIBLE l’ATTIRAIT. (Maupassant)
* Une femme OU une jeune fille TOURNAIT le dos. (Alain-Fournier)
* S’il avait un métier OU une profession qui lui TENAIT lieu de bien. (Code civil)

5 RECTIFICATION
* Quoique mon nom, OU PLUTÔT le nom de mon frère, se TROUVE MÊLÉ dans toute cela. (Alexandre Dumas)
* La princesse de Guermantes, OU PLUTÔT sa mère, A connu le vrai. (Proust)
* Son père, OU PLUTÔT sa mère, lui PERMET tout. (Hanse)
* Sa patience, OU POUR MIEUX DIRE son indolence, le RENDAIT docile. (Hanse)
* C’était une voie, OU une chance de voie, qui les DÉFINISSAIT parfaitement. (Perec)

RÈGLES PARTICULIÈRES
1 SINGULIER LORSQUE LE VERBE NE PEUT AVOIR QU’UN SEUL AGENT OU LIEN LOGIQUE.
* Pierre OU Paul SERA COLONEL de ce régiment. (Un seul colonel par régiment)
* C’est X OU Y qui PRÉSIDERA la séance. (Hanse)
* La douceur OU la violence en VIENDRA à bout. (Académie)
* L’affection OU la haine CHANGE la justice de face. (Pascal)
* Sa perte OU son salut DÉPEND de sa réponse. (Racine)
* Quand un fournisseur OU un domestique VENAIT nous apporter un paquet. (Proust)
* Un tremblement de terre OU un incendie n’A laissé debout que la façade. (Morand)
* Le mari OU sa femme DOIT signer la déclaration. (Hanse)
* Achète-moi une valise OU un sac FACILE à porter. (Arrivé)

2 SI L’ACCORD DOIT SE FAIRE AVEC UN SEUL DONNEUR, CELUI-CI EST EN PRINCIPE LE DERNIER.

A) SUJETS OU ANTÉCÉDENTS MULTIPLES
* Lorsqu’une rente viagère OU une pension AURA été LÉGUÉE. (Code civil)
→ Lorsqu’un capital OU une pension AURA été LÉGUÉE. (C’est de moi.)
* Il n’y a pas que la maison OU le champ qui SOIT un héritage. (Levis Mirepoix)
* Je ne pouvais pas me permettre un geste OU un sentiment DÉRAISONNABLE. (Baudelaire)
* Trouver une maîtresse OU une femme très REMARQUABLE. (Maurois)

Parfois accord avec LE PREMIER.
* Le tribunal prononcera […] si le père OU la mère qui offrira de recevoir […] l’enfant à qui IL devra des aliments, devra […] être DISPENSÉ de payer la pension alimentaire. (Code civil)

B) DONNEURS DIFFÉRANT QUANT À LA PERSONNE OU QUANT AU GENRE
L’accord se fait :
1 soit avec le DERNIER terme ;
* On entourait d’une particulière déférence celui OU CELLE qui ÉTAIT RESTÉE à écrire. (Proust)
* Le monde aussitôt a été menacé d’une anarchie OU d’UN DÉSORDRE UNIVERSEL. (Lamennais)

2 soit, plus souvent, avec le PREMIER.
* Est-ce LA CHAIR OU l’esprit dans Tristan qui EST INTÉRESSÉE ? (Claudel)
* Est-ce VOUS OU moi qui les AVEZ surpris ? (Simenon)
* Est-ce MOI OU vous qui DIRIGE l’action ? (Tzara)
* Je ne savais plus si c’était LE TRAIN OU moi qui AVAIT quatre heures de retard. (Aragon)
* QUEL POISON OU quelle drogue m’A-t-on INJECTÉ ? (J. Roy)
* UN SENTIMENT OU une expression ORIGINAL. (Desnos)
* Est-ce UNE OU deux bouteilles de vinaigre que vous m’avez DEMANDÉ [sic] ? (Troyat)
* Pour peu qu’UN AMI OU deux VIENNE bavarder avec vous […]. (Anouilh)

C) UN SEUL DÉTERMINANT DE PLUSIEURS NOMS : ACCORD AVEC LE PREMIER.
* TOUT parent, allié OU ami convoqué et qui, sans excuse légitime, ne COMPARAÎTRA point, ENCOURRA une amende. (Code civil)
* UN seul être OU objet PEUT convenir.

