1

Prépa littéraire puis Sciences Po (droit)

Bonsoir,
Je vais tenter d'être concise et claire car je me pose beaucoup de questions et j'espère trouver quelques réponses !
Actuellement en Tle L je souhaite faire une prépa littéraire depuis un moment déjà. Après maintes interrogations je pense m'être fixée sur ce choix qui me paraît le plus adapté.
En ce moment, l'idée des études de droit revient assez fortement dans mon esprit. Je m'explique : plus jeune je rêvais d'être avocate, et j'avais un peu abandonné cette idée pour plusieurs raisons, mais je n'ai jamais totalement occulté ce métier. J'envisageais de tenter Sciences PO cette année mais face à ma situation personnelle il paraît compliqué de préparer le concours en ce moment. De plus, la prépa littéraire m'attire.
Voilà pour contextualiser. Ma question est : le droit et la prépa littéraire sont-ils incompatibles ?

Je me suis renseignée, et j'ai découvert que Sciences Po propose un master droit dans les IEP de province à partir de la 3ème année. Supposons que je n'ai pas l'ENS (qui est un autre rêve mais là c'est hors-sujet  ) et que j'arrive à intégrer l'IEP de Lille après ma khâgne : pourrais-je suivre ce master et poursuivre la préparation de l'examen du barreau ou de l'école de la magistrature ? Faut-il nécessairement passer par la fac de droit ?

Vous devez me trouver un peu contradictoire mais j'ai vraiment envie de faire une prépa... tout en ayant une idée de métier juridique. L'envie de défendre les autres, de leur apporter quelque chose est présente. J'ai aussi pensé à la psychologie. Bref, j'ai des idées qui se bousculent, mais ce sujet est lié au droit donc je ne vais pas m'égarer plus !
Est-ce envisageable de faire khâgne puis Sciences Po ou un autre cursus en droit ?
Je vous remercie par avance pour vos réponses en espérant avoir été claire...

2

Prépa littéraire puis Sciences Po (droit)

Bonsoir !
Je suis en Tle L aussi donc je ne m'y connais pas plus que ça mais j'avais fait quelques recherches aussi à ce sujet.
D'abord il me semble que sciences po est un débouché envisagé par beaucoup d'élèves de prépa littéraire donc c'est tout à fait compatible à mon avis. Après je n'en sais pas vraiment plus mais tu ne seras sûrement pas la seule de ta classe à vouloir tenter le concours si tu vas en prépa, ce qui peut être motivant.
Par contre, si tu rates le concours de science po et que tu veux poursuivre en fac de droit, je pense que tu devras reprendre en L1 au lieu d'avoir des équivalences (et même si tu en avais, ça serait probablement difficile de rattraper le retard).
C'est les lettres ou le format de la prépa qui t'attire ? Parce qu'il y a aussi des prépas spécialisées dans le droit qui mélangent cours en lycée et en fac apparemment : http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes … management. Apparemment les L y sont assez rares mais ça peut peut-être se tenter si tu as de bons résultats.
Bon courage en tout cas c'est galère parcoursup

3

Prépa littéraire puis Sciences Po (droit)

Certaines prépa parisiennes (je connais LLG, mais d'autres sans doute le font) permettent de suivre des cours en fin d'année et passer des examens qui donnent, à la fin de l'hypokhâgne, une L1 de droit et à la fin de la khâgne une L2 (non pas de L3 si l'on khûbe). Avec ce DEUG de droit du pourras postuler en toute L3 de droit (même les plus prestigieuses) et poursuivre en master si cela te chante. Si l'on présente le concours de ScPO à la fin de la prépa, avoir ce DEUG est très intéressant puisque l'on montre qu'on s'intéresse au monde juridique.

Si tu veux vraiment faire une prépa littéraire (et je t'y engage, c'est un beau parcours) et ensuite poursuivre un parcours en droit, je connais nombreux camarades de khâgne qui l'ont fait et avec beaucoup de succès et un grand épanouissement: tout est possible (ou presque) pour qui le veut, à condition de travailler pour l'obtenir.

Prépa littéraire puis Sciences Po (droit)

Il faut te renseigner sur les prépa qui t’intéressent. Certaines ont des accords avec les facs de droit ou proposent des formations spécifiques pour entrer ensuite en IEP.