Être libre, est-ce refuser toute loi ?

Bonjour,

Voila donc le sujet de ma première dissertation.
J'ai fait un plan qui donne cela :

I. Etre libre : refuser toute loi. Comment pourrais-je etre libre en étant contraint?

1. Systeme du libre arbitre : contradiciton de la nécessité.

2. Part de destruction dans toute affirmation de liberté. "Délire de l'arbitraire" dit Nietzsche.

3. ?

II. Toute loi n'est-elle pas instrument de notre liberté?

1. Refuser toute loi revient à refuser la Raison, son universalité, base de l'humanité.

2. Liberté qui passe par connaissance des lois, de ce qui me détermine. Refuser ces lois ne serait-ce pas renoncer à ma liberté? Connaissance les lois du réel pour pouvoir le modifier, s'y inscrire. Refuser loi, contrainte apparente reviendrait à s'enfermer dans l'illusion, fermé au réel, fuite devant l'action (La Belle Ame d'Hegel).

3. ?

III. Apres tout, puis-je vraiment refuser toute loi? Cette liberté que je revendique n'est-elle pas pure illusion? Peut on vraiment etre libre? = Le poids du déterminisme.

1. Déterminisme naturel.

2. Déterminisme social.

3. ?

Voila le "gros" du travail. Pensez-vous que le plan tient la route? Dois je rajouter des "petits 3" ou un plan en 3 parties 2 sous parties tel que celui la est satisfaisant?

Merci d'avance de vos réponses.

Être libre, est-ce refuser toute loi ?

En l'état, le plan ressemble encore à un cours ou à un exposé sur la liberté, même s'il comporte de bonnes pistes.
En gros, il faut se diriger dans 3 directions (pas nécessairement dans cet ordre, d'ailleurs)
1 - refuser les lois de la nature n'a pas de sens, si l'on accorde, comme Spinoza, que l'homme n'est pas "un empire dans un empire" : l'homme, élément de la nature, est soumis aux lois de la nature autant que tout autre être.
2 - refuser toutes les lois établies, c'est tentant (liberté pensée comme absolue indépendance), mais c'est oublier que les lois sont précisément garantes de ma liberté et de ma sécurité (cf. Locke, Rousseau).
3 - finalement, les lois qu'il faut refuser, ce sont les lois arbitraires, et elles seulement.