D) L’UN OU L’AUTRE, TEL OU TEL, déterminants ou pronoms : généralement le singulier.
* L’un OU l’autre se DIT.
* L’une OU l’autre SERA là.
* Il faut que l’une OU l’autre AIT le dernier mot. (Hermant)
* Plusieurs fois ENTRÈRENT l’un OU l’autre des camarades. (Proust)

* Telle OU telle personne VIENDRA.
* Tel OU tel VA répétant que la stratégie est une science. (Proust)
* Comment ONT réagi tel OU tel de mes exigeants confrères ? (Gabriel Marcel)

Sources : Grevisse, Hanse et d’autres grammaires (moins prolixes).

Il est trop tard pour me relire. D’ailleurs, j’en ai « soupé ».
Je fais un sujet séparé, afin que vous puissiez formuler vos avis, suggestions et critiques. Ils sont les bienvenus. Merci déjà !

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Merci encore, Edy, et bien le bonsoir!
J'ouvre mon Petit Robert et trouve parmi les exemples donnés pour OU:
Son père ou sa mère pourront l'accompagner.
Ça tomberait dans ta règle générale.
Je trouve un peu plus loin:
Le père ou la mère aura garde de l'enfant.

Est-ce que la subtilité réside dans l'interprétation du premier cas (le choix est indifférent et indéterminé, donc le verbe s'accorde avec l'ensemble) et du deuxième (le choix sera fait exclusivement, soit le père, soit la mère, donc le verbe s'accorde avec l'un des deux)?

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Oui, JSC, le second OU est exclusif, le premier étant, comment dire, indifférencié

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Bonsoir, JSC !

* Son père OU sa mère POURRONT l'accompagner.
Le pluriel s’explique par la raison que les termes coordonnés sont INCLUSIFS : l’enfant pourra être accompagné, INDIFFÉREMMENT, par l’un OU l’autre, voire par l’un ET l’autre.

* Le père ou la mère AURA la garde de l'enfant.
Le singulier s’explique par la raison que les termes coordonnés sont EXCLUSIFS : la garde sera confiée SOIT à l’un, SOIT à l’autre. (L’exemple n’est cependant pas satisfaisant dans la réalité, parce qu’il ne tient pas compte de la fréquente garde alternée.)

Pour comprendre, j’ai regardé le Petit Robert 2007 : je constate que la rubrique a été modifiée par rapport à la version 1967. Dans l’édition 2007, je ne retrouve pas vos deux exemples, mais uniquement celui-ci :
* Sa mère OU son père l’accompagneRA, l’accompagneRONT.
L’exemple fâcheux relatif à la garde a disparu.

Faut-il en déduire qu’on peut faire indifféremment l’un ou l’autre accord ?
En oubliant la tolérance grammaticale, sûrement pas !

DANS LA VERSION 1967, l’auteur présentait OU de la manière suivante :
* Conjonction DISJONCTIVE, qui unit des termes, membres de phrases ou propositions ayant même rôle ou même fonction, mais sépare les idées.
Cette définition liminaire n’était pas satisfaisante sur un point : elle ne soufflait mot de la coordination INCLUSIVE.

DANS LA VERSION 2007, je lis :
* Conjonction. Sert à unir des PARTIES DU DISCOURS [nouvelle terminologie], des membres de phrases ou des propositions de même rôle ou de même fonction, en séparant les idées exprimées de façon EXCLUSIVE OU NON.
Maintenant, nous pouvons être d’accord.

L’auteur a profité de cette amélioration pour, je le répète, ne plus donner qu’un seul des deux exemples :
* Sa mère OU son père l’accompagneRA, l’accompagneRONT.

Alors que, dans L’ÉDITION 1967,
- le premier exemple, au PLURIEL, figurait sous la rubrique « INDIFFÉRENCE entre deux éventualités OPPOSÉES »,
- le second, au SINGULIER, figurait sous la rubrique « ALTERNATIVE »,

L’ÉDITION 2007 groupe le singulier et le pluriel sous une même rubrique : « INDIFFÉRENCE entre deux ou plusieurs ÉVENTUALITÉS »,
en laissant subsister la rubrique « ALTERNATIVE » sans l’exemple de 1967 relatif à la garde parentale, mais avec quasiment les autres exemples.

