1 (Modifié par Jehan 02/12/2019 à 23:12)

Reprendre à plein temps des études en lettres / philosophie

Bonsoir

J'envisage de reprendre à plein temps des études en Lettres/Philosophie, après un dix ans d'emploi cadre dans l'entreprise : formation ingénieur grande école.

Je veux me consacrer essentiellement à l’écriture, et travailler, si besoin, dans un domaine lié pour la part alimentaire : professeur FLE à l’étranger, professeur de culture générale dans les grandes écoles / les entreprises, bibliothécaire, pigiste, traduction, plume, "nègre" - ce genre de choses.

J'envisage un master de philosophie ou de lettres,
pour une crédibilité auprès d’éventuels employeurs/éditeurs,
par passion pour les belles lettres,
pour réviser ou connaitre mes classiques,
me préparer ainsi à d’éventuels concours (bibliothèque),
pour enfin enrichir l’écriture : langue française/linguistique/grammaire, culture générale, pensée. 

C'est un projet osé, vu ma situation assise actuelle. Certains parmi vous ont-il opéré ce genre de reconversion, et avec quel succès ? En particulier, voyez-vous la poursuite d'un master comme une bonne option ? Avez-vous au contraire passé directement des concours (je pense ici à professeur de FLE, bibliothèque) / vous êtes-vous consacré à l’écriture sans reprise d’études ?

Reprenant ce type d’études tardivement, quelles formations avez-vous suivies, quelles universités/filières recommanderiez-vous ? Avez-vous étudié en présentiel et à temps plein, ou à distance et en continuant à travailler ?

Je ne connais pas du tout "l’état des lettres" à l’université, les difficultés que l'on peut rencontrer dans ces études ni leur intérêt : érudition inutile et bachotage pour les examens, ou au contraire cours "épanouissants", bonne formation à l’écrit, à la langue etc.     

Merci d'avance pour vos avis et témoignages sur ce sujet!