Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

Bonjour je vous délimite le passage sur lequel je doit réaliser mon commentaire composé :

Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme de maintien craintif, et qui paraissait se ratatiner dans ses pauvres vêtements. Elle avait aux pieds de grosses galoches de bois, et, le long des hanches, un grand tablier bleu. Son visage maigre, entouré d’un béguin sans bordure, était plus plissé de rides qu’une pomme de reinette flétrie, et des manches de sa camisole rouge dépassaient deux longues mains, à articulations noueuses. La poussière des granges, la potasse des lessives et le suint des laines les avaient si bien encroûtées, éraillées, durcies, qu’elles semblaient sales quoiqu’elles fussent rincées d’eau claire ; et, à force d’avoir servi, elles restaient entrouvertes, comme pour présenter d’elles-mêmes l’humble témoignage de tant de souffrances subies. Quelque chose d’une rigidité monacale relevait l’expression de sa figure. Rien de triste ou d’attendri n’amollissait ce regard pâle. Dans la fréquentation des animaux, elle avait pris leur mutisme et leur placidité. C’était la première fois qu’elle se voyait au milieu d’une compagnie si nombreuse ; et, intérieurement effarouchée par les drapeaux, par les tambours, par les messieurs en habit noir et par la croix d’honneur du Conseiller, elle demeurait tout immobile, ne sachant s’il fallait s’avancer ou s’enfuir, ni pourquoi la foule la poussait et pourquoi les examinateurs lui souriaient. Ainsi se tenait, devant ces bourgeois épanouis, ce demi-siècle de servitude.


J'ai étudié ce texte. J'ai redigé mon introduction de commentaire j'aimerais avoir un avis s'il vous plait! Dans cette introduction , j'ai introduit mon plan du commentaire pouriez vous me dire si cela correspond bien avc le texte. Je vous glisse en dessous mon introduction et le plan bien entendu en fin d'introduction. (j'ai trillé mes arguments selon mon plan , je n'est pas encore redigé le commentaire j'attends de voir votre réponse!

introduction :  C'est au XIXème siècle, isolé près de Rouen que le romancier réaliste Gustave Flaubert va vouer sa vie à son oeuvre. Dans le roman Madame Bovary écrit en 1857, c'est le registre pathétique qui est mis en évidence. Ainsi, dans l'extrait que nous allons étudier, le romancier évoque le thème de la pauvreté à travers un portrait réaliste d'une pauvre vieille femme et cherche chez le lecteur une certaine compassion.
L'étude de cetexte portera d'abord sur le portrait réaliste de la vieille femme puis montrer l'isolement de la vieille femme.


PS : je suis desolé si'il ya des fautes d'orthographe ou de français! Merci de repondre a ma question!

Cordialement

2

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

Salut zuzu !

Bien. D'abord, il y a visiblement un problème de méthode. Ton introduction est trop courte pour être bonne. Tu dois procéder de la manière suivante :

1- Situation du passage (tu expliques ce qu'il s'est passé, et pourquoi nous en sommes arrivés là)
2- Mettre en avant les spécificités du passage (comme tu l'as très bien fait, la recherche de la compassion et le registe pathétique -bien que je ne pense pas que Flaubert soit vraiment un adpete du pathos).
3- Dégager une problématique, à laquelle va repondre ton plan (une question pourtant sur l'extrait étudié, de manière à mieux le comprendre. Par exemple : qu'est-ce qui permet d'affirmer la volonté Flaubert de faire de cette vieille femme un martyr ? Ce n'est qu'un exmple pourri inventé au hasard, à ne surtout pas prandre !!!)
4- Annonce du plan. Ton plat, surtout pour un commentaire composé, doit comporter 3 parties. Il faut trouver une cohérence logique entre elles, ce qui fait que l'on passe de l'une à l'autre. Par conséquent, tu dois utiliser des "mots outils" du style : par conséquent, c'est pour cela que (attention, c'est pour cela que = dans le but de), en revanche, néanmoins, par concession... Mais JAMAIS de "d'abord, ensuite, enfin" parce que ça veut dire que tu ne fais qu'énumérer des choses sans même te soucier du rapport qu'elles ont entre elles.