Après cette exégèse, je pense pouvoir écrire, sur la base de 2007 :
1 INDIFFÉRENCE : singulier ou pluriel.
2 ALTERNATIVE : singulier. [Malheureusement, pas un seul exemple d’accord de verbe !].
* Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée. (Musset)
* Se soumettre ou se démettre.
3 C’est seulement dans la rubrique « ou… ou… » qu’il est question D’EXCLUSION d’un des deux termes, et toujours sans accord de verbe.
Sauf à paraphraser Beaumarchais :
* Ou la maladie ou le médecin vous TUERA.

CONCLUSION
La distinction faite par les grammairiens garde toute sa valeur :
1 coordination INCLUSIVE : pluriel ;
* Untel OU untel SERONT éligibles après le premier tour. (L’un, l’autre ou les deux.)
2 coordination EXCLUSIVE : singulier.
* Untel OU untel SERA élu au second tour. (Un seul.)

J’écrirais donc :
* Son père ou sa mère POURRONT l'accompagner. (S’ils peuvent tous les deux l’accompagner.)
* Le père OU la mère AURA la garde de l'enfant. (S’il s’agit d’une garde EXCLUSIVE.)
* Le père OU la mère AURONT la garde de l'enfant. (S’il s’agit d’une coordination INCLUSIVE, chacun ayant alternativement le droit de garde.) Mieux :
→ * Le père ET la mère AURONT la garde ALTERNÉE de l'enfant.

Y aurait-il en moi un lexicographe qui sommeille ? J'en parlerai à mes moutons...

5

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Up 4 ans plus tard...

Si j'ai bien compris, lorsque deux termes sont coordonnés par OU, et que le deuxième est séparé du premier par une virgule, alors il faut toujours accorder avec le premier ?
Exemple : Si tu as un brugnon, ou (bien) une poire, alors mange-le/la/les.
Que le OU soit inclusif ou exclusif, faut-il obligatoirement choisir "mange-le" ?

Et sans cette virgule :
OU inclusif : on accorde au pluriel : Si tu as un brugnon ou une poire, alors mange-les.
OU exclusif : on accorde avec qui on veut : Si tu as un brugnon ou bien une poire, alors mange-le/la.

Est-ce bien cela ?

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Il y a des cas où il est préférable de changer la structure de la phrase :
Si tu as un fruit, pomme ou brugnon, mange-le.
Si tu as une pomme et un brugnon, mange-les (deux).

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

La virgule n'a été utilisée dans les exemples d'Edy que lorsque le ou annonçait une rectification, quand ou signifiait "ou plutôt", "ou plus exactement". Ce n'est pas le cas dans tes phrases.

Tu as déjà eu des réponses détaillées à propos des mêmes phrases dans cette discussion.

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Lorsque les sujets sont unis par ou, il arrive qu’un des sujets prédomine dans la pensée, surtout dans des interrogations oratoires où l’on feint d’ignorer quel est le véritable agent :+

Est-ce moi, ou elle, qui lui ai procuré l’argent nécessaire à son entreprise fatale ? (A. Arnoux, cité au § 449, b, 2° avec des ex. analogues [qui concernent le sujet qui ayant des antécédents de personnes différentes]).

Lorsqu’aucun des sujets ne prédomine dans la pensée et que le verbe doit être au singulier, il faudrait tourner la phrase autrement : C’est Pierre ou moi qu’on nommera ambassadeur à Rome (*Pierre ou moi seront nommés…, ou *…sera nommé…, ou *…serai nommé…).+

(Grevisse)

9

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Jehan a écrit :

La virgule n'a été utilisée dans les exemples d'Edy que lorsque le ou annonçait une rectification, quand ou signifiait "ou plutôt", "ou plus exactement". Ce n'est pas le cas dans tes phrases.

Merci pour ta réponse.

D'ailleurs, dans les exemples que j'ai lus avec un OU rectificatif, je n'ai pas réussi à déduire avec qui on conjugue.

Maxime, ou plutôt la veste de Maxime, était admiré(e) de tous.
Conjugue-t-on avec Maxime ou la veste ?

Coordination avec OU. Accord. Exposé d'ensemble

Grevisse a écrit :

Lorsque les sujets sont unis par ou, il arrive qu’un des sujets prédomine dans la pensée.

Et l'on fait alors l'accord seulement avec le sujet qui prédomine ainsi.
Dans le cas de la rectification, c'est bien sûr l'élément jugé le plus exact, donc le second, qui prédomine :

Maxime, ou plutôt la veste de Maxime, était admirée de tous.