1

Grec débutant, latin confirmé et LV2 en hypokhâgne A/L

Bonjour à tous,

Je suis en hypokhâgne A/L et je ne suis pas sereine quant au choix de mes options.
Voici :
Je fais du latin depuis la 5e et je le continue en confirmé, 4h par semaine. Pas de problème de ce côté-là, je le garde.

Or, j'ai commencé Grec grand débutant 4h (le cours de 2h n'existe plus dans mon lycée). Problème : si on fait 8h de langues anciennes dans la semaine, on peut arrêter notre LV2. C'est une possibilité, mais je sens déjà qu'avec le grec, ça me fait lourd et je refuse d'abandonner mon allemand LV2 (et je veux garder l'anglais). Mais en gros, si je continue le grec, je vais devoir abandonner l'allemand.

Je vise une khâgne ULM l'an prochain, plutôt lettres modernes ou philosophie. Mais je ne sais pas si je vais me découvrir une passion pour les lettres classiques (on ne sait jamais).

Le grec, je trouve ça intéressant… Mais je ne prends pas trop de plaisir à le commencer en ce moment, ce n'était pas mon but, surtout que je me suis sentie obligée de le faire.

J'ai eu envie d'arrêter, mais j'ai peur de me fermer les portes d'une éventuelle spé lettres classiques l'an prochain (même si ce n'est pas ce qui me botte pour l'instant). Mais surtout, étant intéressée par la philosophie, j'ai appris entre-temps qu'étudier le latin et le grec est un formidable atout, y compris lorsque l'on est attiré par les lettres. En plus, la culture antique est un bonus utile pour notre propre culture aujourd'hui, l'art, etc...

En somme, si j'arrête le grec maintenant (sachant que je garde le latin), cela me pénalisera-t-il vraiment si je vais en philo après (même si j'ai appris que le latin y a également son utilité) ?
Est-ce efficace, sinon, d'attendre après la prépa pour apprendre le grec par soi-même ? A moins que vous ne connaissiez des possibilités d'orientation pour en commencer en L3.

Egalement, peut-on se passer du grec si l'on veut étudier en histoire de l'art ? (Je sais que je n'aurai pas d'équivalences pour cette matière, mais elle m'intéresse.)

Voilà, merci de votre attention.

Grec débutant, latin confirmé et LV2 en hypokhâgne A/L

Tu n'y prends pas de plaisir et tu ne sembles pas dévorée de passion pour les lettres classiques : arrête le grec !
Ce n'est en aucun cas un obstacle pour réussir ULM en spé philo ni pour continuer en philo ou en histoire de l'art à la fac.
La prépa n'est déjà pas facile, pourquoi se rajouter des contraintes ?

3

Grec débutant, latin confirmé et LV2 en hypokhâgne A/L

Bonsoir cat75 et merci pour ta réponse.

Disons que c'est compliqué pour moi : vu que tout m'intéresse, je suis attirée par tout. J'aime le latin, je prends plaisir à en faire. Je n'ai pas un niveau excellent mais j'ai cette année une prof qui nous fait revoir nos bases et avec laquelle je me sens progresser. Si j'y prends "trop" goût et que je me rends compte en cours d'année que c'est un point fort, je risque de regretter de ne pas pouvoir faire de lettres classiques.

Je ne vise pour l'instant pas de concours particulier, mais j'y réfléchis, et la traduction semble une épreuve plus sûre pour les concours, vu que c'est quelque chose de mécanique et pas aussi complexe et glissant qu'une dissertation en lettres modernes, à ce qu'on m'a dit. Mais ça, je n'en sais rien, donc si on pouvait m'éclairer là-dessus… :-) Après, cela doit dépendre des affinités et je me sens plutôt à l'aise en dissertation…


J'en profite d'ailleurs : quelqu'un connaîtrait-il les coefficients des différentes épreuves pour le concours d'ULM ? On m'a dit une fois qu'ils étaient plus équilibrés qu'en Lyon où la spécialisation est plus importante.

Merci encore.

Grec débutant, latin confirmé et LV2 en hypokhâgne A/L

et la traduction semble une épreuve plus sûre pour les concours, vu que c'est quelque chose de mécanique et pas aussi complexe et glissant qu'une dissertation

Pour moi, c'est une épreuve beaucoup plus facile. J'ai toujours adoré traduire d'une langue à l'autre, et rester au plus près possible du texte d'origine et de l'esprit de la langue. Ce  n'est pas pour autant complètement mécanique et il faut de l'entraînement. D'autres, plus cultivés, préfèreront disserter. Je n'y ai jamais eu d'aisance.
Cela dépend des individus

Grec débutant, latin confirmé et LV2 en hypokhâgne A/L

Tu trouveras facilement les coefficients sur le site d'ULM.