Maintenant, je me propose de te dire ce qui, ici, ne va pas dans ton intro :
- d'abord : "dans l'extrait étudié" : c'est plutôt mal vu dans la mesure où la personne qui lit ton travail n'est pas forcément censée avoir lu le texte (comme moi par exemple) ; accompagné de : "l'étude de ce texte" : on a l'impression que c'est u travail hyper laborieux que t'as pas envie de faire, c'est plutôt gênant.
- ensuite : "d'abord sur le portrait réaliste PUIS MONTRER l'isolement de la vieille femme" : outre le fait que je ne suis pas certaine de la pertinence de ce 'plan', il y a ici une fautre de syntaxe évidente. Et puis je le rappelle, d'abord et puis sont à BANNIR.
- enfin : je ne trouve pas non plus la situation de ton texte très judicieuse... parce qu'il n'y en a pas ! Une vague phrase d'introduction hyper bateau sans doute pêchée dans un dictionnaire ou même sur la 4eme de couverture de ton livre... Bref, aucun intérêt. Il faut dégager la pertinence de ton propos. Demande toi en quoi la phrase "va vouer sa vie à son oeuvre" est particulièrement géniale pour éclairer ton texte et le faire comprendre aux gens qui ne le connaissent pas. On s'en fiche un peu. Tu écris que dans Madame Bovary, c'est le registre pathétique qui es tmis en évidence, mais c'est faux !!!! C'est tout le contraire. C'est une défragmentation du réel, il n'y a aucuun appel au larmoiement du lecteur : Flaubert ne veut pas émouvoir, il veut dénoncer ce qu'il appelle "la bêtise humaine" (et il y arrive parfaitement bien, avec sans doute L'Education Sentimentale comme point d'orgue). Enfin, après cette petite digression, revenons-en à ton intro. Tu devrais plutôt expliquer que nous sommes dans la deuxieme partie du roman, au chapitre 8,et tout ce qui précède (enfin de manière synthétique quand même). Quelle est la situation, pourquoi Flaubrrt fait-il une description de cette vieille femme, que vient-elle faire ici? De cela devrait naître ta problématique, elle est ESSENTIELLE.
Montre-nous ton plan en même temps

Bon courage, j'espere que je t'aurai un peu aidé

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

Zuzu, je te renvoie aux règles du forum... Il faut que tu nous donnes tes propres idées d'abord! Angelusia est sympa de t'avoir aidé(e)!!

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

salut ,voila je suis bloqué sur mon commentaire j'ai déjà toute la première partie mais je bloque un peu sur la deuxième qui a pour titre le psychologie et l'apparence de la vieille servante? pourriez vous m'aider ?
   

Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme de maintien craintif, et qui paraissait se ratatiner dans ses pauvres vêtements. Elle avait aux pieds de grosses galoches de bois, et, le long des hanches, un grand tablier bleu. Son visage maigre, entouré d’un béguin sans bordure, était plus plissé de rides qu’une pomme de reinette flétrie, et des manches de sa camisole rouge dépassaient deux longues mains, à articulations noueuses. La poussière des granges, la potasse des lessives et le suint des laines les avaient si bien encroûtées, éraillées, durcies, qu’elles semblaient sales quoiqu’elles fussent rincées d’eau claire ; et, à force d’avoir servi, elles restaient entrouvertes, comme pour présenter d’elles-mêmes l’humble témoignage de tant de souffrances subies. Quelque chose d’une rigidité monacale relevait l’expression de sa figure. Rien de triste ou d’attendri n’amollissait ce regard pâle. Dans la fréquentation des animaux, elle avait pris leur mutisme et leur placidité. C’était la première fois qu’elle se voyait au milieu d’une compagnie si nombreuse ; et, intérieurement effarouchée par les drapeaux, par les tambours, par les messieurs en habit noir et par la croix d’honneur du Conseiller, elle demeurait tout immobile, ne sachant s’il fallait s’avancer ou s’enfuir, ni pourquoi la foule la poussait et pourquoi les examinateurs lui souriaient. Ainsi se tenait, devant ces bourgeois épanouis, ce demi-siècle de servitude.

merci d'avance j'ai oublier de noter que j'avais envie de faire une comparaison sur le personnage d'emma car les deux femme sont très opposer mais en fait je manque d'argument ...voila mon intro: n'hésiter pas a critiquer


Gustave Flaubert naît le 12 décembre 1821, à Rouen. Il échappe au service militaire et entreprend, en 1841, des études de droit sans grande conviction. En janvier 1844, il les abandonne, à cause de ses premières crises d'épilepsie, et en juin 1844 il s'installe à Croisset, sur les bords de la Seine (Haute-Normandie). Il écrit alors plusieurs nouvelles et une première version de L'éducation sentimentale. Il assiste à Paris à la Révolution de 1848 qu'il voit d'un œuil très critique. Entre l'année 1849 et 1852 il fait un long voyage en Orient avec Maxime du Camp (visite de l'Égypte, de Jérusalem, de Constantinople, de l'Italie…).
        C'est durant l'été 1851 que Flaubert entame la rédaction de Madame Bovary. Il poursuivra ce travail durant 56 mois. À la fin de l'année 1856 paraît en revue Madame Bovary, puis, en avril 1857, l'œuvre sort en livre, et fait l’objet d’un procès retentissant pour atteinte aux bonnes mœurs : Flaubert fut acquitté à la différence de Baudelaire poursuivi par le même tribunal pour les mêmes raisons pour son recueil Les Fleurs du Mal,
            Vers la deuxième moitié du XIXème siècle,durant le mouvement littéraire du réalisme, opposé a celui du romantisme, mouvement littéraire de la première moitié du XIXème siècle, le roman de gustave flaubert, madame bovary, relate la vie d'Emma, une jeune femme de province influencée par ses lectures romantiques. celle-ci se lasse très vite de la vie monotone qu'elle mène avec son mari, charles, médecin de campagne. cette vie et son mari la pousse alors a commettre de multiple adultères. Le passage que nous étudierons est la scène 8 de la partie II lorsqu une vieille servante reçoit une médaille pour ces longues années de servitude dans une même ferme. 
           Nous allons voir comment Gustave Flaubert évoque la psychologie du personnage à travers une description minutieuse des lieux et du personnage. Ainsi nous étudierons dans un premier temps l’art descriptif de Flaubert. Puis dans un prochain temps nous monterons une description au service de la psychologie du personnage. Puis pour terminer nous aborderont le point de vue du narrateur.

