1 (Modifié par Aymerick 14/11/2019 à 20:18)

Devoir de philo sur la mise en scène de Platon et la rhétorique de Socrate

Bonjour nous aurions besoin d'aide pour définir certains mot de la mise en scène de Platon : Socrate répond à la question du jeune Polos. Désoler mais je n'arrive pas a trouver cette extrait du livre sur internet pour y mettre un aperçu.

Devoir de philo sur la mise en scène de Platon et la rhétorique de Socrate

https://fr.wikisource.org/wiki/Gorgias_(trad._Cousin)
Trouve le passage dans le texte et mets-le à l'écran. Pose également ta question de façon claire, enfin en français déjà.

3

Devoir de philo sur la mise en scène de Platon et la rhétorique de Socrate

J'ai la version traduite par Monique Canto-Sperber mais l'extrait correspend à:
Page 233 "La flatterie en fait de ragoûts s’est donc cachée sous la médecine,..."
Page 234 "Tu as donc entendu ce que je pense de la rhétorique :"
Voila.

Devoir de philo sur la mise en scène de Platon et la rhétorique de Socrate

Donc c'est ce texte :

La flatterie en fait de ragoûts s’est donc cachée sous la médecine, comme je l’ai dit. Sous la gymnastique s’est glissée de la même manière la toilette, pratique frauduleuse, trompeuse, ignoble et lâche, qui emploie pour séduire les airs, les couleurs, le poli, les vêtements, et substitue le goût d’une beauté empruntée à celui de la beauté naturelle que donne la gymnastique. Et, pour ne pas m’étendre, je te dirai, comme les géomètres (peut-être ainsi me comprendras-tu mieux) que ce que la toilette est à la gymnastique, la cuisine l’est à la médecine ; ou plutôt de cette manière : ce que la toilette est à la gymnastique, la sophistique l’est à la puissance législative ; et ce que la cuisine est à la médecine, la rhétorique l’est à la puissance judiciaire. Telles sont les différences naturelles de ces choses ; mais comme elles ont aussi des rapports ensemble, les sophistes et les rhéteurs se confondent avec les législateurs et les juges, s’appliquent aux mêmes objets, et ne savent pas eux-mêmes quel est leur véritable emploi, ni les autres hommes non plus. Si l’âme, en effet, ne commandait point au corps, et que le corps se gouvernât lui-même ; si l’âme n’examinait point par elle-même, et ne discernait pas la différence de la cuisine et de la médecine, mais que le corps en fût juge et qu’il les estimât par le plaisir qu’elles lui procurent, rien ne serait plus commun, mon cher Polus, que ce que dit Anaxagoras (et tu connais cela, assurément) : toutes choses seraient confondues, on ne pourrait distinguer ce qui est salutaire en fait de médecine et de cuisine. Tu as donc entendu ce que je pense de la rhétorique : elle est par rapport à l’âme ce que la cuisine est par rapport au corps.

Et quels sont les "certains mots" que vous devez définir ?
Quel est le sujet exact du devoir ?

5

Devoir de philo sur la mise en scène de Platon et la rhétorique de Socrate

Le sujet est :
Comment se construit ici la différence entre ce qui est flatterie et ce qui constitue un art véritable et, en particulier, que signifie la phrase: "elle [la rhétorique] correspond dans l’âme à ce qu'est la cuisine pour le corps" ?

Je n'arrive pas a définir le sens de certain mot comme: cuisine, l'esthétique et "Si l’âme, en effet, ne commandait point au corps, et que le corps se gouvernât lui-même ; si l’âme n’examinait point par elle-même, et ne discernait pas la différence de la cuisine et de la médecine, mais que le corps en fût juge et qu’il les estimât par le plaisir qu’elles lui procurent, rien ne serait plus commun, mon cher Polus, que ce que dit Anaxagoras (et tu connais cela, assurément) : toutes choses seraient confondues".
Je ne trouve pas leur sens dans le texte.

6 (Modifié par Laoshi 15/11/2019 à 09:01)

Devoir de philo sur la mise en scène de Platon et la rhétorique de Socrate

"elle [la rhétorique] correspond dans l’âme à ce qu'est la cuisine pour le corps" ?

Il faut remettre ces phrases dans le contexte de la longue réplique de Socrate.

Il existe selon Socrate des arts véritables et des arts faux, des flatteries, des choses faites pour plaire..

Ainsi la gymnastique rend les corps beaux et robustes, c'est un art véritable ; la toilette ne fait qu'essayer de les mettre en valeur, de les flatter (comme un maquillage, si je puis dire.) C'est un ornement, une flatterie.

Pareillement la médecine sait ce qui est bon pour le corps, connaît la valeur des aliments pour la santé, la cuisine non. Elle apprête, fait plaisir. C'est également une flatterie.
Il s'agit là du domaine du corps.

Pour l'âme, c'est la même chose :
La rhétorique  est l'art du discours, elle s'adresse à l'esprit, non au corps.
Mais elle n'oeuvre pas pour la justice ou la vérité, elle flatte l'âme par des discours enjôleurs.

La rhétorique correspond donc pour l’âme à ce qu’est la cuisine pour le corps.
Ses ornements flattent, trompent, empêchent l'âme de parvenir à la vérité, tout comme l'apprêt des aliments ne fera pas un bien véritable au corps..

7 (Modifié par Jehan 17/11/2019 à 14:06)

Devoir de philo sur la mise en scène de Platon et la rhétorique de Socrate

Désolé pour le temps que ça a pris, mais j'ai bien compris le sens du texte grâce à toi, merci.