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

Trop long ! on ne te demande pas de faire une tartine sur Flaubert (ne jamais oublier que le prof, il a lu ça et qu'il connaît)

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

je sais mais j'ai du mal a faire court ...la sa va mieu ?

Gustave Flaubert naît le 12 décembre 1821, à Rouen c’est en 1844 qu il écrit plusieurs nouvelles et une première version de L'Éducation sentimentale. Il assiste à Paris à la Révolution de 1848 qu'il voit d'un œil très critique. Entre l'année 1849 et 1852 il fait un long voyage en Orient  (visite de l'Égypte, de Jérusalem, de Constantinople, de l'Italie…).
        C'est durant l'été 1851 que Flaubert entame la rédaction de Madame Bovary. Il poursuivra ce travail durant 56 mois. À la fin de l'année 1856 paraît en revue Madame Bovary, puis, en avril 1857, l'œuvre sort en livre, et fait l’objet d’un procès retentissant pour atteinte aux bonnes mœurs : Flaubert fut acquitté à la différence de Baudelaire poursuivi par le même tribunal pour les mêmes raisons pour son recueil Les Fleurs du Mal,
            Vers la deuxième moitié du XIXème siècle,durant le mouvement littéraire du réalisme, opposé a celui du romantisme, mouvement littéraire de la première moitié du XIXème siècle, le roman de gustave flaubert, madame bovary, relate la vie d'Emma, une jeune femme de province influencée par ses lectures romantiques. celle-ci se lasse très vite de la vie monotone qu'elle mène avec son mari, charles ce qui la pousse alors a commettre de multiple adultères. Le passage que nous étudierons est la scène 8 de la partie II lorsqu une vieille servante reçoit une médaille pour ces longues années de servitude dans une même ferme. 
           Nous allons voir comment Gustave Flaubert évoque la psychologie du personnage à travers une description minutieuse des lieux et du personnage. Ainsi nous étudierons dans un premier temps l’art descriptif de Flaubert. Puis dans un prochain temps nous monterons une description au service de la psychologie du personnage. Puis pour terminer nous aborderont le point de vue du narrateur.en fait j'ai du mal a cerner le personnage ... un ptit coup de pouce?

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

Dans ton intro zappe tout ce qui ne concerne pas Madame Bovary !
Tu présentes le personnage du passage de façon complètement “cheveu sur la soupe” alors que c'est quand même de cette servante qu'il est question dans cet extrait...Les adultères d'Emma on s'en tape
En clair c'est encore beaucoup trop long...

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

Gustave Flaubert naît le 12 décembre 1821, à Rouen C'est durant l'été 1851 que Flaubert entame la rédaction de Madame Bovary en avril 1857, l'œuvre sort en livre.
           Le roman de gustave flaubert, madame bovary, relate la vie d'Emma, une jeune femme influencée par ses lectures romantiques.  Le passage que nous étudierons est la scène 8 de la partie II lorsqu une vieille servante reçoit une médaille pour ces longues années de servitude dans une même ferme. C’est une femme totalement opposer a Emma car contrairement a elle, elle doit affronté la dureté de la vie. 
           Nous allons voir comment Gustave Flaubert évoque la psychologie du personnage à travers une description minutieuse des lieux et du personnage. Ainsi nous étudierons dans un premier temps la différence entre Emma et la servante. Puis dans un prochain temps nous monterons une description au service de la psychologie du personnage. Puis pour terminer nous aborderont le point de vue du narrateur.

et comme ca?bol'opposition entre les deux personnages a t elle un but précis

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

C'est durant l'été 1851 que Flaubert entame la rédaction de Madame Bovary en avril 1857, l'œuvre est éditée
           Le roman de gustave flaubert, madame bovary,
encore trop long ! et tu te répètes

On ne dit pas “dans un premier temps” ...“dans un prochain temps” mais “dans une deuxième temps”

C'est mieux pour la présentation du personnage 

Flaubert, Madame Bovary, II, 8 - Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme...

ok  merci beaucoupen quoi pourrais je parler de la différence entre mme bovary et la servante mise a part leur façon de voir les choses?